Plan stratégique 2022-2025

Accélération Transformation Venir en aide aux plus défavorisés

Il invite les parties prenantes du monde entier à se joindre à l’UNFPA pour garantir l’accès universel à la santé sexuelle et reproductive, réaliser les droits en matière de reproduction et accélérer la mise en œuvre du Programme d’action issu de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD). À mesure que se rapproche l’échéance de 2030 pour atteindre les trois résultats transformateurs – à savoir mettre fin aux décès maternels évitables, à la non-satisfaction des besoins en matière de planification familiale et à la violence basée sur le genre et aux pratiques néfastes – nous avons la responsabilité de mettre à profit le peu de temps qu’il nous reste pour avancer rapidement vers nos objectifs.

Notre engagement en faveur de la réalisation des trois résultats transformateurs d’ici à 2030 demeure ferme, mais les moyens que nous emploierons seront radicalement transformés afin de prendre en compte les changements mondiaux, y compris les « mégatendances » qui ont singulièrement modifié les conditions dans lesquelles nous opérons.

Le nouveau plan stratégique s’adapte à un monde en mutation. À mesure que nous intensifions nos efforts, transformons nos programmes et mobilisons de nouveaux partenaires, nous donnerons la priorité aux besoins des personnes les plus défavorisées, en particulier celles qui vivent dans la pauvreté ou qui souffrent d’un handicap, les personnes d’origine africaine ou issues de communautés autochtones, les personnes LGBTQI+ ainsi que les femmes et les filles les plus vulnérables. Pour ce faire, il nous faudra prêter une attention toute particulière aux droits et à la participation inclusive des femmes, des adolescents et des jeunes en tant qu’agents de changement.

le monde d’aujourd’hui

Les bouleversements climatiques et démographiques, les inégalités et les technologies remodèlent le monde comme jamais auparavant. Les décès maternels – dont près de la moitié se produisent en situation de crise humanitaire – restent élevés, et ce, alors que la tendance à la baisse s’est stabilisée au cours des dernières années. L’éducation des jeunes à la santé sexuelle présente encore des lacunes apparentes. Dans les régions en développement, environ 200 millions de personnes n’ont toujours pas accès à des méthodes de contraception modernes. Près d’une femme sur trois a déjà subi des violences physiques ou sexuelles. D’autres sont confrontées à l’infécondité, aux avortements à risque et à l’absence de soins après un avortement, aux mutilations génitales, à la fistule obstétricale, au VIH et au sida, aux mariages d’enfant et bien plus encore.

le monde d’aujourd’hui

Entre 2017 et 2021, le nombre de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire est passé de 137 millions à 235 millions. D’autre part, la baisse des taux de fécondité et le vieillissement de la population dans certains pays contrastent fortement avec l’émergence de populations jeunes dans d’autres. Alors que les tendances récentes montrent des progrès dans la réduction de la pauvreté, les forces économiques réservent une prospérité sans précédent à une petite minorité et laissent de côté un grand nombre de personnes, creusant le fossé entre les riches et les plus pauvres.

Les catastrophes à travers le monde – de la famine, aux inondations, en passant par les incendies, les chaleurs extrêmes liées au changement climatique ou encore les effets de la pandémie de COVID-19 – continuent de perturber, de menacer, et même d’annuler les progrès durement acquis en matière de développement.

le monde de demain

L’UNFPA rêve d’un futur où règne l’égalité pour tous, où les droits et les choix des personnes sont protégés et respectés, et où personne n’est laissé de côté. Un futur où les jeunes grandissent en ayant facilement accès aux informations et aux services relatifs à leur santé sexuelle et reproductive, et où les couples et les individus peuvent choisir s’ils veulent des enfants, quand et combien. Un futur où les filles et les femmes peuvent terminer leur scolarité et y exceller, gagner un revenu égal à celui des hommes et devenir des agents du changement dans leur communauté. Aujourd’hui, dans les pays en développement, plus de femmes et d’adolescentes ont accès à des méthodes de contraception modernes, survivent à la grossesse et à l’accouchement et vivent à l’abri de la violence liée au genre. Nous n’avons jamais été aussi près d’accomplir la santé et les droits en matière de sexualité et de procréation pour tous.

le plan stratégique

L’UNFPA s’efforce constamment de trouver des solutions aux problèmes auxquels l’humanité est confrontée. Œuvrant dans le sens des trajectoires essentielles, l’initiative entend répondre plus rapidement aux besoins non satisfaits en matière de planification familiale, mettre un terme aux décès maternels évitables et mettre fin à la violence basée sur le genre et aux pratiques néfastes. Le parcours de transformation décrit dans le Plan stratégique de l’UNFPA pour la période 2022-2025 conduit à 2030 et à la réalisation de l’accès universel à la santé sexuelle et reproductive ainsi qu’aux droits reproductifs. Les nouvelles tendances alimentent le Plan, des priorités nouvelles et élargies viennent s’ajouter à nos engagements de longue date, et « notre fonctionnement » évolue. Le Programme d’action de la CIPD et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 continuent de guider chaque étape de notre travail. Bien que nous ayons déjà réalisé des progrès importants, l’ascension vers nos objectifs reste truffée d’embûches, mais nous sommes prêts à faire le nécessaire pour atteindre le sommet.

Ne laissant aucune place à la discrimination ou à l’exclusion

Ce processus de transformation intègre les personnes les plus défavorisées. On dénombre aujourd’hui un certain nombre de facteurs pouvant contribuer à la vulnérabilité des populations clés, parmi lesquels le genre, l’âge, la culture, l’origine ethnique, la langue, la religion, le handicap et le lieu de résidence, le statut socioéconomique, la migration, l’asile, le statut de réfugié et de déplacé et le VIH et le sida. Les inégalités structurelles sous-jacentes, les barrières sociales et culturelles ainsi que les lacunes et les facteurs de vulnérabilité intersectionnels sont également à prendre en compte.

voici le plan

L’UNFPA s’est lancé dans la conception du Plan stratégique en compilant un ensemble de données permettant d’identifier ce qui fonctionne – les bonnes pratiques, les innovations et les enseignements tirés de nos expériences passées, notamment les mesures cruciales prises pour faire face à la pandémie de COVID-19. Un vaste processus de consultation a permis aux experts, au personnel et aux parties prenantes de proposer de nouveaux moyens d’accélérer les progrès.

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X