Boîte à outils pour la santé sexuelle et reproductive des adolescents en situations de crise humanitaire

Document accompagnant le Manuel de terrain interorganisations sur la santé reproductive en situations de crise humanitaire

No. de pages :92

Date de publication: 2009

Auteur: UNFPA, Save the Children USA

Cette boîte à outils est destinée à guider les responsables de programmes humanitaires et les prestataires de soins de santé afin de garantir que les interventions en matière de santé sexuelle et reproductive mises en place pendant et après une crise répondent aux besoins uniques des adolescents.

Il fournit des outils conviviaux pour évaluer l’impact d’une crise sur les adolescents, mettre en œuvre un ensemble de services minimums adaptés aux adolescents et faire en sorte que ces derniers puissent participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de programmes humanitaires. D'autres outils sont spécifiquement conçus pour les prestataires de soins de santé afin de les aider à être plus efficaces dans la fourniture et le suivi des services pour les adolescents au niveau de la clinique et de la communauté.

La boîte à outils a été créée par Save the Children et le FNUAP, sous la direction d’un groupe consultatif technique composé de l’UNICEF, du HCR, de la Commission de la condition de la femme, de l’IRC, de RAISE, de Pathfinder International, de JSI, du CDC et de l’Université de Columbia.

Il accompagne le Manuel de terrain interinstitutions sur la santé en matière de procréation dans les contextes humanitaires.

Contenu connexe

Actualités
Au moment où le cyclone a frappé, les communautés du Malawi et du Mozambique tentaient déjà de se remettre de jours entiers de déluge et d’inondations. Les partenaires humanitaires déclarent que les dégâts sont « immenses et terribles ».
Actualités
Plus d’un million de femmes enceintes et de jeunes mères ont besoin d’une aide d’urgence au Yémen, qui souffre actuellement de la plus grave crise humanitaire au monde.
Actualités
Quand Jémima Masika, 26 ans, a perdu ses parents dans l’épidémie d’Ebola en août dernier, elle pensait que ce virus mortel était une légende… avant de tomber malade à son tour.

Pages