Notre méthode de travail

L’UNFPA intervient dans plus de 150 pays et territoires qui abritent la majeure partie de la population mondiale. Sa mission : réaliser un monde où chaque grossesse est désirée, chaque accouchement est sans danger et le potentiel de chaque jeune est accompli.

L’UNFPA, inspiré par le Programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement de 1994 (CIPD), travaille en partenariat avec les gouvernements, la société civile et d’autres organismes au service de cette mission. Le Rapport mondial sur la CIPD au-delà de 2014, publié en février 2014, a révélé l’ampleur des progrès réalisés et les efforts considérables qu’il reste à fournir. Les mesures et les recommandations identifiées dans ce rapport sont déterminantes pour atteindre les objectifs du Programme d’action de la CIPD et veiller à ce que ce dernier soit conforme au programme de développement pour l’après-2015.

Les interventions de l’UNFPA partent du principe que tous les êtres humains doivent pouvoir bénéficier des mêmes droits et des mêmes protections. Nos efforts portent principalement sur les femmes et les jeunes, car leur capacité d’exercer leurs droits en matière de santé sexuelle et reproductive est souvent compromise.

Notre action en leur faveur repose sur une bonne connaissance de la dynamique des populations, des droits fondamentaux et des sensibilités culturelles.

Autonomisation des individus et des gouvernements

L’UNFPA adopte une approche fondée sur les droits fondamentaux dans l’ensemble de ses interventions. Pour cela, le Fonds sensibilise les individus et les communautés à leurs droits fondamentaux afin qu’ils puissent exiger le respect et les services de base qu’ils sont en droit d’attendre. Cette approche suppose également de donner aux gouvernements les moyens de garantir ces droits.

Les interventions de l’UNFPA portent principalement sur les femmes et les jeunes, car leurs droits sont souvent bafoués. Pour la réussite de notre travail, il est essentiel de bien comprendre les complexités culturelles locales, car les questions traitées par l’UNFPA (notamment la santé sexuelle et reproductive et les droits en matière de procréation) sont souvent des sujets sensibles, parfois tabous.

Appel à l’action

Pour renforcer son impact, l’UNFPA donne aux gouvernements les moyens de respecter leurs promesses à l’égard des femmes et des jeunes.

Pour ce faire, le Fonds fournit des données et des analyses qui mettent en évidence les faiblesses des pays, mobilise des ressources et des compétences, et intervient auprès des fonctionnaires du gouvernement ou dans des forums publics, soit directement, soit par le biais de formations et de suivis. L’UNFPA participe à des rencontres et des forums régionaux et internationaux qui améliorent sa connaissance de ses domaines d’intervention et renforcent son engagement à leur égard.

Depuis 1978, l’UNFPA publie chaque année un rapport phare sur l’État de la population mondialeafin de donner une meilleure visibilité aux questions cruciales et aux nouveaux enjeux.

Partenariats

L’UNFPA élargit la portée de ses interventions grâce à des partenariats avec la société civile, les institutions universitaires et le secteur privé. Il a créé en 2013 un Groupe consultatif de la société civile dans le but d’encourager le dialogue avec les organisations, les réseaux et les partenaires concernant les programmes et les politiques. Le Fonds collabore par ailleurs régulièrement avec les parlementaires en vue d’évaluer la progression de la mise en œuvre du Programme d’action de la CIPD.

Enfin, l’UNFPA administre et participe à un certain nombre de mécanismes de financement commun, notamment des programmes conjoints et des fonds d’affectation spéciale multidonateurs, à l’échelle nationale, régionale et mondiale.

Nouvelles connexes

Rose Yangu, a refugee from South Sudan, after safely giving birth in the Kiryandongo refugee settlement in Uganda. UNFPA supports safe deliveries in emergency situations. © UNFPA/Eveyln Kiapi
13 November 2015 Majority of maternal deaths take place in crises and fragile conditions
Updated figures released by the United Nations yesterday revealed that the global maternal death ratio has dropped 44 per cent since 1990, but too many women continue to die needlessly, and a majority of them are dying...

Pages