Actualités

En Haïti, une campagne de vasectomie attire quatre fois plus de participants que prévu

15 Mai 2018
Author: UNFPA
Des hommes font la queue pour s'inscrire à l'événement de vasectomie à Port-au-Prince. L'enthousiasme a largement dépassé les attentes. © Moïse Alex Docteur / VNU
Des hommes font la queue pour s'inscrire à l'événement de vasectomie à Port-au-Prince. L'enthousiasme a largement dépassé les attentes. © Moïse Alex Docteur / VNU

PORT-AU-PRINCE, Haïti - « A 55 ans j’ai quatre enfants. J'ai réalisé que je n'avais pas assez de ressources pour prendre soin de plus de personnes », a expliqué Lamour Denis, dans une clinique de santé reproductive à Port-au-Prince, la capitale d'Haïti. « Alors j'ai décidé de le faire », ajouta-t-il résolument.

Il a décidé de faire une vasectomie.

Alors que la vasectomie est une forme de contraception relativement courante dans des pays tel que le Royaume-Uni et la République de Corée selon les données 2017 des Nations Unies, la procédure est beaucoup moins populaire en Haïti.

En raison des perceptions traditionnelles autour de la masculinité, la planification familiale est largement considérée comme une responsabilité de la femme. En 2012, seulement 0,1% des femmes interrogées ont déclaré qu'elles se fiaient à la vasectomie d'un partenaire comme moyen de contraception. Seulement 5% comptaient sur des préservatifs masculins.

Une conférence de presse qui fait partie d'une campagne visant à augmenter la disponibilité de la vasectomie en Haïti. © Moïse Alex Docteur / VNU

Et beaucoup de femmes n'ont absolument pas accès à la contraception. On estime que seulement 51% des femmes dans une relation ont satisfait leur demande de contraception par des méthodes modernes et fiables.

Améliorer l'information sur cette méthode contraceptive et son accès est essentiel pour permettre aux hommes et aux femmes de prendre le contrôle de leur avenir.

Et, comme le montre l'expérience de M. Denis, les hommes se mettent de plus en plus à explorer cette option.

Un intérêt croissant

La chirurgie a été offerte dans le cadre d'un événement de sensibilisation pour les hommes, soutenu par l'UNFPA et mené par une clinique de santé dirigée par l'Association pour la promotion de la famille haïtienne, également connue sous le nom de Profamil.

Le partenariat avait pour objectif d’atteindre le nombre de 25 hommes inscrits. Les organisateurs ont été surpris de voir que plus de 100 personnes se sont inscrites.

« Nous avons eu trois équipes de chirurgiens de vasectomie avec des produits pour 25 personnes », a déclaré le Dr Gianni De Castro, le directeur de Profamil. « Mais il y avait plus de 100 personnes à enregistrer, et nous avons effectué 83 vasectomies, contre seulement 18 l'année dernière. »

Le Dr De Castro attribue la sensibilisation accrue de la communauté au taux de participation.

Les spots télévisés et les spots radio de l'événement ont attiré l'attention avec humour, annonçant que la procédure de vasectomie prend moins de temps qu'un embouteillage à Canapé Vert, une banlieue située à l’est de Port-au-Prince.

Et il y a du vrai dans cette publicité: « quinze minutes ont suffi pour chacune des interventions, qui ont été menées sans scalpel et par deux des meilleurs spécialistes de cette pratique », a ajouté le chef de Profamil. Deux médecins internationaux et trois médecins locaux ont effectué les interventions.

Choisir ensemble

Beaucoup d'hommes qui ont choisi cette procédure l’ont décidé avec leurs partenaires.

M. Denis, marié depuis 20 ans, a parlé à sa femme, Marlène Louis, de l'opération. Ils ont décidé ensemble que c'était une option raisonnable pour leur famille.

Mme Louis a accompagné son mari à l'événement. Pendant son séjour, elle a réfléchi sur l'importance de l'accès à la planification familiale pour tous les Haïtiens.

« Ce serait tellement mieux si tout le monde prenait des dispositions pour planifier leur vie en fonction du nombre d'enfants qu'ils voudraient avoir », a-t-elle déclaré.

L'UNFPA travaille en Haïti et dans le monde entier pour augmenter la disponibilité et la variété des contraceptifs, afin que chaque personne et chaque couple puissent choisir les méthodes qui leur conviennent le mieux.

la République d'Haïti
Population : 11 mil
Taux de fertilité
2.9
Ratio de mortalité maternelle
359
Taux de prévalence contraceptive
41
Population âgée de 10 à 24 ans
31%