Urgences

Durant les conflits, les catastrophes naturelles et autres situations d'urgence, les besoins liés à la santé sexuelle et reproductive sont facilement négligés, alors qu’ils sont souvent considérables. Dans une situation de crise, une femme en âge de procréer sur cinq est susceptible d’être enceinte. Sans accès à des services de santé reproductive, ces femmes encourent un risque accru de complications potentiellement fatales. De nombreuses femmes perdent également accès à la planification familiale, ce qui les expose au risque de grossesse non désirée, dans des conditions périlleuses. Qui plus est, la vulnérabilité des femmes et des jeunes aux violences sexuelles, à l’exploitation et à l’infection par le VIH est exacerbée. Enfin, les besoins hygiéniques des femmes et des jeunes filles sont souvent négligées.

L’UNFPA travaille en étroite collaboration avec les gouvernements, les agences de l’ONU, les organisations communautaires et d’autres partenaires afin de veiller à l’intégration de la santé reproductive dans les réponses d’urgence. L’UNFPA déploie des articles d’hygiène, des fournitures de planification familiale et de soins obstétriques, du personnel formé et d’autres types de soutien aux populations vulnérables, et œuvre pour que les besoins des femmes et des jeunes gens soient satisfaits, aussi bien pendant la phase d’urgence que durant la phase de reconstruction.

Vulnérabilités accrues

Même dans des conditions normales, les problèmes de santé reproductive sont une cause majeure de décès et de maladie parmi les femmes en âge de procréer. Dans le cadre d'une crise, les accouchements en présence de personnel qualifié et les soins obstétriques d’urgence deviennent souvent indisponibles, ce qui augmente considérablement la vulnérabilité des femmes enceintes.

D’autres menaces pèsent également sur les femmes. De nombreux facteurs, dont l’absence de services de santé, peuvent accroître les risques de contracter le VIH et d’autres maladies sexuellement transmissibles. Quant à l’effondrement des systèmes de protection, il entraîne souvent une augmentation des violences basées sur le genre. Il peut en outre être encore plus difficile pour les femmes de prendre correctement soin d’elles-mêmes étant donné le poids des responsabilités qu’elles assument déjà vis-à-vis des enfants et d’autres personnes. Tandis qu’elles veillent sur leurs familles et leurs voisins, les femmes risquent de négliger leurs propres besoins.

L’UNFPA dans les situations d’urgence

Soins prénatals, accouchement sans risque et soins post-partum : L’intervention d’urgence de l'UNFPA inclut des fournitures de soins prénatals ; des kits d’accouchement hygiénique permettant de prévenir les infections pour les femmes ne pouvant se rendre dans un établissement médicalisé pour accoucher ; du matériel et des médicaments pour les accouchements en milieu hospitalier ; des fournitures destinées aux soins obstétriques d’urgence et une assistance en cas de complications post-partum affectant les mères ou les nouveau-nés. L’UNFPA dispense également des formations sur le terrain aux travailleurs du secteur de la santé et aux sages-femmes.

Les interventions sont adaptées aux circonstances de chaque crise. Des salles d’accouchement provisoires peuvent être mises en place dans des bâtiments endommagés, des cliniques de santé mobiles peuvent être dépêchées sur le terrain et des motos sont parfois mises à la disposition des sages-femmes. Des services plus exhaustifs peuvent être mis en œuvre une fois le pic de crise passé.

Planification familiale : Un grand nombre de couples souhaitent éviter les grossesses et les accouchements durant les situations de crise mais n’ont pas les moyens d'agir en ce sens. L’absence de planification familiale volontaire dans les situations d’urgence se traduit par des risques plus élevés de grossesse non désirée, de plus grands risques pour la santé des femmes enceintes et d’éventuelles conséquences pour la santé des personnes recourant à des avortements pratiqués dans des conditions insalubres. Restaurer l’accès à des moyens de contraception sûrs et efficaces permet de protéger la vie et le bien-être des femmes. Les couples touchés par une crise sont ainsi en mesure de gérer plus efficacement les rares ressources de la famille.

L’UNFPA expédie vers les zones touchées des préservatifs masculins et féminins et d’autres articles associés à la planification familiale, et ce, dès les premières heures d’une situation d'urgence. Une fois la situation stabilisée, l’UNFPA réalise des évaluations rapides afin d'identifier les besoins et les préférences des populations locales, puis soutient les efforts visant à mettre à leur disposition un vaste éventail de moyens de contraception modernes.

Hygiène : Dans les situations d’urgence, les besoins hygiéniques spécifiques aux femmes et aux jeunes filles sont souvent négligés. Pour les aider à préserver leur santé et leur dignité, l’UNFPA distribue des « kits de dignité » au sein des communautés touchées par des catastrophes et des conflits. Ces kits peuvent contenir des serviettes hygiéniques, du savon, des sous-vêtements ainsi que d’autres fournitures nécessaires, en fonction des circonstances ou des contextes culturels. Des foulards sont par exemple distribués dans certaines communautés et des T-shirts dans d’autres. Dans les endroits où les femmes et les jeunes filles craignent de se faire agresser, par exemple lorsqu’elles se rendent aux toilettes pendant la nuit, ces kits contiennent une lampe-torche et des piles.  

Lutte contre la violence basée sur le genre

Afin de répondre à la violence basée sur le genre associée aux situations d'urgence humanitaire, l’UNFPA déploie un vaste éventail de services, dont un suivi psychologique et des traitements en cas de viol, une assistance juridique, une aide à la subsistance ou un soutien apporté par le biais de ses programmes de santé sexuelle et reproductive. L’UNFPA incorpore également la prévention de la violence à ses interventions humanitaires, afin de sensibiliser les adolescents et les jeunes en situation vulnérable. Il envoie en outre des messages sur l'égalité des sexes aux hommes et aux jeunes garçons et travaille en collaboration étroite avec les réseaux confessionnels et les leaders culturels à la consolidation des systèmes de soutien.

Depuis 2005, l’UNFPA assume, en collaboration avec l’UNICEF, l'orientation du domaine de responsabilité relatif à la violence basée sur le genre du Groupe mondial de la protection (Global Protectection Cluster), qui supervise la réponse de la communauté humanitaire aux violences basées sur le genre. L’UNFPA travaille également au renforcement des services, des informations et des systèmes d’orientation destinés aux victimes et aide à renforcer la capacité des partenaires à concevoir, gérer et évaluer efficacement des programmes de lutte contre la violence basée sur le genre dans le cadre de situations d’urgence. Le Fonds met par exemple en œuvre des systèmes permettant de mieux gérer les données liées à la violence basée sur le genre par le biais du système de gestion des informations sur la violence basée sur le genre et soutient l’initiative GenCap, une initiative interorganisations permettant de déployer rapidement des conseillers spécialistes des questions liées au genre sur les sites des situations d’urgence.

Jeunesse

Les jeunes représentent souvent une proportion importante des personnes touchées par les crises. Dans certains pays, les deux tiers de la population ont moins de 25 ans, et, au niveau mondial, la moitié des enfants non scolarisés vivent dans des pays en situation de conflit ou sortant d'un conflit. Les jeunes personnes déplacées sont particulièrement vulnérables au VIH et ont un besoin urgent d’informations et de services pour se protéger contre les maladies et les grossesses non désirées.

Pour l’UNFPA, la préservation du bien-être des jeunes gens et la réussite de leur transition vers l’âge adulte sont deux priorités essentielles. L’UNFPA sensibilise aux besoins et aux préoccupations spécifiques aux jeunes gens touchés par la guerre ou les crises et agit pour y répondre, souvent à l’aide d’approches innovantes et participatives.

Collecte de données

L’UNFPA joue un rôle crucial en matière de collecte des données dans les situations d’urgence. Ces évaluations aident à orienter les réponses aux crises, permettant aux organisations humanitaires et aux populations touchées de mieux comprendre l’évolution des besoins dans le cadre de circonstances changeant rapidement. L’UNFPA est particulièrement bien positionné pour réaliser ce travail. Il collabore en effet avec les organisations nationales de statistique des pays en voie de développement et à revenu intermédiaire, facilitant ainsi la collecte, l’analyse, la diffusion et l’utilisation de données et d’informations fiables. L’UNFPA dispose en outre d’une riche expérience en termes de questions démographiques et de développement, au niveau national, régional et mondial.

L’UNFPA collabore aux programmes humanitaires par le biais du Comité permanent interorganisations, qui est le mécanisme chargé de coordonner l’assistance humanitaire. L’UNFPA publie également des directives sur la collecte des données dans les contextes de crise humanitaire.

Nouvelles du terrain

"He expected me to know everything he was thinking. If I didn’t, his verbal attacks were merciless," said Gemila*, a survivor of gender-based violence. © UNFPA Turkey/Rebecca Zerzan
Actualités
“He insulted my sister, then he slapped her across the face,” said Bissal*, a Syrian refugee.
17 Août 2018
Halima, aujourd'hui âgée de 19 ans, est une parajuriste qui aide les femmes et les filles. © UNFPA Tchad / Théodore Somda
Actualités
Lorsque Halima Yakoy Adam n'avait que 15 ans, son mari l'a emmenée dans un camp d'entraînement de Boko...
9 Août 2018
A post-partum mother with her newborn at the Al Thawra Hospital ward. © UNFPA Yemen
Actualités
Escalating violence in Hodeidah, Yemen, threatens the city’s estimated 90,000 pregnant women and girls.
8 Août 2018

Pages

Recherche par pays ou région

  • The designations employed and the presentation of material on the map do not imply the expression of any opinion whatsoever on the part of UNFPA concerning the legal status of any country, territory, city or area or its authorities, or concerning the delimitation of its frontiers or boundaries.
  • The dotted line represents approximately the Line of Control in Jammu and Kashmir agreed upon by India and Pakistan.
  • The final status of Jammu and Kashmir has not yet been agreed upon by the parties
  • L1: Humanitarian crises in which the national and international resources available in the affected country are sufficient for the required response.
  • L2: Humanitarian crises requiring significant support from neighbouring countries, regional organizations and possibly humanitarian agency headquarters.
  • L3: Major, sudden-onset humanitarian crises requiring mobilization across the humanitarian system.
  • Crisis levels are determined by the Inter-Agency Standing Committee, a forum of UN and non-UN humanitarian partners.

Rapports de Situation et Ressources

Ressources
UNFPA Syria continues to respond to the aftermath of the hostilities in East Ghouta. With more than 158,000 people displaced, the situation remains alarming for civilians staying in the collective shelters, most of...
30 Juin 2018
Ressources
A military operation to capture the port and city of Al Hudaydah was launched on 13 June 2018 with heavy aerial bombing and naval shelling targeting...
30 Juin 2018
Ressources
Through its 129 women's and girls' safe spaces, 144 primary healthcare facilities, and 26 youth centers, UNFPA continues to provide essential...
31 Mai 2018

Pages