Foire aux questions

 

Quel est l'objectif de l'UNFPA ?

L'objectif de l'UNFPA, tel que consigné dans son énoncé de mission, consiste à construire un monde où chaque grossesse est désirée, chaque accouchement est sans danger et chaque jeune personne peut exprimer pleinement son potentiel. À cette fin, l'UNFPA s'attache à garantir que tous les individus, notamment les femmes et les jeunes, sont en mesure d'accéder à des services de santé sexuelle et reproductive de haute qualité, y compris la planification familiale, afin de pouvoir faire des choix éclairés et libres concernant leur vie sexuelle et reproductive.

Quel est le mandat de l'UNFPA ?

Le mandat de l'UNFPA, tel qu'établi par le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) en 1973 et réaffirmé en 1993, consiste à (1) renforcer les connaissances et les capacités afin de répondre aux besoins en matière de population et de planification familiale ; (2) promouvoir, dans les pays développés et en développement, la sensibilisation aux problèmes démographiques et les stratégies possibles de gestion de ces problèmes ; (3) aider à résoudre les problèmes démographiques de la façon et selon les moyens les mieux adaptés aux besoins individuels des pays ; (4) jouer un rôle de premier plan au sein du système des Nations Unies en promouvant les programmes démographiques, et coordonner les projets soutenus par le Fonds.
 
Lors de la Conférence internationale sur la population et le développement (Le Caire, 1994), ces grandes idées ont été exposées en détail et élaborées afin de mettre l'accent sur les aspects démographiques liés au genre et aux droits de l'homme. L'UNFPA a été chargé d'aider les pays à mettre en œuvre le Programme d'action qui a été adopté par 179 gouvernements lors de la Conférence du Caire. En 2010, l'Assemblée générale des Nations Unies a prolongé la CIPD au-delà de 2014, qui correspondait à la date de fin initialement prévue pour ce Programme d'action sur 20 ans.
 
Il est fait référence aux trois domaines clés du mandat de l'UNFPA dans son Énoncé de mission, à savoir la santé reproductive, l'égalité des sexes et les stratégies démographiques et de développement : « L'UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la population, construit un monde où chaque grossesse est désirée, où chaque accouchement est sans danger et où chaque jeune personne est capable d'exprimer pleinement son potentiel. »
 

Que signifie UNFPA ?

Le Fonds des Nations Unies pour les activités en matière de population a été créé sous forme de fonds d'affectation spéciale en 1967 et a commencé à financer des programmes démographiques en 1969. En 1987, il a officiellement été renommé Fonds des Nations Unies pour la population, reflétant son rôle de premier plan dans le système des Nations Unies en matière de population. L'abréviation initiale, UNFPA, a été conservée.
 
À des fins de communication d'ordre général, le sigle UNFPA est utilisé dans toutes les langues pour désigner ce Fonds. Lorsqu'il est fait référence au Fonds pour la première fois, le nom complet est utilisé. Les documents officiels des Nations Unies utilisent le nom écrit complet.
 

Qui finance et dirige l'UNFPA ?

L'UNFPA est entièrement financé par des contributions volontaires de gouvernements donateurs, d'organisations intergouvernementales, de groupes du secteur privé, de fondations et de particuliers, et non pas par le budget ordinaire des Nations Unies. Notre dernier rapport annuel fournit une liste exhaustive des donateurs et des contributions.
Le Fonds est un organe subsidiaire de l'Assemblée générale des Nations Unies. Il rend des comptes au Conseil d'administration du PNUD et de l'UNFPA, composé de 36 États membres des Nations Unies, sur des sujets d'ordre administratif, financier et sur les programmes, et reçoit des directives politiques générales du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC). Le Conseil d'administration est composé de 36 membres : huit d'Afrique, sept d'Asie-Pacifique, quatre d'Europe de l'Est, cinq d'Amérique latine et des Caraïbes, et 12 de l'Europe occidentale et autres pays développés.
 

Qu'est-ce que la Journée mondiale de la population ?

La Journée mondiale de la population, dont le but est d'attirer l'attention sur l'urgence et l'importance des questions de population, a été instaurée en 1989 par le Conseil d'administration du Programme des Nations Unies pour le développement, fruit de l'intérêt suscité par la Journée des cinq milliards célébrée le 11 juillet 1987.  Par la résolution 45/216 de décembre 1990, l'Assemblée générale des Nations Unies a décidé de maintenir la Journée mondiale de la population afin de renforcer la sensibilisation aux questions de population, notamment leurs relations avec l'environnement et le développement. Cette Journée s'est tenue pour la première fois le 11 juillet 1990 dans plus de 90 pays. Depuis lors, un certain nombre de bureaux de pays de l'UNFPA et d'autres organisations et institutions commémorent la Journée mondiale de la population, en partenariat avec les gouvernements et la société civile.  

Qu'est-ce que la santé reproductive ?

La santé reproductive peut se définir comme un état de bien-être lié à la vie sexuelle et reproductive d'un individu. Ceci suppose, d'après le Programme d'action de la CIPD, « que chaque individu puisse mener une vie sexuelle satisfaisante en toute sécurité, avoir la capacité de se reproduire et la liberté de décider s'il veut des enfants et combien. » (para. 7.2)
 
Cette définition de la santé reproductive englobe la santé sexuelle qui, en termes médicaux, correspond souvent à l'absence d'infections sexuellement transmissibles. Mais l'expression « santé sexuelle et reproductive » est généralement utilisée par l'UNFPA et d'autres entités afin de mettre l'accent sur le fait que les individus disposent d'un droit à une vie sexuelle satisfaisante en toute sécurité, et à des services de santé adéquats, indépendamment de leur état reproductif.
 
Bien que l'accès universel à des services de santé reproductive constitue un objectif international largement accepté, nous avons encore un long chemin à parcourir afin de le garantir. Les sujets d'inquiétude en matière de santé reproductive, dont le VIH et le SIDA, constituent la principale cause de décès et de maladie, au niveau mondial, chez les femmes (âgées entre 15 et 44 ans). Et du fait que les femmes sont les principales touchées par les problèmes de santé reproductive, il s'agit également d'un problème lié au genre, aux inégalités et aux droits de l'homme. 
 
La santé reproductive, sous tous ses aspects, reste la pierre angulaire de l'aide apportée par l'UNFPA et le domaine dans lequel nous investissons la plus grande partie de nos ressources.
 

Comment les travaux de l'UNFPA sur les questions démographiques sont-ils liés aux questions de genre et de santé reproductive ?

La dynamique des populations, dont les taux de croissance, la structure par âge, la fécondité et la mortalité, les migrations et autres, a une influence sur tous les aspects du développement humain, social et économique. Les autres principaux domaines de travail de l'UNFPA, dont la santé sexuelle et reproductive et l'égalité des sexes, ont un impact considérable sur les tendances démographiques et la dynamique des populations.
 
Jusqu'en 1994, la planification démographique consistait souvent à atteindre des objectifs démographiques précis. Toutefois, la Conférence internationale sur la population et le développement de 1994 a souligné et réaffirmé l'idée selon laquelle les individus et les couples se trouvent au cœur du développement et disposent du droit de l'homme de base de décider librement et raisonnablement du nombre d'enfants qu'ils souhaitent avoir et de l'espacement entre chaque enfant. Ces décisions, multipliées dans toutes les communautés et les pays, ainsi que les taux de mortalité et les taux migratoires, sont à la base des tendances démographiques.
 

L'UNFPA promeut-il l'avortement ?

L'UNFPA ne promeut pas l'avortement comme méthode de planification familiale. Il accorde plutôt la priorité à la planification familiale volontaire dans le but d'éviter les grossesses non désirées et d'éliminer ainsi le recours à l'avortement. L'UNFPA aide les gouvernements à renforcer leur système national de santé afin de traiter efficacement les complications liées aux avortements non médicalisés, et de sauver ainsi la vie de nombreuses femmes.
 
Environ 8 pour cent des décès maternels sont dus à des avortements non médicalisés. Par conséquent, leur impact sur la santé, la vie et le bien-être des femmes doit être contrecarré, tel que convenu par les nations lors de la Conférence du Caire. Des soins post-avortement doivent être assurés. Lorsque l'avortement est légal, les systèmes nationaux de santé doivent le rendre sûr et accessible.
 

La contraception d'urgence, comment ça marche ?

Selon l'Organisation mondiale de la santé, la contraception d'urgence, ou contraception post-coïtale, désigne les méthodes de contraception pouvant être utilisées afin d'éviter une grossesse lors des premiers jours suivant un rapport sexuel. Elle doit être utilisée en cas d'urgence suite à un rapport sexuel non protégé, en cas d'échec ou de mauvaise utilisation du moyen de contraception (par exemple oubli de la pilule ou déchirure du préservatif), suite à un viol ou à des relations sexuelles forcées. La pilule contraceptive d'urgence ne peut pas interrompre une grossesse en cours ni nuire au développement de l'embryon.  

Les préservatifs offrent-ils une protection efficace contre le VIH ?

Le préservatif masculin en latex est la seule technique efficace et disponible permettant de réduire la transmission du VIH par voie sexuelle et d'autres infections sexuellement transmissibles, d'après l'exposé de la position de l'ONUSIDA sur les préservatifs et la prévention du VIH. Le recours au préservatif constitue un élément critique dans le cadre d'une approche globale, efficace et durable en matière de prévention et de traitement du VIH, et les préservatifs ont joué un rôle décisif dans les initiatives menées à bien dans de nombreux pays en matière de prévention du VIH. Dans certains pays, les préservatifs féminins commencent également à jouer un rôle plus important dans le cadre de la prévention du VIH.

Qu'est-ce que la fistule et quel est le rôle de l'UNFPA dans la Campagne pour l'élimination de la fistule ?

La fistule obstétrique est une blessure dévastatrice liée à la grossesse qui affecte la vie de millions de femmes, la plupart étant pauvres, jeunes et vivant dans des zones reculées. La lutte contre cette blessure coïncide de diverses façons avec la mission de l'UNFPA, notamment le fait de garantir que chaque grossesse soit désirée, que chaque accouchement soit sans danger et que chaque fille et femme soit traitée avec dignité et respect. C'est pourquoi l'UNFPA a mené à l'échelle mondiale la Campagne pour l'élimination de la fistule.

L'UNFPA est-il impliqué dans la question de l'excision ?

Le terme retenu pour cette pratique est mutilation génitale féminine. L'UNFPA la qualifie de pratique néfaste violant les droits des filles et des femmes. L'UNFPA et l'UNICEF parrainent tous deux le Programme conjoint concernant les mutilations et ablations génitales féminines

Où puis-je obtenir les dernières statistiques concernant les tendances démographiques mondiales ?

Le site Web de la Division de la population du service Affaires économiques et sociales des Nations Unies fournit les données et projections démographiques mondiales les plus récentes utilisées par le système des Nations Unies, dont l'UNFPA, dans toute une gamme de formats et d'analyses.

Où puis-je obtenir des informations plus précises concernant les activités menées par l'UNFPA dans des pays spécifiques 

La section Worldwide de ce site Web (que vous trouverez via l'application cartographique en bas de la page d'accueil) vous conduit vers les sites Web disponibles pour chacun des pays prenant part à nos programmes ainsi que vers des histoires, classées par thème, région et pays, incluant des données et des statistiques. Vous pouvez également utiliser la fonction recherche afin de trouver des reportages, des articles de presse et des rapports offrant des détails sur les programmes et activités menés dans différents pays.

Que puis-je faire afin de soutenir les travaux de l'UNFPA ?

Notre page de donations explique les différentes façons de faire une donation, et précise notamment les devises acceptées, les campagnes menées et les modes de paiement. Elle vous donne aussi une idée de ce que votre argent peut procurer.
 
Le simple fait de rester informé des enjeux et de partager vos connaissances avec d'autres est également d'une grande importance. Une meilleure sensibilisation du public aux enjeux va souvent de pair avec un plus grand soutien politique permettant d'y répondre. Consulter fréquemment ce site Web est une bonne façon de rester au fait de nos activités.
 

Où puis-je obtenir des informations dans le but de prendre part aux activités de l'UNFPA ?

Si vous êtes un fournisseur ou client potentiel, consultez notre section relative aux achats. Si vous êtes à la recherche d'un emploi, consultez la section emploi.
 
La dernière mise à jour de la présente section du site Web, Foire aux questions, remonte à novembre 2014.
 

 

 

 

Publications connexes