Paquet de services essentiels pour les femmes et les filles victimes de violence

Publication Date: Décembre 2015
Author: UN Women, UNFPA, WHO, UNDP & UNODC

Le Programme conjoint mondial des Nations Unies sur les services essentiels pour les femmes et les filles victimes de violence (le « Programme »), un partenariat entre ONU Femmes, l'UNFPA, l’OMS, le PNUD et l’ONUDC, vise à fournir un meilleur accès à un ensemble coordonné de services multisectoriels essentiels et de qualité pour toutes les femmes et les filles qui ont subi des violences basées sur le genre.

Ce programme identifie les services essentiels que les secteurs de la santé, les services sociaux, de la police et judiciaires (les « services essentiels ») sont tenus de fournir, ainsi que les lignes directrices pour la coordination des services essentiels et pour la gouvernance des processus et des mécanismes de coordination (les « lignes directrices de coordination »).

Des lignes directrices de prestation de services ont été identifiées pour les éléments fondamentaux de chaque service essentiel, en vue de veiller à la prestation de services d’excellente qualité pour les femmes et les filles qui subissent des violences, en particulier dans les pays à revenu faible et à revenu intermédiaire. Collectivement, ces éléments constituent le « paquet de services essentiels ».

Contenu connexe

Actualités
Leaders and youth advocates gathered in New York on Tuesday to discuss how to work together to end violence against women and girls, the most prevalent human rights violation in the world. The event, Violence Knows No Borders, was part of the United Nation’s annual Commission on...
Actualités
JAYAPURA, Indonesia – “My daughter used to hide all sorts of things from me,” said Martina, 41, at a support group session in Jayapura, in the far-eastern Indonesian province of West Papua. “But here, we learn to talk to each other openly, equally as friends, and she shares far...
Actualités
“Before, I never used a condom, and I would force myself violently onto girls and young women,” said Kabelo, 22, in rural Lesotho.

Pages

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookies policy.

X