L’UNFPA œuvre dans les pays prioritaires en vue d’accélérer l’accès à la santé et aux droits sexuels et reproductifs.

L’autonomisation des femmes pour une meilleure santé et des possibilités éducatives, économiques et civiques accrues profite à tous, partout dans le monde. L’UNFPA intervient dans 150 pays et territoires qui abritent la majeure partie de la population mondiale, et en particulier dans les pays les plus en retard dans la réalisation des trois résultats transformateurs.

Le nouveau système de classification des pays

Les 119 pays de programme sont classés en trois niveaux sur la base des indicateurs suivants :

  • le besoin de planification familiale satisfait avec des méthodes modernes
  • le taux de mortalité maternelle
  • l’indice d’inégalité de genre
Niveau 1 : Ces 56 pays s’efforcent d’atteindre les trois seuils de l’indicateur. Il s’agit, entre autres, de pays moins développés, enclavés ou se trouvant dans des contextes de crise humanitaire et post-humanitaire.
Niveau 2 : Un seul des trois seuils de l’indicateur a été atteint par ces 31 pays de programme en ce qui concerne la planification familiale, la santé maternelle ou l’égalité des genres.
Niveau 3 : Au moins deux des trois seuils de l’indicateur ont été atteints par ces 32 pays de programme. Dans ce cas-ci, la mise en place d’interventions plus adaptées en vue de faire avancer les objectifs de la CIPD permettra d’accélérer les progrès.

Remarque : Les frontières, les noms et les appellations employés sur cette carte n’impliquent ni reconnaissance ni acceptation officielle de la part de l’Organisation des Nations Unies. Les Gouvernements d’Argentine et du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord sont en désaccord concernant la souveraineté sur les Îles Falkland (Malvinas).

Ajoutons par ailleurs que deux programmes multipays couvrent 36 petits États insulaires en développement du Pacifique et 23 des Caraïbes.

Le nouveau système d’allocation des ressources

L’UNFPA adopte une nouvelle approche : « trois dimensions, deux ajustements et un plancher ».

Autrement dit, le total des ressources régulières que reçoit un pays dépend de trois dimensions clés, ajustées en fonction de la taille de sa population et de ses revenus, et démarre sur un montant plancher égal de 500 000 dollars US par programme de pays. Les trois dimensions sont : 1) la distance à parcourir pour atteindre les trois résultats transformateurs ; 2) les inégalités en matière de santé ; et 3) la vulnérabilité. Les deux ajustements reflètent la taille de la population et le niveau de vie des personnes. D’autre part, le plancher fixe par programme de pays fournit le soutien essentiel minimum.

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X