Ressources et financement

L’UNFPA est exclusivement financée par des dons. L’UNFPA mobilise des ressources financières des gouvernements et de ses partenaires, pour soutenir les programmes qui visent à atteindre les « trois zéros » - zéro besoin non satisfait en matière de planification familiale, zéro décès maternel évitable, et zéro violence basée sur le genre et pratique néfaste - ainsi que  l'accélération des progrès vers les Objectifs de développement durable d'ici 2030.

Les ressources de base sont des contributions sans limite. Chaque résultat, chaque victoire commence par un financement de base. L’UNFPA, doté d'une expertise unique et d'une présence étendue dans plus de 150 pays, y compris lors de situations de crise, utilise les financements essentiels pour fournir efficacement des services de santé sexuelle et reproductive, à ceux qui en ont le plus besoin.

Les ressources de base ou essentielles, permettent à l’UNFPA d’agir au-delà des frontières, et de réduire ses coûts de transaction. Elles lui permettent aussi de se concentrer sur la portée de ses programmes, de mobiliser des ressources supplémentaires si nécessaire, et de continuer à être présent de manière universelle, y compris dans les zones de conflit, ou dans les situations de migration de masse. Chaque année, l'UNFPA lance une campagne pour mobiliser les ressources essentielles auprès d'un groupe diversifié de donateurs.

Mobilisation des ressources de base 2020 

Les ressources non-essentielles comprennent le financement et les instruments de financement suivants :

Les autres ressources comprennent les mécanismes de financement mondiaux consolidés et les modèles et instruments de financement innovants, tels que le financement mixte, les obligations d'investissements d’intérêt général, les produits financiers et d'assurance, l'entrepreneuriat social, les échanges de dettes et les garanties.

Un développement durable réussi nécessite également des partenariats stratégiques dynamiques et inclusifs.

Contenu connexe

Cette initiative permet entre autres choses de distribuer des équipements de protection et des articles d’hygiène aux soignant·e·s. © UNFPA Maroc
Actualités
Lors de l’arrivée de la pandémie au Maroc en mars, la peur s’est emparée du pays. « Au début de la pandémie, nous étions très inquiets pour notre santé », raconte à l’UNFPA Halima*, migrante originaire de Madagascar.
Kabita Bhandari donne une séance d'information sur la planification familiale aux hommes séjournant dans un centre de quarantaine, dans le district de Baitadi. © UNFPA Nepal
Actualités
Lorsque Kabita Bhandari est arrivée dans un centre de quarantaine dans le district de Baitadi, à l’extrême ouest du Népal, les habitants pensaient qu'elle apportait de la nourriture.
 Le Programme conjoint pour l'éducation des filles rassemble enseignant·e·s et parents d'élèves pour encourager la scolarisation des filles. © UNFPA Malawi
Actualités
Sur l'année scolaire 2013-2014, quatre filles sont tombées enceintes et ont quitté l’école. L'année suivante, cinq autres filles ont abandonné leur scolarité, puis quatre autres l'année d'après.

Pages