COVID-19 : Une optique sexospécifique

Protéger la santé et les droits en matière de sexualité et de reproduction, et promouvoir l’égalité des sexes

Publication Date: Mars 2020
Author: UNFPA

Les épidémies touchent les femmes et les hommes différemment, et les pandémies aggravent les inégalités existantes pour les femmes et les filles ainsi que la discrimination d’autres groupes marginalisés tels que les personnes handicapées et celles en situation d’extrême pauvreté. Cela doit être pris en compte, étant donné les différentes conséquences entourant la détection et l’accès au traitement pour les femmes et les hommes.

Les femmes représentent 70 pour cent de la main-d’œuvre du secteur social et de la santé dans le monde et une attention particulière devrait être accordée à la façon dont leur environnement de travail peut les exposer à la discrimination, ainsi qu’à la réflexion sur leur santé sexuelle et reproductive, et leurs besoins psychosociaux en tant que travailleuses de la santé de première ligne.

 

Contenu connexe

Presse
Déclaration du Dr Natalia Kanem, Directrice exécutive de l’UNFPA, à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie
Actualités
Alors que la pandémie de COVID-19 s’étend dans le monde entier, la vulnérabilité et les obstacles se renforcent encore pour les personnes handicapées.
Actualités
Alors que les pays sont aux prises avec la pandémie de COVID-19, les communautés autochtones et afro-descendantes sont parmi les plus vulnérables, nombre d'entre elles étant confrontées à la pauvreté, à un accès limité aux soins de santé et à des informations limitées.

Pages