L’UNFPA dévoile ses engagements au Forum Génération Égalité de Paris

En rappelant son engagement lors du Sommet de Nairobi sur la CIPD25 pour la mise en œuvre complète, efficace et accélérée du Programme d’action historique adopté lors de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD), et celui pour le suivi et la surveillance des engagements de Nairobi, l’UNFPA a dévoilé un total de 12 engagements collectifs* à l’occasion du Forum Génération Égalité à Paris, où l’agence a dirigé la Coalition d’action pour l’autonomie corporelle et les droits et la santé en matière de sexualité et de santé reproductive. Les cinq autres Coalitions sont celles sur : la violence basée sur le genre ; la justice et les droits et économiques ; la technologie et l’innovation pour l’égalité des genres ; et les mouvements et le leadership féministes.

En ratifiant ces engagements sur cinq ans, l’UNFPA s’engage à participer à un processus dans le cadre de la Coalition d’action pour l’apprentissage conjoint sur les approches féministes du travail collectif, notamment en réduisant la discrimination intersectionnelle et en mettant en place des changements systémiques, en partageant des enseignements, en co-créant des stratégies avec d’autres acteurs pour la réalisation des engagements, et en garantissant sa responsabilité.

Coalition d’action sur l’autonomie corporelle et les droits et la santé en matière de procréation

1. Élargir l’accès à une éducation complète à la sexualité (ECS), en milieu scolaire comme à l’extérieur

Type d’engagement : 
Programme 
Sensibilisation

L’UNFPA soutiendra activement la plateforme multipartite « le Forum mondial de partenariat sur l’ECS », en fera la promotion et y participera. L’objectif est double : d’une part, élargir la dispense d’une information et d’une éducation complètes et adaptées à l’âge ; et améliorer d’autre part la disponibilité, l’accessibilité et l’acceptabilité de services complets, réactifs et de qualité pour les adolescent·e·s scolarisé·e·s ou non, notamment pour les filles et les jeunes marginalisé·e·s, grâce à des solutions innovantes soutenues par une technologie de pointe (robotique par exemple), ce qui les aidera et les rendra autonomes pour prendre des décisions et faire des choix éclairés en matière de sexualité et de procréation, et leur permettra de se protéger de grossesses non planifiées, de toutes les formes de violence basée sur le genre et de pratiques néfastes, ainsi que des infections sexuellement transmissibles dont le VIH/sida.

Pays de mise en œuvre :  Monde
Malawi
Colombie
Ghana
Iran
Éthiopie
Tunisie
Laos
Philippines
Macédoine du Nord
Albanie
Kirghizistan
Maroc
Zambie

2. Améliorer la qualité et l’accès aux services de contraception volontaire pour toutes les femmes et les filles

Type d’engagement : 
Politique 
Programme 
Sensibilisation
Financement

L’UNFPA renforcera la qualité des services de contraception volontaire et élargira l’accès à ces services pour 25 millions d’adolescentes et de femmes supplémentaires, grâce au Partenariat d’approvisionnement de l’UNFPA, une initiative de santé mondiale qui renforce les systèmes, les politiques et les programmes de santé pour proposer aux services d’information et de santé procréative plusieurs options de contraception de qualité, en particulier pour les populations les plus marginalisées et les plus défavorisées, et pour appliquer des solutions innovantes permettant une meilleure efficacité.

Le Partenariat d’approvisionnement de l’UNFPA élargira l’accès équitable, notamment aux personnes les plus en difficulté, à des produits et services de santé procréative de qualité, notamment en soutenant les pays dans leur renforcement et leur harmonisation des chaînes d’approvisionnement en contraceptifs ; en généralisant l’association de diverses méthodes et options de contraception, par exemple avec l’introduction à grande échelle de nouvelles méthodes de contraception ; en élargissant une formation en planification familiale basée sur les droits et les compétences pour renforcer la capacité et la qualité de soins des prestataires de santé ; et en renforçant le suivi, l’évaluation et la responsabilité. L’accès pour toutes les populations en âge de procréer sera une priorité, avec un accent particulier mis sur les plus marginalisées et défavorisées, comme les jeunes et les adolescent·e·s, les personnes en situation de handicap ou celles vivant en situation de crise humanitaire.

Pays de mise en œuvre :
Afghanistan
Angola
Bénin
Bolivie
Burkina Faso
Burundi
Cambodge
Cameroun
Comores
Congo
Côte d’Ivoire
Djibouti
Érythrée
Éthiopie
Gambie
Ghana
Guinée
Guinée-Bissau
Haïti
Honduras
Îles du Pacifique
Kenya
Kirghizistan
Lesotho
Liberia
Madagascar
Malawi
Mali
Mauritanie
Mozambique
Myanmar
Népal
Niger
Nigeria
Ouganda
Papouasie-Nouvelle-Guinée
République centrafricaine
République démocratique du Congo
République démocratique populaire lao
Rwanda
Sao Tomé-et-Principe
Sénégal
Sierra Leone
Somalie
Soudan
Soudan du Sud
Tadjikistan
Tanzanie
Tchad
Timor-Leste
Togo
Yémen
Zambie
Zimbabwe

3. Autonomiser les femmes et les filles dans toute leur diversité, pour leur permettre de prendre des décisions indépendantes concernant leur corps et leur sexualité, et en matière de procréation

Type d’engagement :
Politique
Programme 
Sensibilisation
Financement 

L’UNFPA s’efforcera de promouvoir un changement des normes de genre et d’améliorer les connaissances de chacun·e sur ses propres droits, ainsi que d’autonomiser les filles, les adolescentes et les femmes dans toute leur diversité pour qu’elles puissent toutes d’ici 2026 prendre des décisions indépendantes à propos de leur corps et de leur sexualité, ainsi qu’en matière de procréation. L’UNFPA mènera également des actions de sensibilisation et proposera une assistance technique pour aider les pays à créer un environnement adapté, appuyé par des lois et des réglementations garantissant l’accès complet et égalitaire aux droits et à la santé sexuelle et procréative. L’UNFPA s’engage à investir dans des approches de changement des normes sociales et de genre et à les élargir, pour transformer les dynamiques inégalitaires de pouvoir, notamment grâce à des ateliers pédagogiques collectifs fondés sur des données factuelles, à une bonne connaissance des droits de la personne et à un engagement au niveau communautaire. L’objectif est de combattre le patriarcat, de remédier à la masculinité toxique et d’éliminer la violence basée sur le genre, notamment les pratiques néfastes telles que les mariages d’enfants ou les mariages précoces ou forcés, la sélection infondée des enfants en fonction de leur sexe, les mutilations génitales féminines et les abus sexuels sur enfants. Cet objectif passera nécessairement par la remise en question de la stigmatisation et de la discrimination qui existe autour des normes de genre et des droits et de la santé sexuelle et procréative (en particulier sur les questions de santé menstruelle) qui réduisent l’autonomie corporelle et limitent l’accès des filles, des adolescentes, des femmes et des personnes LGBTQI+ aux services adaptés. L’UNFPA veillera à ce que toutes les personnes, y compris celles en situation de handicap, ne soient ni forcées à la contraception ni empêchées d’avoir accès aux services de santé sexuelle et procréative quels qu’ils soient, et s’assurera qu’elles aient le soutien nécessaire pour prendre leurs décisions et que ces choix soient respectés. Cet engagement se concentrera principalement sur l’aide aux populations les plus marginalisées.

Pays de mise en œuvre : Monde

4. Renforcer la participation et le soutien à des organisations féministes et des associations de femmes autonomes (notamment les organisations en difficulté) qui militent en faveur du Programme d’action de la CIPD, et renforcer la responsabilité envers ces organisations

Type d’engagement :
Politique
Programme
Sensibilisation
Financement

L’UNFPA s’efforcera de renforcer la participation des organisations féministes et des associations de femmes autonomes (notamment des organisations menées par des filles ou des jeunes, et des organisations de personnes autochtones, LGBTQI+ ou en situation de handicap), aux défenseur·e·s des droits des femmes et de la paix dans les processus de décision en matière de dépenses, de politiques et de programmes en faveur de l’autonomie corporelle et des droits et de la santé en matière de sexualité et de procréation ; l’UNFPA s’assurera que ces organisations soient engagées dans des processus de reddition de comptes. L’agence travaillera en collaboration avec ses partenaires pour demander un soutien financier accru en faveur de ces organisations et de leurs alliés, qui militent pour la promotion et la protection de l’autonomie corporelle et des droits et de la santé en matière de sexualité et de procréation, en particulier pour les organisations en difficulté. L’UNFPA veillera aussi à ce que toutes ses contributions au Forum Génération Égalité et aux Coalitions d’actions se fassent en partenariat avec les mouvements de femmes.

Pays de mise en œuvre : Monde

5. Éliminer le mariage d’enfants par l’élargissement des efforts de prévention et de prise en charge

Type d’engagement : 
Politique 
Programme
Sensibilisation
Financement

L’UNFPA s’engage à travailler avec ses partenaires pour remédier au mariage d’enfants et protéger les adolescentes marginalisées, qu’elles risquent d’y être soumises ou qu’elles y aient déjà été forcées, pour s’assurer qu’elles puissent effectivement prendre leurs propres décisions éclairées en matière d’éducation, de relations, de sexualité, de mariage et de grossesse. Cet engagement se traduira par :

  • un soutien intensif aux adolescentes marginalisées
  • la garantie d’un environnement qui les soutient, au niveau familial et communautaire 
  • l’augmentation des capacités des systèmes d’éducation, de santé, de prise en charge de la violence basée sur le genre et de la protection de l’enfance
  • la lutte contre les facteurs de pauvreté
  • le soutien aux gouvernements pour les encourager à promulguer, faire appliquer et respecter des lois et des politiques en accord avec les normes internationales relatives aux droits de la personne
  • la production de données rigoureuses et pertinente

Pays de mise en œuvre :
Bangladesh
Inde 
Népal
Yémen
Burkina Faso
Ghana
Niger
Sierra Leone
Éthiopie
Mozambique
Ouganda
Zambie

6. Éliminer les mutilations génitales féminines en élargissant les initiatives ayant prouvé leur efficacité

Type d’engagement : 
Politique 
Programme
Sensibilisation
Financement

L’UNFPA s’engage à réunir des acteurs tels que les jeunes, les gouvernements, les organisations intergouvernementales, les organisations de la société civile, les leaders traditionnel·le·s et religieux·ses, les universitaires et les partenaires de développement mondial au sein d’un mouvement social collectif visant à accélérer les actions pour l’élimination de ces pratiques.  L’UNFPA s’engage à aider 25 millions de femmes et de filles, en particulier celles qui sont les plus défavorisées, grâce à son programme commun avec l’UNICEF, qui autonomisera les communautés par la construction d’un consensus et l’abandon collectif et public de ces mutilations ; à élargir les programmes de prévention des normes sociales et de genre, basés sur des données factuelles ; à soutenir les institutions régionales dans leur promotion de la responsabilité ; et à encourager les hommes et les garçons à défendre l’égalité des genres et à militer pour l’élimination des mutilations génitales féminines, en défendant des normes de genre équitables au sein de leur famille et de leur communauté.

Pays de mise en œuvre :
Burkina Faso
Djibouti
Égypte
Érythrée
Éthiopie
Gambie
Guinée
Guinée-Bissau
Indonésie
Kenya
Mali
Mauritanie
Nigeria
Ouganda
Sénégal
Somalie
Soudan
Yémen
et les communautés issues de ces diasporas en Europe.

Coalition d’action contre la violence basée sur le genre

7. Renforcer la disponibilité des données et la capacité à les exploiter dans la lutte contre la violence basée sur le genre

Type d’engagement :
Programme
Financement 

L’UNFPA se donnera pour but d’augmenter la disponibilité et l’accessibilité de données administratives et de prévalence de qualité sur les violences faites aux femmes et aux filles, au niveau national et infranational dans un minimum de 30 pays, dans le respect des normes de sécurité et de confidentialité, ainsi que de renforcer les capacités institutionnelles et individuelles de collecte, de rapport et d’utilisation de données administratives et de prévalence des violences faites aux femmes, et ce dans le respect de l’éthique, sur plusieurs régions dont au moins 30 pays, pour contribuer à des politiques, des lois, des programmes et des actions de sensibilisation basées sur des faits, pour la prise en charge et la prévention de la violence dans des contextes humanitaires, et pour le développement et la construction de la paix, y compris dans les situations liées au changement climatique. 

Pays de mise en œuvre :
Afghanistan
Belize
Brésil
Burkina Faso
Côte d’Ivoire
Cabo Verde
Colombie
Fidji
Guyane
Honduras
Iraq
Kazakhstan
Kenya
Liberia
Malawi
Mali
Mexique
Mozambique
Népal
Niger
Nigeria
Ouganda
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Philippines
République centrafricaine
République démocratique du Congo
Samoa
Sierra Leone
Soudan
Tadjikistan
Trinité-et-Tobago
Vanuatu
Zimbabwe

8. Improve effective GBV coordination and response at the country level for timely, concrete actions to mitigate risks, and prevent and respond to GBV in emergencies

Type d’engagement : 
Politique
Programme
Sensibilisation
Financement  

L’UNFPA s’engage à répondre aux besoins des survivantes de violence basée sur le genre ainsi qu’à ceux des femmes et des filles à risque, en déployant du personnel formé à la prise en charge de cette violence et à l’égalité des genres, pour proposer dans les situations d’urgence une aide et des services attentionnés et axés sur les survivantes.

La coordination, la prévention et la prise en charge en matière de violence basée sur le genre sont des éléments fondamentaux pour l’UNFPA dans toutes les phases des crises. L’UNFPA est mandaté par le Comité permanent interorganisations (IASC) pour diriger la Zone de responsabilité (ZDR) du Groupe mondial de la protection, notamment pour une direction sur le terrain. Cet engagement se concentre sur les domaines où l’UNFPA poursuivra son travail pionnier dans les programmes dédiés à la violence basée sur le genre, et dans la coordination interagences dans les situations d’urgence, pour assurer l’accès et la qualité des services intégrés pour les survivantes et les femmes et filles à risque. Cet engagement est aussi pris dans le cadre de l’Appel à l’action pour la protection contre la violence sexiste dans les situations d’urgence.

Pays de mise en œuvre :
Monde, pays nécessitant des interventions d’urgence

9. Renforcer les services multipartites pour soutenir les victimes et les survivantes de la violence basée sur le genre

Type d’engagement :
Politique
Programme  

L’UNFPA s’engage à mettre en œuvre et/ou à élargir la disponibilité de services d’urgence centrés sur les survivantes qui soient accessibles, de qualité et coordonnés entre de multiples secteurs, et qui soient dotés de mécanismes d’orientation efficaces, notamment pour les femmes et les filles marginalisées dans toute leur diversité, dans au moins 25 des pays présentant les plus forts taux de prévalence de violence faites aux femmes et aux filles. Cela passera par un soutien financier et technique (y compris un renforcement des capacités), des conseils et une aide à la coordination et à la mobilisation, en partenariat avec des organisations dirigées par des femmes, avec l’aide d’outils tels que les Services essentiels pour les femmes et les filles victimes de violence et des Normes minimales interagences contre la violence sexiste dans la programmation d’urgence, dans le respect et l’inclusion des priorités, des engagements et des systèmes nationaux pour l’élimination de la violence faite aux femmes.

Pays de mise en œuvre : Monde

10. Renforcer la prévention de la violence basée sur le genre

Type d’engagement :
Politique
Programme
Financement

L’UNFPA s’engage à soutenir l’élargissement ou la mise en place de stratégies de prévention de la violence faite aux femmes et aux filles qui soient fondées sur des données factuelles, et qui soient multisectorielles et coordonnées, ceci dans le cadre du programme RESPECT, dans au moins 25 des pays présentant les plus forts taux de prévalence de violence faite aux femmes et aux filles. Ce soutien passera par une aide financière, technique (y compris un renforcement des capacités), politique, ainsi que de coordination, de mobilisation et de sensibilisation. Il sera axé sur les adolescentes et les jeunes femmes, ainsi que sur les femmes et les filles marginalisées. Cette aide se fondera sur les initiatives déjà en place, dans le cadre des engagements et des priorités nationales, et en partenariat avec les organisations dirigées par des femmes et/ou qui militent pour les droits des femmes.

Pays de mise en œuvre : Monde

Coalition d’action sur la technologie et l’innovation pour l’égalité des genres

11.  Trouver des solutions innovantes pour renforcer les droits et la santé en matière de sexualité et de procréation, et mettre fin à la violence basée sur le genre

Type d’engagement :
Programme
Sensibilisation  

L’UNFPA s’engage à appliquer des technologies de pointe et des solutions innovantes centrées sur les personnes pour fournir un accès abordable et durable aux produits, aux services et aux informations en matière de santé sexuelle et procréative, et pour assurer leur disponibilité. Cette action se concentrera sur les populations marginalisées et les zones isolées, ainsi que sur les contextes de crise humanitaire. L’UNFPA s’engage également à élargir la prévention et la prise en charge de la violence basée sur le genre et des pratiques néfastes, et à encourager la disponibilité de données de qualité, ventilées et pertinentes pour les questions de genre, pour permettre l’élaboration de solutions basées sur des faits, répondant mieux aux besoins des femmes et des filles, et notamment dans les régions où elles sont le plus en difficulté.

Pays de mise en œuvre : Monde

Coalition d’action sur les mouvements et le leadership féministes

12. S’engager à promouvoir, protéger et renforcer activement les réseaux (virtuels ou non) pour la participation réelle des mouvements féministes et des défenseur·e·s des droits des femmes de tous âges, dans toute leur diversité

Type d’engagement :
Politique
Programme
Sensibilisation

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), l’UNFPA et d’autres responsables des Nations Unies de toutes les Coalitions d’action, s’engagent à promouvoir activement un espace civique ouvert, sûr et inclusif, et à promouvoir, protéger et garantir l’existence de réseaux (virtuels ou non) pour la participation réelle des mouvements féministes et des défenseur·e·s des droits de tous âges, dans toute leur diversité, aux niveaux mondial, régional, national et infranational, avec pour objectif que différentes voix soient entendues et prises en compte. Les défenseur·e·s des droits des femmes sont toutes les femmes et les filles travaillant sur une question de droits de la personne, ainsi que toute personne (quel que soit son genre) qui promeut les droits des femmes, et les droits relatifs à l’égalité des genres.

Pays de mise en œuvre : Monde

*L’engagement n°8 est le seul à ne pas être collectif.