Actualités

Des unités médicales mobiles déployées pour soutenir le système de santé de Beyrouth après l'explosion

25 Août 2020
Author: UNFPA
Les habitants de Beyrouth reçoivent l’aide d'une unité médicale mobile gérée par l'Association Amel, avec le soutien de l'UNFPA. © UNFPA Liban

BEYROUTH, Liban – Des semaines après la terrible explosion qui a dévasté la capitale libanaise, Beyrouth, la vision d’épaves en feu est progressivement remplacée par les scènes d'action collective. Les membres de la communauté et les organisations partenaires fournissent des soins de santé, de la nourriture et de l'eau, en plus de reconstruire les maisons gravement endommagées.

Dans le cadre de ces efforts, l'UNFPA travaille avec les associations Al Makassed et Amel pour gérer des unités médicales mobiles qui fournissent des soins médicaux vitaux et des services de santé reproductive aux femmes touchées. « Après l'explosion, beaucoup d'aide a été envoyée au centre-ville, à Gemmayze et à Mar Mikhael. Avec nos unités médicales mobiles, nous nous déplaçons là où il y a un besoin », a déclaré Mohammad Al Zayed, coordinateur de la santé à l'Association Amel.

Les deux unités mobiles sont particulièrement importantes pour les femmes qui n'ont pas les moyens de payer pour des consultations dans les cliniques, ou pour des médicaments, et pour celles qui vivent dans des zones où les services de santé ont été interrompus ou supprimés à cause de l'explosion. Chacune des unités mobiles comprend un médecin, une infirmière, un pharmacien, un ambulancier, une sage-femme et, parfois, un pédiatre.

An assessment team stands in a destroyed part of a hospital in Karantina. Around them are rubble and exposed rebar.
Une équipe d'évaluation se rend à l'hôpital Karantina, qui a été gravement endommagé par l'explosion. © UNFPA Liban

« C'est ma deuxième visite à la clinique pour changer mon pansement. Ils ont tout ce dont j'ai besoin ici; je n'ai pas besoin d'aller jusqu’à l'hôpital », a déclaré Diala Al Khansa, qui a été blessée dans la catastrophe.

Une assistance humanitaire immédiate

L'explosion a paralysé le système de santé de la ville. Elle a laissé trois des principaux hôpitaux de Beyrouth et la moitié de ses cliniques inutilisables. L’UNFPA et ses partenaires ont été parmi les premiers à se rendre sur les lieux, leurs unités mobiles répondant aux besoins immédiats et fondamentaux des habitants.

« Jusqu'à présent nous avons offert des pansements, des nébuliseurs et de l'oxygène aux personnes qui ont eu des problèmes respiratoires, en plus des médicaments et des bilans de santé », a déclaré Rania Zaatari, chef du bureau de santé communautaire à Al Makassed.

Les cliniques mobiles fournissent également des services de santé sexuelle et reproductive, y compris la contraception.

L'UNFPA travaille également en partenariat avec une ONG locale pour soutenir les personnes vivant avec le VIH.

« Nous avons développé un programme de soutien, comprenant une unité mobile qui effectuera des tests de dépistage du VIH, de la syphilis et autres », a déclaré Maguy Ghanem, spécialiste de la santé sexuelle et reproductive de l'UNFPA.

Priorité aux communautés vulnérables

Les deux unités médicales mobiles ont été soutenues par le gouvernement du Canada, partenaire de longue date et plus grand donateur humanitaire de l'UNFPA en 2019.

Members of a Canadian delegation visit a mobile medical unit.
Les membres d'une délégation canadienne s'adressent au personnel d'une unité médicale mobile. © UNFPA Liban

Avec le Canada, l'UNFPA a été en mesure de réaffecter immédiatement des fonds pour approvisionner et déployer des unités et du personnel médical.

À présent, l’UNFPA et ses partenaires prévoient un appui à plus long terme aux communautés touchées.

« Nous allons surveiller cela de près car il y a déjà un soutien immédiat, mais dans un, deux, trois ou quatre mois, l'impact [de l'explosion] sera toujours là », a déclaré Jamie Schnurr, responsable de la coopération au Ambassade du Canada au Liban, qui a visité les deux cliniques mobiles la semaine dernière, dans le cadre d'une délégation canadienne. « Nous devons être conscients de la continuité [nécessaire] et procéder par étapes. »

La réponse prévue sera inclusive.

Le Chargé d'affaires du Canada au Liban, Gregory Galligan, a souligné l'importance d’aider les communautés vulnérables lors d'une récente séance d'information sur la réponse à venir. « Entendre parler des femmes handicapées, des communautés LGBT et de la manière dont les services ne doivent pas les laisser pour compte – afin d'avoir un véritable impact et de s'assurer que toutes les personnes touchées reçoivent le traitement dont elles ont besoin – est vraiment exceptionnel », a-t-il souligné.

Lebanon
Population : 6.8 mil
Taux de fertilité
2.1
Ratio de mortalité maternelle
29
Taux de prévalence contraceptive
29
Population âgée de 10 à 24 ans
25.3%

Contenu connexe

Actualités
« Le 6 août dernier, à minuit, quelqu’un a frappé fort à ma porte. Mon mari a répondu. Debout dans le noir, il y avait une personne qui demandait mon aide – un bébé était en train de naître », raconte Shirin.
Actualités
Les inondations massives au Soudan – les plus importantes de ces 30 dernières années – ont ajouté à la crise sanitaire actuelle de COVID-19, une crise humanitaire.
Actualités
Mahgul* se souvient très bien du jour où on l’a fiancée. « Ma mère m’a aidée à enfiler une robe rose toute neuve. Elle m’a accompagnée dans une pièce où se trouvaient quatre ou cinq femmes. Certains m’ont appelée “petite femme” ».

Pages