9 Décembre 2019
News
À la station de radio de Selibabi (Mauritanie). © Banque mondiale/Vincent Tremeau
SELIBABI, Mauritanie – « J’ai refusé de marier ma fille pour une simple et bonne raison : je veux qu’elle soit libre et autonome », déclare Lemeima mint El Hadrami, 49 ans. « Je ne veux pas qu’elle subisse ce que j’ai... Read more