Retour à la campagne
Le conducteur n'a rien dit
Sara N.


J'avais environ quinze ans à l'époque. Ma mère m'avait laissée rentrer en bus, car c'était plus prudent que de l'attendre seule dehors. En temps normal, je portais de jolies robes plissées pour aller en cours, mais ce jour-là, je portais un pantalon cargo kaki et un t-shirt. Tous mes amis qui prennent habituellement le bus avec moi ne sont pas allés en cours ce jour-là. Je suis montée dans le bus vers 19 h 30, une heure vraiment tardive pour moi. Puis, à l'arrêt suivant, deux hommes sont montés et se sont mis à rôder autour de moi, en me disant des choses bizarres et en me demandant où j'habitais. Ils m'ont demandé mon numéro de téléphone et mon nom, puis l'un d'eux s'est assis à côté de moi. J'ai continué à les ignorer, jusqu'à ce que le conducteur s'avance vers nous. 


À ce moment-là, ils lui ont dit : " donne-nous des tickets pour le même arrêt de bus qu'elle ! " J'ai paniqué, mais je suis restée silencieuse pour réfléchir à une solution afin de m'en sortir. Le conducteur n'a rien dit et les autres passagers du bus non plus. 
 
Lorsque nous nous sommes approchés de mon arrêt, je suis soudainement descendue du bus. Ils sont descendus juste derrière moi, alors j'ai commencé à marcher très rapidement pour rentrer chez moi. La seule chose que je pouvais faire afin de les éviter, c'était de prendre différentes rues pour les désorienter, compte tenu du fait que j'habite dans une maison construite dans le cadre d'un programme de logement. 


Lorsque je les ai perdus, je suis rentrée chez moi. J'avais trop peur pour raconter l'incident à ma mère ou à qui que ce soit d'autre, car j'ai pensé que l'on ne me laisserait plus prendre le bus seule ou bien que l'on me ferait la morale sur le fait que je n'aurais pas dû porter de pantalon. J'étais horrifiée. Depuis ce jour, au cours des années suivantes, j'avais l'impression que quelqu'un me suivait lorsque je descendais du bus. Je suis furieuse et frustrée de savoir qu'un sexe doit toujours avoir peur de l'autre.

Photos © Eliza Hatch/Cheer Up Luv pour UNFPA et Vidéos © Studio Zoo