Les femmes se soutiennent entre elles : services essentiels et soins vitaux dans le monde entier
1 Mars 2021
  • Des femmes comme Kelsang Tshomo, contrôleuse de bus au Bhoutan, soutiennent d’autres femmes en formant d’autres contrôleuses et chauffeurs à la violence basée sur le genre, pour leur permettre de lutter contre elle, pour eux-mêmes et pour les passagers et passagères des transports en commun. © UNFPA Bhoutan/Sunita Giri

  • D’autres innovations « sur roues » comprennent des cliniques mobiles, comme celles exerçant dans des régions d’Ukraine reculées et en proie au conflit, où le Dr Ievghenia Kyslytsia, gynécologue, examine les femmes pour dépister des cancers de l’appareil reproducteur. © UNFPA Ukraine

  • Les sages-femmes ont toujours soutenu les femmes, mais depuis le début de la pandémie, leur travail présente des risques supplémentaires. En Gambie, elles prodiguent des soins aux femmes enceintes et permettent de mettre au monde plus de 100 bébés par jour. Comme le dit Fatou Joof, « c’est notre identité de sage-femme, c’est notre travail : on sauve des vies ». © UNFPA Gambie/Isatou Jallow

  • En temps de pandémie, les soignant·e·s ont dû s’adapter. Alors que la COVID-19 a mis en péril les services de planification familiale en Égypte, Nashwa Mohamed, travailleuse de proximité en banlieue du Caire, s’est mise à appeler ses patientes pour s’assurer qu’elles avaient toujours accès à la contraception et pouvaient toujours faire leurs propres choix en matière de procréation. Elle leur a par exemple fourni des contraceptifs pour des périodes plus longues ou proposé des méthodes à plus long terme. « Nous sommes formées sur divers sujets, mais tous ont trait aux femmes », explique-t-elle. © UNFPA Égypte/Roger Anis

  • Parfois, le soutien aux autres femmes intervient après un changement d’opinion. Kokarupe Lorwu, Methani Chepurai Lokuda et Chepchongil Cheleston sont d’anciennes exciseuses kenyanes. Aujourd’hui âgées de plus de 70 ans, elles prennent position contre les mutilations génitales féminines, pour que les jeunes générations ne les subissent plus. © UNFPA Kenya/Luis Tato

  • Dans d’autres cas, ce soutien se traduit par la provocation d’un changement d’opinion chez les autres. Flavia Buitrón fait partie d’une organisation de femmes Quechuas au Pérou, qui mène un travail de sensibilisation aux difficultés propres aux femmes autochtones. © UNFPA Pérou

Contenu connexe

Évènements
En 1975, les Nations Unies ont commencé à observer la Journée internationale des femmes, l’occasion de célébrer les succès des femmes. En 1977, l’ONU a officiellement reconnu cette journée dans le cadre d’une résolution appelant à une Journée des Nations unies pour les droits de...
Actualités
THIMPHU, Bhoutan – La pandémie a révélé de nombreuses et douloureuses vérités, et parmi elles à quel point la route est solitaire lorsqu’on traverse seul·e des difficultés. Nous avons vu combien le travail solidaire permet d’atteindre nos objectifs plus vite.
Actualités
NATIONS UNIES, New York – Le 27 janvier, le nombre de cas de coronavirus dans le monde a atteint le chiffre terrible de 100 millions. Un peu plus tôt, le 15 janvier, le nombre de décès attribués au virus atteignait deux millions. Ces chiffres ne sont pas les seuls à progresser...

Pages

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookies policy.

X