Premiers moments : Une célébration de la maternité
1 Mai 2018
Ce mois-ci nous célébrons la beauté et la force des mères, et des sages-femmes qui prennent soin d'elles. Nous avons recueilli, ci-dessous, des images de ce voyage qui mène à la maternité, une expérience semée de joie, de péril, de courage, et par-dessus tout, d'amour.
© UNFPA/Doan Bao Chau
Anticipation
À Geokdepe, au Turkménistan, une femme enceinte assiste à un examen médical. Dans le monde entier, la grossesse est une période d’anticipation, mais c'est aussi une période de risque. Les soins prénatals sont essentiels pour assurer la sécurité des futures mères.
© UNFPA Turkmenistan/Julie Pudlowski
Myrtha, 26 ans, voyage pendant plus d'une heure pour rendre visite aux sages-femmes dans un centre de maternité soutenu par l'UNFPA à Marigot, en Haïti. L'établissement, connu localement sous le nom de « clinique du sourire », offre une qualité de soins qui la met à l'aise. « Je n'ai pas peur de devenir mère, je suis excitée », a-t-elle dit.
© UNFPA/Elena Heatherwick
L'accès à des soins qualifiés permet également aux femmes d’apercevoir leur enfant à naître. Une femme subit un sonogramme à Savannakhet, en République démocratique populaire lao.
© UNFPA/Micka Perier
Anxiété
Mais la grossesse peut aussi être une période d'anxiété, en particulier pour les femmes confrontées à la pauvreté, à un manque de soins ou à l'insécurité. Noor a passé une grande partie de sa grossesse dans un camp de réfugiés en Grèce. « En Syrie, vous avez votre mère, votre belle-mère, pour s'occuper de vous et vous dire ce qui vous attend. Elles vous montrent comment prendre soin de votre bébé. Ici, il n'y a personne pour m'aider. »
Lynsey Addario, pour Time Magazine
Khamkong, enceinte de sept mois, sait que c'est une période dangereuse. Mais elle ne peut pas se reposer quand il y a du travail à faire à la ferme . « Je me sens très nerveuse parce que c'est mon premier bébé, et dans le village d'où je viens, une femme est morte », a-t-elle dit.
© UNFPA/Ruth Carr
La grossesse augmente la vulnérabilité des femmes. Elles sont confrontées à un risque plus élevé de malnutrition et de maladie. À Bor, au Soudan du Sud, Bol Madine Alier a passé son huitième mois de grossesse sous traitement contre le paludisme, une affection qui peut causer de graves complications.
© UNFPA Soudan du Sud/Bruno Feder
Pour les femmes vulnérables, les dernières semaines de grossesse peuvent être particulièrement difficiles. Neth Theak reste dans une «maison d'attente» soutenue par l'UNFPA près d'une maternité moderne. Les femmes confrontées à des complications sont hébergées gratuitement.
© Nicolas Axelrod/Ruom pour UNFPA Cambodge
L’accouchement
Enfin, des mois de patience vont mener au drame de l’accouchement. Dans cette maternité en Haïti, une femme prie dans la douleur des contractions.
© UNFPA/Elena Heatherwick
Ces moments critiques sont particulièrement dangereux pour les femmes qui n’ont pas accès aux établissements de santé. Sabina Acharya, 18 ans a accouché suite au séisme dévastateur qui a eu lieu au Népal en 2015. Par chance à ce moment là, elle visitait un camp de santé mobile soutenu par l'UNFPA.
© UNFPA Népal
Chaque jour, 830 femmes meurent à la suite de complications liées à la grossesse et à l'accouchement. Pour chaque femme décédée, le nombre de femmes blessées, infectées ou handicapées se situe entre 20 et 30. En Ethiopie, la sage-femme Fasika Maru découvre que le fœtus d'Anguach Abebaw est dans une position dangereuse.
© UNFPA/Mulugeta Ayene
Nouvelle vie
Les bébés entrent dans un monde de richesse et de pauvreté, de paix et de conflit. Mais quelles que soient les circonstances, rien ne vaut la beauté et la promesse d'une vie nouvelle. Un bébé est né dans un camp de protection à Juba, au Soudan du Sud, sous la surveillance d’une sage-femme.
© UNFPA Soudan du Sud/Arlene Calaguian Alano
S'ils ont de la chance, leurs premiers moments sont remplis de joie et de tendresse. À Kratie, au Cambodge, les sages-femmes enveloppent un nouveau-né dans une couverture.
© Nicolas Axelrod/Ruom pour l'UNFPA
La venue au monde de ce bébé a été plus frénétique. Sa mère, Ruqayya, a dû subir une césarienne d'urgence lorsque son accouchement s’est déclenché dans un camp de déplacés, au nord de la Syrie. « Je me disais que je pourrais mourir avant que le bébé ne vienne au monde », a-t-elle déclaré plus tard.
© UNFPA Syrie
Ces premiers moments sont également périlleux pour les nouveau-nés. Les sages-femmes réaniment avec succès un bébé né au Soudan du Sud. Avec une formation et un soutien suffisants, les sages-femmes pourraient prévenir environ deux tiers des décès maternels et néonatals.
© UNFPA Soudan du Sud/Bruno Feder
Maternité
Quand tout va bien, les défis en valent la peine. Sanaa, une réfugiée syrienne, rencontre son nouveau fils.
Lynsey Addario pour le Time
La maternité nouvelle est exaltante, et difficile. La mère et le bébé sont tous deux très vulnérables pendant la période postnatale, et les soins prodigués par les sages-femmes demeurent aussi vitaux que jamais. Bendu, 21 ans, prend sa fille des bras d'une sage-femme au centre de santé de Sinje, soutenu par l'UNFPA, au Libéria.
© UNFPA/Elena Heatherwick
Le périple de la maternité se passe rarement comme prévu. Yvonne Mboi, une réfugiée, ne se doutait pas qu'elle portait des jumeaux jusqu'à son accouchement dans un hôpital en Angola. « Je suis très heureuse d'avoir maintenant deux jumeaux en bonne santé », a-t-elle déclaré.
© UNFPA/Tiril Skarstein
Après tout ceci, la vie ne sera plus jamais la même. À la suite d’un long accouchement, Victoria stimule son bébé, Ahmad, à l’allaitement.
© Alixandra Fazzina | NOOR pour l'UNFPA