Actualités

Syrie : un système de bons électroniques aide les femmes enceintes et les nouvelles mères

Syrie : un système de bons électroniques aide les femmes enceintes et les nouvelles mères
L'UNFPA et le Programme alimentaire mondial sont en train de développer un système de bons électroniques, pour fournir aux personnes vulnérables des produits alimentaires et des produits d'hygiène. © UNFPA Syrie
  • 28 September 2020

DAMAS, Syrie – En Syrie, les communautés souffrent de la guerre, d'une crise économique croissante et de la pandémie COVID-19. Plus de 11 millions de personnes à travers le pays ont besoin d'un soutien humanitaire.

La pandémie a atteint la Syrie à la fin du mois de mars. Selon l'Organisation mondiale de la santé, plus de 4000 cas de COVID-19 ont été confirmés, et le virus s’y est notamment répandu à cause de zones densément peuplées, des camps, et des établissements informels considérés comme des zones particulièrement préoccupantes.

En attendant, la dépréciation rapide de la monnaie syrienne et la flambée des prix des denrées alimentaires plongent le pays dans la pauvreté. Entre décembre 2019 et juin 2020, le coût moyen du panier alimentaire national a augmenté de 153%.

« Les prix ont considérablement augmenté au cours des deux derniers mois et la situation financière est si difficile », a déclaré Khadija, 21 ans, aux partenaires de l'UNFPA, la semaine dernière. « Nous n’avons plus les moyens de répondre aux besoins de notre famille, contrairement aux mois précédents. »

A Syrian woman speaks with an aid worker sitting at a computer.
Une femme reçoit le soutien d'un centre soutenu par l'UNFPA. © UNFPA Syrie

Des bons pour de la nourriture et des désinfectants

A cause du conflit qui dure depuis neuf ans en Syrie, les moyens de survie et les services sont au point de rupture. Des millions de personnes déportées luttent déjà pour satisfaire leurs besoins essentiels. Désormais, avec la pandémie, les familles ont également besoin de savon et de produits désinfectants pour se protéger des maladies.

En réponse, l'UNFPA et le Programme alimentaire mondial (PAM) sont en train de développer un système de bons électroniques, qui cible les femmes enceintes et allaitantes qui ont des besoins nutritionnels accrus.

Le système de bons électroniques aide les femmes à acheter de la nourriture et des articles d'hygiène dans des magasins désignés à Alep, Damas, Dara'a, Deir Ez-Zor, Hama, Hassakeh, Homs, Lattaquié, Quneitra, Raqqa, les zones rurales de Damas et Tartous.

Il vise à atteindre encore 70 000 familles extrêmement vulnérables.

Cette initiative, basée sur un programme pilote réussi que l'UNFPA et le PAM ont mis en œuvre à Dara'a, pourrait également s'étendre à d'autres zones touchées.

Pour Khadija, qui a une fille d'un mois, les détergents et les savons ont été particulièrement difficiles à obtenir, même avec le système de bons électroniques.

Les économies réalisées ont permis à sa famille de consulter un médecin et de répondre à d'autres besoins essentiels, a-t-elle déclaré.

Syrians and aid workers speak in a store stocked with food and hygiene supplies.
Le système est destiné à permettre aux familles d'accéder à une gamme de produits alimentaires et d'hygiène en un seul voyage. © UNFPA Syrie

Réduire les risques de COVID-19

« La pandémie de COVID-19 a, à bien des égards, affecté la santé et le bien-être socio-économique des femmes vulnérables du monde entier, y compris en Syrie », a déclaré Karen Daduryan, représentante de l'UNFPA en Syrie.

Les familles qui bénéficient du système de bons électroniques témoignent qu'elles peuvent désormais choisir parmi une gamme d'aliments nutritifs et de produits d'hygiène, notamment des serviettes hygiéniques, du savon, du shampoing et des détergents. Le système aide également les familles à acheter la plupart des denrées essentielles dont elles ont besoin en un seul voyage, limitant ainsi leur exposition à la COVID-19.

L'UNFPA distribue également des kits d'hygiène aux femmes enceintes et allaitantes, et a jusqu’à présent atteint environ 2 000 personnes.

Ces kits contiennent des articles d'hygiène essentiels qui ont fait l'objet de « demandes urgentes » en raison « de leur nécessité et de leurs prix élevés, en particulier les couches », a expliqué Mme Shams, qui répertorie les femmes enceintes et les nouvelles mères, pour les aider à obtenir de l'aide via l'Association Al Ber.

Elle a ajouté qu'elle espère voir ce genre de soutien se multiplier, à mesure que les prix continuent d'augmenter.

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X