Déclarations

Ashley Judd, Ambassadrice de bonne volonté de l'UNFPA, nommée personnalité de l'année 2017 par le Time Magazine

7 Décembre 2017

Ashley Judd est une des «briseuses de silence» désignées par le Time Magazine en tant que personnalité de l'année 2017. Cette désignation nous rend particulièrement fier de travailler avec Mme Judd en tant qu'Ambassadrice de bonne volonté de l'UNFPA. Sa bravoure, sa ténacité et sa persévérance ont aidé les femmes et les hommes de toutes ethnicités, classes, professions et de presque tous les coins du globe à rompre leur silence. Nous commençons à voir la fin de l'impunité.

À l'UNFPA, nous luttons pour mettre fin à toutes les pratiques préjudiciables aux femmes et aux filles d'ici 2030. Le harcèlement sexuel, comme toutes les autres formes de violence et d'abus contre les femmes et les filles, est l'une des pratiques les plus répandues.

Comme le dit à juste titre l'article du Time, «ce bouleversement semble avoir pris naissance du jour au lendemain, mais il mijote depuis des années, des décennies et des siècles». Maintenant, avec l'aide de Mme Judd, le vent tourne enfin! L'UNFPA est pleinement engagé à se tenir aux côtés de Mme Judd et des milliards de femmes et de filles qu'elle représente, et nous sommes impatients de continuer ce parcours avec elle. Nous faisons des progrès, mais nous avons encore beaucoup de chemin à faire.

 

Contenu connexe

Actualités
Depuis six ans, presque chaque matin, Gabriela Gonzales se rend au centre communautaire de santé mentale (CCSM) Honorio Delgado, dans le quartier Jesús María. Elle est psychiatre et s’occupe de survivantes de violence basée sur le genre, une population qui a beaucoup augmenté...
Évènements
Parmi les innombrables victimes des conflits, aucune n’y gagne, et certainement pas les femmes et les filles, que les membres des groupuscules armés prennent pour cible en faisant de la violence sexuelle une tactique de guerre, de torture et de terrorisme.
Actualités
“I was very scared on behalf of the poor child. I felt her pain,” the counsellor told Dr. Kanem. “But I told myself I should be strong for that child."

Pages

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookies policy.

X