Boîte à outils pour la santé sexuelle et reproductive des adolescents en situations de crise humanitaire

Document accompagnant le Manuel de terrain interorganisations sur la santé reproductive en situations de crise humanitaire

No. de pages : 92

Date de publication: 2009

Auteur: UNFPA, Save the Children USA

Cette boîte à outils est destinée à guider les responsables de programmes humanitaires et les prestataires de soins de santé afin de garantir que les interventions en matière de santé sexuelle et reproductive mises en place pendant et après une crise répondent aux besoins uniques des adolescents.

Il fournit des outils conviviaux pour évaluer l’impact d’une crise sur les adolescents, mettre en œuvre un ensemble de services minimums adaptés aux adolescents et faire en sorte que ces derniers puissent participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de programmes humanitaires. D'autres outils sont spécifiquement conçus pour les prestataires de soins de santé afin de les aider à être plus efficaces dans la fourniture et le suivi des services pour les adolescents au niveau de la clinique et de la communauté.

La boîte à outils a été créée par Save the Children et le FNUAP, sous la direction d’un groupe consultatif technique composé de l’UNICEF, du HCR, de la Commission de la condition de la femme, de l’IRC, de RAISE, de Pathfinder International, de JSI, du CDC et de l’Université de Columbia.

Il accompagne le Manuel de terrain interinstitutions sur la santé en matière de procréation dans les contextes humanitaires.

Contenu connexe

Presse
ORGANISATION DES NATIONS UNIES, New York, 3 décembre 2015 – Selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par l’UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la population, les besoins en matière de santé des femmes et des adolescentes sont trop souvent négligés dans le cadre de l’...
Publications

La violence basée sur le genre (VBG) est un grave problème de santé d’envergure internationale qui remet en cause le droit international des droits de l’homme et les principes d’égalité des sexes. Elle constitue aussi une menace pour la paix durable et la...

Actualités
Il y a un an, dans la nuit du 14 avril, 276 lycéennes étaient enlevées par des insurgés de Boko Haram à Chibok, une ville du nord-est du Nigéria. Depuis, 57 d’entre elles ont réussi à s’échapper. Le sort des 219 autres demeure inconnu.

Pages

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookies policy.

X