Actualités

Aux Philippines les entreprises fournissent des informations sur la planification familiale à plus de 1 million de personnes

18 Juillet 2018
Author: UNFPA
Phoebe Tamondong, 25 ans, a découvert la planification familiale par le biais d'un programme soutenu par l'UNFPA dans son entreprise. © UNFPA Philippines/Mario Villamor
Phoebe Tamondong, 25 ans, a découvert la planification familiale par le biais d'un programme soutenu par l'UNFPA dans son entreprise. © UNFPA Philippines/Mario Villamor

LAGUNA, Philippines – « Je croyais que sauter après des rapports sexuels empêcher de tomber enceinte », déclare Phoebe Tamondong, 25 ans, dans la province de Laguna, aux Philippines. Elle est loin d'être seule : ce mythe et bien d'autres concernant la planification familiale sont très répandus.

Mme Tamondong n'a appris que sauter ne fournit aucune protection contre la grossesse qu'après avoir accouché de son premier enfant il y a trois mois. Ces informations, et bien d'autres, lui ont été fournies au cours d'une séance d'information concernant la planification familiale à laquelle elle a participé sur son lieu de travail, Daiwa Seiko Philippines Corp.

L'UNFPA collabore avec Daiwa Seiko pour fournir des informations sur la santé reproductive au personnel, dans le cadre d'efforts pour renforcer l'accès aux services de planification familiale volontaires.

« Avant la séance d'information, je ne comprenais pas totalement ce qu'était la planification familiale. Maintenant, je suis mieux renseignée », a dit Mme Tamondong, une assistante de ressources humaines, à l'UNFPA.

D'après des données des Nations Unies, seules 41 % des femmes mariées ou en couple aux Philippines utilisent un moyen de contraception moderne. Une étude de 2017 a montré que parmi les femmes non mariées et sexuellement actives, 49 % ont un besoin non rempli en matière de planification familiale.

Des employés de Daiwa Seiko Philippines Corp. participent à une séance
d'information sur la planification familiale. © UNFPA Philippines

Atteindre plus d'un million de personnes

L'UNFPA a collaboré avec l'Employers Confederation of the Philippines pour mettre en œuvre le programme au sein de Daiwa Seiko. 

L'UNFPA a formé le personnel de l'entreprise pour réaliser des séances d'information en matière de planification familiale précises et respectueuses. La participation à ces séances est totalement volontaire. Des contraceptifs sont également disponibles dans l'infirmerie de la société : le choix des employés d'utiliser ces services est confidentiel.

« Quand j'étais enfant, la planification familiale n'était pas très connue et mon enfance, comme celle de mes cinq frères et sœurs, a été très difficile », explique Brandon Manaig, 31 ans, ouvrier de production chez Daiwa Seiko.

Lui et sa femme, qui travaille également dans cette entreprise, utilisaient déjà la planification familiale, mais ils déclarent que la séance d'information leur a permis de découvrir les nombreux contraceptifs disponibles. Ils envisagent actuellement les possibilités.

« La planification familiale a amélioré ma vie de famille. Ma femme et moi pouvons appliquer ce que nous avons appris concernant les délais entre les grossesses, ajoute-t-il. Je suis heureux de pouvoir satisfaire les besoins de mes enfants et qu'ils n'aient pas une enfance difficile comme la mienne. » 

Brandon Manaig et sa femme, Michelle, expliquent que la planification
familiale est importante pour le bien-être de leur famille. 
© UNFPA Philippines/Mario Villamor

Bénéfices 

Daiwa Seiko fait partie des 13 entreprises avec lesquelles l'UNFPA collabore pour renforcer l'accès aux services de planification familiale sur le lieu de travail.

Dans l'ensemble, ces partenariats avec le secteur privé ont permis de fournir des informations sur la planification familiale à 1,4 million de personnes depuis 2015. 

« Le secteur privé est un partenaire de taille pour renforcer l'accès à la planification familiale volontaire, qui est une des méthodes les plus efficaces pour arrêter le cycle de pauvreté pour les familles et les communautés », déclare Klaus Beck, représentant de l'UNFPA aux Philippines. 

Le programme souligne que la planification familiale est un droit et un choix pour tous. 

Mais les entreprises constatent également des avantages.

« Nous avons constaté qu'un nombre important d'absences de nos employés étaient dues à des grossesses non planifiées, ce qui a un impact sur notre productivité, explique Cherry Lynn Leynes, infirmière dans l'entreprise Daiwa Seiko. 

Fournir à nos employés des séances d'information sur la planification familiale leur permet de prendre des décisions éclairées, tout en étant bénéfique pour l'entreprise. » 

Un médecin formé par l'UNFPA assure une séance d'information sur la
planification familiale dans les locaux de Daiwa Seiko Philippines Corp. 
© UNFPA Philippines

UL'UNFPA a même créé un outil de calcul du retour sur investissement qui aide les entreprises à estimer les retombées financières liées à la fourniture de services de planification familiale volontaire sur le lieu de travail.

Protéger sa santé et son avenir

Grâce aux informations qu'elle a obtenues sur la planification familiale, Mme Tamondong a pu prendre des décisions plus saines.

Suite à son accouchement par césarienne, le médecin lui a recommandé d'attendre quelques années avant de tomber à nouveau enceinte. 

« Mon mari et moi avons décidé d'utiliser une planification familiale moderne suite à la naissance de notre premier enfant pour protéger ma santé », raconte-t-elle. 

Son choix a été conforté par ce qu'elle a appris dans l'entreprise.

Le reste de sa famille l'a soutenue. « Ma mère m'a rappelé qu'elle n'avait pas eu les mêmes opportunités que moi et elle m'encourage à continuer à utiliser une planification familiale pour planifier les écarts entre mes grossesses et la taille de ma famille, explique-t-elle.

Je suis très heureuse d'avoir appris tout cela. » 

                                                                                                              –Mario Villamor 
 

la République des Philippines
Population : 104.9 mil
Taux de fertilité
2.9
Ratio de mortalité maternelle
114
Taux de prévalence contraceptive
56
Population âgée de 10 à 24 ans
29%
Inscription des jeunes en enseignement secondaire
Garçons 62%
Filles 74%