Photo
© Kauê Scarim/PSOL

Mon destin est entre mes mains

UNFPA RAPPORT ANNUEL 2017

17709
Photo
© UNFPA/Vu Ngoc Dung

“I see a future where every woman and every girl has the power, information and means to shape her own destiny.”

Dr. Natalia Kanem Directrice exécutive de l’UNFPA
Fonds des Nations Unies pour la population

Année après année, des millions de femmes et d’adolescentes issues de 155 pays et territoires ont pu progressivement exercer leurs droits à la santé sexuelle et reproductive. Cette avancée est due, dans une large mesure, aux programmes et aux activités de l’UNFPA.

Le Plan stratégique de l’UNFPA pour la période 2014-2017 a défini des objectifs ambitieux concernant l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive. Grâce à ces services, des millions de femmes ont pu exercer leur droit à décider si elles souhaitent avoir des enfants, à quel moment et à quelle fréquence. Des millions d’adolescentes ont pu éviter une grossesse non désirée, et connaître une transition saine et sans danger vers l’âge adulte. En outre, le flot inutile et cruel des décès maternels s’est vu ralenti.

Photo
© UNFPA/Yenny Gamming

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD

"Je veux un autre enfant,
mais pas tout de suite."

Kyae, 23, Myanmar

L’accès à la planification familiale volontaire et sans danger constitue un droit fondamental essentiel à la réalisation de l’égalité des sexes, à l’autonomisation des femmes et à la réduction de la pauvreté. L’UNFPA contribue à garantir un approvisionnement constant en contraceptifs de qualité.

 

2017

2014-2017

Photo
© UNFPA/Elena Heatherwick

Sauver la vie des mères

"Je n’ai pas peur de devenir mère.
J’ai hâte"

Myrtha, 26, Haïti

Des services de santé reproductive abordables et de bonne qualité peuvent sauver des vies. Le nombre de décès maternels diminue rapidement dans les pays en développement, en particulier dans les moins développés d’entre eux et dans ceux situés en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Entre 2014 et 2017, plus de 58 millions de personnes ont pu accéder à des services intégrés de santé sexuelle et reproductive soutenus par le l’UNFPA, notamment l’assistance d’un personnel qualifié lors de l’accouchement.

 

2017

2014-2017

Photo
© UNFPA/Egor Dubrovsky

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION

"Je pense qu’il est important de fournir aux jeunes des informations précises sur la santé reproductive."

Anastasiya, 22, Bélarus

Les programmes de l’UNFPA ont permis à des millions d’adolescents et de jeunes adultes d’accéder à des services de santé sexuelle et reproductive. Le Fonds a également plaidé en faveur de l’abandon des pratiques néfastes, telles que le mariage des enfants et la mutilation génitale féminine.

 

2017

2014-2017

Photo
© UNFPA/Henry Chimbali

Afrique
de l’Est et Afrique australe

"Un jour, je deviendrai
une femme indépendante."

Fostina, 19, Malawi

Entre 2014 et 2017, plusieurs millions de femmes et de jeunes d’Afrique de l’Est et d’Afrique australe ont pu bénéficier de services soutenus par l’UNFPA. Rien qu’en 2017, plus de 3,4 millions de personnes ont pu jouir d’un accès à la planification familiale, grâce à un programme de l’UNFPA financé par le Royaume-Uni visant à prévenir la mortalité maternelle dans la région. Le Fonds a en outre dispensé à quelque 6 000 agents de santé une formation en vue de fournir aux populations un éventail de solutions contraceptives plus large, ainsi que davantage d’informations pour une contraception plus sûre.

L’UNFPA a également investi dans des services intégrés liés au VIH et à la santé sexuelle et reproductive en Afrique australe, région qui souffre des taux d’infection à VIH les plus élevés. Dans la région des Grands Lacs ainsi que dans d’autres régions en situation de crise, le Fonds a fourni des services de santé maternelle et d’aide aux victimes de violences sexistes. Il soutient par ailleurs des programmes d’éducation sexuelle complète dans tous les pays de la région.

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD
© UNFPA/Tiril Skarstein
© UNFPA/Tiril Skarstein

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD

Impact des contraceptifs fournis par l'UNFPA

2017
2014-2017

2017: 6,2 M
2014-2017:
20,7 M

Grossesses non désirées évitées

2017: 1,7 M
2014-2017:
5,9 M

Avortements non médicalisés évités

2017: 15 500
2014-2017:
60 000

Décès maternels évités

SAUVER LA VIE DES MÈRES
© UNFPA/Tiril Skarstein
© UNFPA/Tiril Skarstein

SAUVER LA VIE DES MÈRES

2017
2014-2017

2017: 3,5 M
2014-2017:

Nombre de personnes ayant accédé à services dans des contextes humanitaires

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION
© UNFPA/Tiril Skarstein
© UNFPA/Tiril Skarstein

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION

2017
2014-2017

2017: 3,9 M
2014-2017:
12,9 M

Nombre d’adolescents ayant obtenu ACCÈS À DES SERVICES DE SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE

Dépenses relatives aux programmes

en millions de dollars US
(ressources essentielles et non essentielles)

 
2017
2014-2017
 

la République d'Angola

2017: 2,5
2014-2017:
9,8

 

la République du Botswana

2017: 0,9
2014-2017:
5,0

 

la République du Burundi

2017: 5,7
2014-2017:
23,2

 

l'Union des Comores

2017: 0,9
2014-2017:
3,9

 

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

2017: 19,4
2014-2017:
74,9

 

l'État d'Érythrée

2017: 1,9
2014-2017:
8,7

 

la République fédérale démocratique d'Éthiopie

2017: 13,7
2014-2017:
61,8

 

la République du Kenya

2017: 9,3
2014-2017:
42,0

 

le Royaume du Lesotho

2017: 1,5
2014-2017:
7,3

 

la République de Madagascar

2017: 5,6
2014-2017:
22,8

 

la République du Malawi

2017: 4,4
2014-2017:
33,9

 

la République de Maurice

2017: 0,1
2014-2017:
0,4

 

la République du Mozambique

2017: 16,6
2014-2017:
46,1

 

la République de Namibie

2017: 1,0
2014-2017:
5,5

 

la République du Rwanda

2017: 3,1
2014-2017:
16,3

 

la République sud-africaine

2017: 1,7
2014-2017:
9,7

 

Soudan du Sud

2017: 20,3
2014-2017:
75,6

 

le Royaume du Swaziland

2017: 1,4
2014-2017:
6,6

 

la République de l'Ouganda

2017: 12,9
2014-2017:
67,0

 

République-Unie de Tanzanie

2017: 11,4
2014-2017:
48,4

 

la République de Zambie

2017: 8,7
2014-2017:
31,6

 

la République du Zimbabwe

2017: 14,4
2014-2017:
70,2

 

   

 

Activités de pays/territoire

2017: 157,4
2014-2017:
670,7

 

Activités régionales

2017: 18,9
2014-2017:
53,0

 

Total des dépenses relatives aux programmes

2017: 176,3
2014-2017:
723,7

 

Dépenses de programme par domaine d’intervention

en millions de dollars US

 
Essentielles
Non essentielles
Total
Photo
© UNFPA/Elena Heatherwick

Afrique
de l’Ouest et Afrique centrale

"Je pense que travailler comme sage-femme est un privilège."

Georgetta, 29, Libéria

L’UNFPA a contribué à l’autonomisation des femmes et des jeunes de cette région entre 2014 et 2017, en améliorant les services de santé sexuelle et reproductive, et en facilitant l’accès à la planification familiale.Il a également réalisé des investissements visant à renforcer les capacités nationales de fourniture et de distribution de produits de santé reproductive. Par exemple, durant l’année 2016, l’UNFPA a investi environ 33 millions de dollars dans des contraceptifs.

Le Fonds a en outre investi dans le développement de la jeunesse, l’atout majeur de la région. Ces investissements ont non seulement permis de soutenir la participation des jeunes à l’élaboration des politiques et à la planification du développement, notamment avec des partenaires tels que le Réseau africain des jeunes et adolescents en population et développement, mais également de créer des synergies entre les programmes de l’UNFPA. Plusieurs initiatives sont par ailleurs en cours afin d’accroître les investissements en faveur du capital humain des jeunes de la région. Elles visent à réaliser et optimiser le dividende démographique.

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD
© UNFPA/Ollivier Girard
© UNFPA/Ollivier Girard

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD

Impact des contraceptifs fournis par l'UNFPA

2017
2014-2017

2017: 3,1 M
2014-2017:
12,6 M

Grossesses non désirées évitées

2017: 1,1 M
2014-2017:
4,5 M

Avortements non médicalisés évités

2017: 14 000
2014-2017:
51 000

Décès maternels évités

SAUVER LA VIE DES MÈRES
© Olivia Acland, United Nations
© Olivia Acland, United Nations

SAUVER LA VIE DES MÈRES

2017
2014-2017

2017: 3,1 M
2014-2017:

Nombre de personnes ayant accédé à services dans des contextes humanitaires

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION
© UNFPA/Ollivier Girard
© UNFPA/Ollivier Girard

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION

2017
2014-2017

2017: 621 000
2014-2017:
4,5 M

Nombre d’adolescents ayant obtenu ACCÈS À DES SERVICES DE SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE

Dépenses relatives aux programmes

en millions de dollars US
(ressources essentielles et non essentielles)

 
2017
2014-2017
 

la République du Bénin

2017: 3,0
2014-2017:
15,3

 

le Burkina Faso

2017: 7,0
2014-2017:
31,3

 

Cameroun

2017: 5,5
2014-2017:
25,7

 

la République de Cabo Verde

2017: 0,5
2014-2017:
3,3

 

la République centrafricaine

2017: 3,3
2014-2017:
16,3

 

la République du Tchad

2017: 6,0
2014-2017:
24,7

 

Congo

2017: 2,2
2014-2017:
10,9

 

la République de Côte d'Ivoire

2017: 6,7
2014-2017:
32,8

 

la République de Guinée équatoriale

2017: 1,7
2014-2017:
6,0

 

la République gabonaise

2017: 0,6
2014-2017:
3,3

 

la République de Gambie

2017: 1,5
2014-2017:
6,7

 

la République du Ghana

2017: 3,1
2014-2017:
15,9

 

la République de Guinée

2017: 5,9
2014-2017:
30,5

 

la République de Guinée-Bissau

2017: 1,7
2014-2017:
8,2

 

la République du Libéria

2017: 7,1
2014-2017:
31,7

 

la République du Mali

2017: 5,5
2014-2017:
18,6

 

la République islamique de Mauritanie

2017: 2,3
2014-2017:
11,3

 

la République du Niger

2017: 12,3
2014-2017:
47,9

 

la République fédérale du Nigéria

2017: 19,1
2014-2017:
97,5

 

São Tomé et Príncipe

2017: 0,7
2014-2017:
4,3

 

la République du Sénégal

2017: 3,8
2014-2017:
22,6

 

la République de Sierra Leone

2017: 21,8
2014-2017:
64,9

 

la République togolaise

2017: 2,3
2014-2017:
14,3

 

   

 

Activités de pays/territoire

2017: 123,6
2014-2017:
544,0

 

Activités régionales

2017: 9,0
2014-2017:
31,2

 

Total des dépenses relatives aux programmes

2017: 132,6
2014-2017:
575,2

 

Dépenses de programme par domaine d’intervention

en millions de dollars US

 
Essentielles
Non essentielles
Total
Photo
© UNFPA/Roger Anis

États arabes

"Je ne souhaite pas avoir d’autres enfants. Je veux pouvoir prendre soin de ceux que j’ai déjà et les éduquer."

Um Ahmed, 32, Égypte

Entre 2014 et 2017, l’UNFPA a plaidé en faveur de l’intégration de la santé sexuelle et reproductive au sein des politiques et systèmes de santé des États arabes, soulignant l’importance du renforcement des services de prévention des décès maternels. Il a également soutenu l’intégration des droits reproductifs au sein des politiques nationales relatives aux droits de l’homme.

Les programmes du Fonds dans la région associent les gouvernements, les responsables locaux et les organisations de la société civile à l’action engagée pour éliminer les pratiques néfastes telles que le mariage d’enfants et les mutilations génitales féminines. Grâce à des données recueillies notamment par des groupes de discussion, l’UNFPA a également répondu aux besoins des femmes et des filles en matière de services de santé sexuelle et reproductive, ainsi qu’en matière de services visant à lutter contre les violences sexistes. Les programmes régionaux ont été conçus de façon à consolider le rôle des jeunes femmes et des jeunes hommes dans l’élaboration des politiques, et à les impliquer davantage dans la promotion de la paix et de la sécurité.

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD
© UNFPA/Sima Diab
© UNFPA/Sima Diab

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD

Impact des contraceptifs fournis par l'UNFPA

2017
2014-2017

2017: 930 000
2014-2017:
2,7 M

Grossesses non désirées évitées

2017: 330 000
2014-2017:
871 000

Avortements non médicalisés évités

2017: 650
2014-2017:
3 300

Décès maternels évités

SAUVER LA VIE DES MÈRES
© UNFPA
© UNFPA

SAUVER LA VIE DES MÈRES

2017
2014-2017

2017: 8 M
2014-2017:

Nombre de personnes ayant accédé à services dans des contextes humanitaires

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION
© UNFPA/Sima Diab
© UNFPA/Sima Diab

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION

2017
2014-2017

2017: 3,5 M
2014-2017:
7,4 M

Nombre d’adolescents ayant obtenu ACCÈS À DES SERVICES DE SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE

Dépenses relatives aux programmes

en millions de dollars US
(ressources essentielles et non essentielles)

 
2017
2014-2017
 

la République algérienne démocratique et populaire

2017: 0,2
2014-2017:
1,6

 

la République de Djibouti

2017: 0,8
2014-2017:
4,4

 

la République arabe d'Égypte

2017: 3,4
2014-2017:
15,6

 

Irak

2017: 50,0
2014-2017:
97,6

 

le Royaume hachémite de Jordanie

2017: 15,6
2014-2017:
45,1

 

la République libanaise

2017: 6,6
2014-2017:
16,8

 

la Libye

2017: 2,0
2014-2017:
4,8

 

le Royaume du Maroc

2017: 1,0
2014-2017:
5,1

 

le Sultanat d'Oman

2017: 0,9
2014-2017:
3,9

 

État de Palestine

2017: 3,8
2014-2017:
11,4

 

la République fédérale de Somalie

2017: 11,8
2014-2017:
61,0

 

la République du Soudan

2017: 13,9
2014-2017:
56,7

 

la République arabe syrienne

2017: 18,3
2014-2017:
51,3

 

la République tunisienne

2017: 1,3
2014-2017:
3,7

 

la République du Yémen

2017: 9,7
2014-2017:
36,1

 

   

 

Activités de pays/territoire

2017: 139,3
2014-2017:
415,1

 

Activités régionales

2017: 5,0
2014-2017:
26,7

 

Total des dépenses relatives aux programmes

2017: 144,3
2014-2017:
441,8

 

Dépenses de programme par domaine d’intervention

en millions de dollars US

 
Essentielles
Non essentielles
Total
Photo
© UNFPA/Jeffrey Bates

Asie et Pacifique

"Avant de me marier,
je me concentrerai sur ma carrière."

Bhawana KC, 18, Népal

En 2014–2017, les programmes de l’UNFPA dans la région Asie et Pacifique ont contribué à réduire la mortalité maternelle, combler les lacunes en matière de planification familiale, et lutter contre les violences sexistes et les pratiques néfastes à l’égard des femmes et des filles.

Dans ce cadre, l’UNFPA a appuyé la formation de sages-femmes déployées dans des zones insuffisamment desservies en Afghanistan, au Bangladesh, au Cambodge, en Mongolie, au Myanmar, au Népal et dans la République démocratique populaire lao. Cette initiative a fait chuter le nombre de décès maternels dans ces régions de manière drastique.

Les activités de plaidoyer du Fonds ont permis un accès accru à la planification familiale et des solutions plus efficaces contre le mariage d’enfants. La prestation de services dans des contextes humanitaires a contribué à satisfaire les besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des femmes et des filles vulnérables, ainsi qu’à lutter contre les violences sexistes.

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD
© UNFPA/Mario Villamor
© UNFPA/Mario Villamor

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD

Impact des contraceptifs fournis par l'UNFPA

2017
2014-2017

2017: 1,1 M
2014-2017:
4,5 M

Grossesses non désirées évitées

2017: 311 000
2014-2017:
1,3 M

Avortements non médicalisés évités

2017: 918
2014-2017:
4 100

Décès maternels évités

SAUVER LA VIE DES MÈRES
© UNFPA/Ruth Carr
© UNFPA/Ruth Carr

SAUVER LA VIE DES MÈRES

2017
2014-2017

2017: 1 M
2014-2017:

Nombre de personnes ayant accédé à services dans des contextes humanitaires

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION
© UNFPA
© UNFPA

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION

2017
2014-2017

2017: 457 300
2014-2017:
5,55 M

Nombre d’adolescents ayant obtenu ACCÈS À DES SERVICES DE SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE

Dépenses relatives aux programmes

en millions de dollars US
(ressources essentielles et non essentielles)

 
2017
2014-2017
 

République islamique d'Afghanistan

2017: 12,7
2014-2017:
78,3

 

la République populaire du Bangladesh

2017: 13,4
2014-2017:
49,5

 

le Royaume du Bhoutan

2017: 0,5
2014-2017:
3,3

 

le Royaume du Cambodge

2017: 2,0
2014-2017:
14,3

 

la République populaire de Chine

2017: 2,2
2014-2017:
12,2

 

République populaire démocratique de Corée

2017: 1,8
2014-2017:
7,4

 

la République de l'Inde

2017: 6,3
2014-2017:
35,7

 

la République d'Indonésie

2017: 4,8
2014-2017:
17,6

 

la République islamique d'Iran

2017: 1,3
2014-2017:
5,6

 

la République démocratique populaire lao

2017: 2,1
2014-2017:
11,9

 

la Malaisie

2017: 0,7
2014-2017:
2,9

 

la République des Maldives

2017: 0,2
2014-2017:
1,7

 

la Mongolie

2017: 3,0
2014-2017:
14,8

 

la République de l'Union du Myanmar

2017: 13,3
2014-2017:
70,1

 

la République fédérale démocratique du Népal

2017: 5,9
2014-2017:
25,0

 

Pays insulaires du Pacifique*

2017: 3,9
2014-2017:
22,6

 

la République islamique du Pakistan

2017: 6,0
2014-2017:
30,9

 

l'État indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée

2017: 3,4
2014-2017:
14,2

 

la République des Philippines

2017: 3,7
2014-2017:
29,3

 

la République socialiste démocratique de Sri Lanka

2017: 0,9
2014-2017:
4,8

 

le Royaume de Thaïlande

2017: 0,8
2014-2017:
5,0

 

Timor-Leste

2017: 1,9
2014-2017:
8,1

 

la République socialiste du Viet Nam

2017: 2,1
2014-2017:
15,5

 

   

 

Activités de pays/territoire

2017: 92,9
2014-2017:
480,7

 

Activités régionales

2017: 7,6
2014-2017:
30,4

 

Total des dépenses relatives aux programmes

2017: 100,5
2014-2017:
511,1

 

* Les chiffres de la catégorie « Îles du Pacifique » concernent plusieurs îles regroupées sous le même libellé pour les besoins du rapport. Ces îles sont les suivantes : les États fédérés de Micronésie, Fidji, les Îles Cook, les Îles Marshall, les Îles Salomon, Kiribati, Nauru, Nioué, les Palaos, le Samoa, Tokélaou, les Tonga, les Tuvalu et le Vanuatu.

Dépenses de programme par domaine d’intervention

en millions de dollars US

 
Essentielles
Non essentielles
Total
Photo
© UNFPA/Egor Dubrovsky

Europe de l’Est et Asie centrale

"J’aimerais avoir
un deuxième enfant."

Olga, 30, Bélarus

En Europe de l’Est et en Asie centrale, régions de pays à revenus intermédiaires, l’UNFPA a aidé les gouvernements à élaborer et mettre en œuvre des politiques garantissant que l’ensemble de la population jouisse de ses droits en matière de santé sexuelle et reproductive, notamment les personnes les plus vulnérables.

D’autres actions menées dans ces régions ont permis d’éliminer les obstacles rencontrés par les jeunes concernant l’accès aux informations et aux services relatifs à la santé sexuelle et reproductive. Certaines initiatives ont également appuyé les efforts nationaux menés en vue d’éradiquer les violences sexuelles et les pratiques néfastes, et renforcé les capacités nationales de recueil, d’analyse et d’utilisation de données à des fins d’élaboration de politiques.

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD
© Denis Zelenko
© Denis Zelenko

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD

Impact des contraceptifs fournis par l'UNFPA

2017
2014-2017

2017: 242 000
2014-2017:
775 000

Grossesses non désirées évitées

2017: 69 000
2014-2017:
216 000

Avortements non médicalisés évités

SAUVER LA VIE DES MÈRES
© UNFPA
© UNFPA

SAUVER LA VIE DES MÈRES

2017
2014-2017

2017: 572 000
2014-2017:

Nombre de personnes ayant accédé à services dans des contextes humanitaires

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION
© UNFPA
© UNFPA

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION

2017
2014-2017

2017: 22 500
2014-2017:
207 700

Nombre d’adolescents ayant obtenu ACCÈS À DES SERVICES DE SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE

Dépenses relatives aux programmes

en millions de dollars US
(ressources essentielles et non essentielles)

 
2017
2014-2017
 

Albanie

2017: 1,2
2014-2017:
3,7

 

Arménie

2017: 0,6
2014-2017:
2,9

 

la République d'Azerbaïdjan

2017: 0,8
2014-2017:
2,6

 

la République du Bélarus

2017: 1,1
2014-2017:
3,2

 

Bosnie-Herzégovine

2017: 0,6
2014-2017:
3,2

 

Géorgie

2017: 1,3
2014-2017:
6,0

 

Kazakhstan

2017: 0,6
2014-2017:
3,0

 

Kirghizistan

2017: 0,9
2014-2017:
4,9

 

République de Moldova

2017: 0,7
2014-2017:
3,2

 

Serbia *

2017: 1,1
2014-2017:
4,3

 

Tadjikistan

2017: 2,0
2014-2017:
6,7

 

Ex-République yougoslave de Macédoine

2017: 0,3
2014-2017:
1,4

 

Turquie

2017: 22,1
2014-2017:
39,4

 

Turkménistan

2017: 0,6
2014-2017:
2,4

 

Ukraine

2017: 2,8
2014-2017:
8,1

 

Ouzbékistan

2017: 0,8
2014-2017:
4,2

 

   

 

Activités de pays/territoire

2017: 37,5
2014-2017:
99,2

 

Activités régionales

2017: 4,6
2014-2017:
27,6

 

Total des dépenses relatives aux programmes

2017: 42,1
2014-2017:
126,8

 

Kosovo inclus.

Dépenses de programme par domaine d’intervention

en millions de dollars US

 
Essentielles
Non essentielles
Total
Photo
© Sanne De Wilde for UNFPA

Amérique latine et Caraïbes

"Je considère la sexualité différemment, plus comme un tabou, mais comme une véritable expérience sans discrimination, dans laquelle il est possible de s’engager en toute connaissance de cause."

Gabriela, 32, Bolivie

Les programmes de l’UNFPA mis en œuvre entre 2014 et 2017 dans la région Amérique latine et Caraïbes ont quant à eux soutenu la mise en place de services de santé sexuelle et reproductive adaptés aux jeunes, qui tiennent compte des spécificités culturelles. Ces programmes ont en outre permis d’assurer aux femmes et aux jeunes de la région la fourniture de produits de santé reproductive et de planification familiale sûrs, tels que des contraceptifs réversibles de longue durée. D’autres initiatives ont permis d’étendre les services de santé maternelle aux communautés autochtones, notamment les services d’obstétrique, et de renforcer les capacités institutionnelles dans le cadre de la lutte contre les violences sexistes. Fondées sur des données probantes, les activités de plaidoyer de l’UNFPA ont également influencé les politiques dans ce domaine, et contribué à la baisse du nombre de mariages d’enfants.

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD
© Sanne De Wilde for UNFPA
© Sanne De Wilde for UNFPA

GROSSESSE : OUI AU CHOIX, NON AU HASARD

Impact des contraceptifs fournis par l'UNFPA

2017
2014-2017

2017: 1,6 M
2014-2017:
4,7 M

Grossesses non désirées évitées

2017: 610 000
2014-2017:
1,75 M

Avortements non médicalisés évités

2017: 820
2014-2017:
2 600

Décès maternels évités

SAUVER LA VIE DES MÈRES
© UNFPA/Angela Valverde
© UNFPA/Angela Valverde

SAUVER LA VIE DES MÈRES

2017
2014-2017

2017: 256 000
2014-2017:

Nombre de personnes ayant accédé à services dans des contextes humanitaires

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION
© UNFPA/Mario Achucarro
© UNFPA/Mario Achucarro

AUTONOMISER LA PROCHAINE GÉNÉRATION

2017
2014-2017

2017: 2,14 M
2014-2017:
15 M

Nombre d’adolescents ayant obtenu ACCÈS À DES SERVICES DE SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE

Dépenses relatives aux programmes

en millions de dollars US
(ressources essentielles et non essentielles)

 
2017
2014-2017
 

la République argentine

2017: 0,1
2014-2017:
1,5

 

État plurinational de Bolivie

2017: 2,7
2014-2017:
11,8

 

la République fédérative du Brésil

2017: 1,4
2014-2017:
6,6

 

Pays anglophones et néerlandophones des caraïbes*

2017: 1,6
2014-2017:
9,9

 

la République du Chili

2017: 0,1
2014-2017:
0,8

 

la République de Colombie

2017: 0,9
2014-2017:
10,5

 

la République du Costa Rica

2017: 0,4
2014-2017:
2,7

 

la République de Cuba

2017: 0,7
2014-2017:
3,0

 

la République dominicaine

2017: 1,2
2014-2017:
3,6

 

la République de l'Équateur

2017: 0,7
2014-2017:
3,7

 

la République d'El Salvador

2017: 1,4
2014-2017:
6,9

 

la République du Guatemala

2017: 12,8
2014-2017:
28,3

 

Haïti

2017: 4,4
2014-2017:
19,4

 

la République du Honduras

2017: 3,2
2014-2017:
13,2

 

les États-Unis du Mexique

2017: 1,4
2014-2017:
5,9

 

la République du Nicaragua

2017: 0,8
2014-2017:
7,1

 

la République du Panama

2017: 0,4
2014-2017:
2,9

 

la République du Paraguay

2017: 0,7
2014-2017:
3,3

 

la République du Pérou

2017: 1,7
2014-2017:
5,8

 

la République orientale de l'Uruguay

2017: 1,5
2014-2017:
5,2

 

la République bolivarienne du Venezuela

2017: 0,6
2014-2017:
4,7

 

   

 

Activités de pays/territoire

2017: 38,7
2014-2017:
156,8

 

Activités régionales

2017: 5,0
2014-2017:
28,8

 

Total des dépenses relatives aux programmes

2017: 43,7
2014-2017:
185,6

 

* Les chiffres de la catégorie « Pays anglophones et néerlandophones des Caraïbes » concernent plusieurs îles et pays regroupés sous le même libellé pour les besoins du rapport. Ces territoires sont les suivants : Anguilla, Antigua-et-Barbuda, les Antilles néerlandaises (Aruba, Curaçao et Saint-Martin), les Bahamas, la Barbade, le Belize, les Bermudes, la Dominique, la Grenade, le Guyana, les Îles Caïmans, les Îles Turques-et-Caïques, les Îles Vierges britanniques, la Jamaïque, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, le Suriname, ainsi que la Trinité-et-Tobago.

Dépenses de programme par domaine d’intervention

en millions de dollars US

 
Essentielles
Non essentielles
Total

Partenariat

Photo

Bill & Melinda Gates Foundation

L’UNFPA s’est associé à la Fondation Bill et Melinda Gates, au Ministère du développement international du Royaume-Uni, à WorldPop et à Flowminder afin d’exploiter les possibilités offertes par les données de référence spatiales en vue d’aider l’Afghanistan à collecter des données démographiques dans l’ensemble de ses régions, notamment celles qui sont difficiles à atteindre pour des raisons de sécurité.

Photo
Photo
UNFPA/Elena Heatherwick

Johnson & Johnson

Avec le soutien de Johnson & Johnson, l’UNFPA contribue à réduire la mortalité maternelle en Haïti et au Libéria, en augmentant le nombre de sages-femmes qualifiées et en renforçant leurs capacités, ainsi qu’en améliorant l’interaction entre les communautés locales et les services de santé maternelle. À la maternité de Marigot, l’un des cinq centres de soins obstétricaux et néonatals soutenus par Johnson & Johnson en Haïti, les sages-femmes offrent des services de santé maternelle gratuits.

Photo
UNFPA/Elena Heatherwick
Photo
EPF

Parlementaires

Des parlementaires africains et européens constatent de leurs propres yeux les résultats obtenus grâces aux programmes de santé maternelle et d’autonomisation des jeunes àConakry (Guinée), en 2017.

Photo
EPF
Photo
UNFPA/Kori Habib

Fondation UNFCU

Guérir les corps et les esprits ; changer des vies : avec l’appui de la Fondation UNFCU, la branche nigériane de la Fistula Foundation, qui lutte contre la fistule obstétricale, et l’UNFPA ont permis à 248 femmes et filles qui souffraient de fistule d’être traitées avec succès dans le nord du Nigéria. Trente femmes chez qui on a diagnostiqué une « fistule très complexe » ont pu bénéficier d’une opération de chirurgie réparatrice avancée.

Photo
UNFPA/Kori Habib
Photo
UNFPA/Calixte Hessou

Zonta

Femmes guéries de fistules le jour de leur sortie du Centre de réhabilitation et de réintégration des victimes de la fistule du Libéria. Le projet est mis en œuvre par l’UNFPA avec l’appui financier de Zonta International.

Photo
UNFPA/Calixte Hessou