Journée internationale des droits de l’Homme

10 December 2021

Global

Pas besoin d’une déclaration formelle pour établir que tous les individus sont égaux en dignité et en droits : cela devrait être aussi inné qu’irréfutable. Parmi les droits fondamentaux listés dans ce document, on trouve la vie, la liberté et la sûreté, l’égalité devant la loi, la liberté de vivre sans persécution, l’égalité dans le mariage et la famille, le salaire égal à travail égal, un niveau de vie suffisant pour assurer santé et bien-être psychologique, ainsi que l’éducation.

Bien que ces droits soient inaliénables, ils sont violés dans le monde entier, encore et encore, particulièrement vis-à-vis des groupes marginalisés et vulnérables. Ce sont les défenseur·e·s des droits qui mènent le combat. Lorsque les droits d’une personne sont remis en cause, c’est ceux de tou·te·s qui sont menacés.

Lorsque ce sont les femmes qui défendent les populations vulnérables et qui permettent à celles et ceux habituellement réduit·e·s au silence de se faire entendre, elles mettent en péril leurs propres droits à la vie, à la liberté et à la sûreté. Pendant ces 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes, l’UNFPA se concentre sur la sécurité partout, y compris en ligne, où les femmes et les filles sont bien souvent la cible de cyberharcèlement. Les femmes qui s’engagent dans la vie publique pour le bien commun – activisme et actions de plaidoyer, journalisme, politique – n’y échappent pas.

Cette violence a pour but de réduire les femmes au silence, de leur faire peur, de les intimider et de les opprimer pour les pousser à déserter des espaces où elles ont pourtant parfaitement leur place. Soutenir les droits de la personne, c’est soutenir leurs défenseures, car quand elles sont attaquées, c’est nous tou·te·s qui sommes menacé·e·s.

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X