Ashley Judd

 

Humanitaire, écrivain et actrice reconnue, Ashley Judd fait preuve d’un engagement indéfectible en faveur de la justice sociale. Elle est notamment convaincue que la santé sexuelle et reproductive des filles et des femmes, y compris le choix d’avoir des enfants, quand et combien, réside au cœur de l’éradication de la pauvreté et du développement durable. C’est avec passion qu’elle défend le droit de chaque garçon et de chaque fille à entrer dans l’âge adulte en étant autonome et capable d’assurer sa sécurité, et qu’elle s’engage en faveur de l’éradication de toutes les formes de violence basée sur le genre, notamment aux États-Unis.

Elle siège actuellement au conseil de direction du Centre international de recherche sur les femmes. Ambassadrice mondiale tant pour Population Services International que pour Polaris Project, elle est membre du conseil consultatif de Demand Abolition et d’Apne Aap Worldwide. Ashley Judd travaille en outre avec d’innombrables ONG et organisations communautaires dont l’axe privilégié est l’autonomisation des plus démunis sur le plan juridique, économique, social, culturel, éducatif, financier et en matière de santé.

Infatigable voyageuse, elle a visité des bidonvilles, des maisons closes, des écoles, des hospices, des centres d’accueil et des cliniques en Asie du Sud-Est, en Afrique subsaharienne et en Amérique centrale. Auteur de best-sellers et réalisatrice, cette Américaine fière de l’être est aussi une citoyenne du monde qui a le souci de contribuer à faire avancer le bien-être et la paix dans le monde.

Son partenariat avec l’UNFPA est son premier engagement en tant qu’ambassadrice de bonne volonté pour un organisme des Nations Unies.

Être une fille n’est pas un crime, c’est un privilège. Je suis ravie de faire ce qui est en mon pouvoir pour aider les filles et les femmes dans le monde entier à mettre tout leur potentiel, absolument fabuleux, au service des progrès de l’ensemble de l’humanité."

L’ambassadrice de bonne volonté de l’UNFPA rend visite à des réfugiées Rohingya dans un centre d’accueil pour femmes de Cox’s Bazar, au Bangladesh. Il y a six mois, les réfugiés ont commencé à massivement affluer au Bangladesh, pour fuir les violences de la Birmanie. © UNFPA/Lauren Anders Brown
Actualités
A la mi-février, Ashley Judd, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNFPA, écrivaine et actrice engagée dans l’humanitaire...
26 Février 2018