Journée mondiale de lutte contre le sida

01 Décembre 2020

Global

Observée depuis 1988, la Journée mondiale de lutte contre le sida appelle à une vigilance continue dans la lutte contre le VIH et le sida, ainsi qu’au soutien de celles et ceux qui sont atteints de la maladie et au souvenir des 35 millions de personnes qui en sont mortes. La mortalité due au sida a baissé de 39 % depuis 2010. Une pandémie menace aujourd’hui les progrès dans ce domaine et accentue les inégalités vis-à-vis de la lutte. 

L’UNFPA est l’un des sponsors d’ONUSIDA, l’agence des Nations unies qui mène l’action pour l’éradication du VIH et du sida d’ici 2030, dans le cadre des Objectifs de développement durable. L’UNFPA collabore avec ses partenaires pour améliorer l’accès aux services de santé sexuelle et procréative et de prise en charge du VIH, en renforçant l’éducation sexuelle complète et l’accès aux préservatifs masculins et féminins comme méthodes de prévention des infections sexuellement transmissibles. 

Dans sa déclaration à l’occasion de cette journée, le Dr Natalia Kanem, directrice de l’UNFPA, explique qu’en pleine pandémie de COVID-19, il est important de ne pas oublier le VIH :

« Bien que les deux virus soient très différents, le parallèle entre les deux reflète bien les vulnérabilités qu’ils exploitent, passant très facilement aux groupes marginalisés qui n’ont pas accès à des services, de l’information ou des équipements de protection. Encore une fois, nous avons observé que celles et ceux qui sont les plus vulnérables à l’infection sont aussi les personnes les moins susceptibles de trouver la protection et les soins dont elles ont besoin. »

Les multiples vaccins potentiels contre le coronavirus sont encourageants et démontrent ce que le monde entier est capable d’accomplir s’il fait front contre un ennemi commun. « Un virus nous rappelle que personne n’est en sécurité tant que nous ne le sommes pas toutes et tous », insiste le Dr Kanem. « Que nous n’avons pas de temps à perdre. Que c’est dès aujourd’hui que nous devons investir dans des services de santé équitables et garantir les droits humains ».

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X