International consultant: Facilitator for a Youth Workshop on Succession Planning, Mentorship and Capacity Strengthening

Contract Type: Consultancy
Closing date: 24 April 2018 - 5:00pm (New York time)
Duty station: Guinee-Home based

En 2004, UNFPA a organisé au Burkina Faso un Forum des Communicateurs Traditionnels de l’Afrique de l’Ouest. A la suite de cette rencontre les pays de la sous-région ont mis en place des réseaux nationaux de communicateurs traditionnels pour développer des actions de sensibilisation sur la planification familiale, la santé de la reproduction, les questions de population en général. Au Burkina Faso, en Côte d’ivoire, en Guinée, au Mali, en Mauritanie, au Niger, les réseaux nationaux ont, avec l’appui de UNFPA, pris des initiatives et lancé des programmes nationaux thématiques portant sur la santé reproductive, le VIH, les violences basées sur le genre, la scolarisation des filles, la lutte contre le mariage des enfants, la fistule obstétricale, le virus Ebola, etc.

Les communicateurs traditionnels, tout comme les leaders religieux et traditionnels jouent un rôle important dans la mobilisation sociale, la sensibilisation des populations en vue de l’adoption de nouveaux comportements en faveur de la planification familiale et du dividende démographique. L’acuité des problèmes auxquels les pays de la région du Sahel sont confrontés rend encore plus pressante la nécessité de mobiliser toutes les énergies pour relever les défis que posent la santé de la mère et de l’enfant, la scolarisation des filles et leur maintien à l’école, l’autonomisation des femmes et le dividende démographique. En effet, les pays de la sous-région présentent les taux de mortalité élevés, malgré une tendance à la baisse, un taux élevé de fécondité et une faible prévalence des méthodes contraceptives modernes. Les chiffres du mariage des enfants et des grossesses précoces sont parmi les importants au monde. Même si l’accès [JY1] à l’école s’est amélioré, il reste que le taux de scolarisation des filles et leur maintien à l’école, surtout en milieu rural est encore problématique. A ces facteurs viennent s’ajouter la pauvreté, l’insécurité et des violences qui touchent spécifiquement les femmes et les filles.

Il a été prouvé qu’une partie essentielle des contraintes notées relèvent de la survivance de mentalités, croyances, préjugés et attitudes qui encouragent une forte fécondité, découragent l’utilisation des moyens de contraception modernes, maintiennent les filles hors de l’école et ne voient d’autres rôles pour les femmes que ceux de mère et épouse confinée dans les maisons.

Lever les contraintes sociales et culturelles qui influencent les choix, les comportements et les pratiques désuètes en matière de santé reproductive et sexuelle, d’autonomisation des femmes et d’accélération de la transition démographique est aujourd’hui un impératif qui doit mobiliser toutes les énergies à l’échelle nationale comme régionale. C’est pourquoi UNFPA, en plus des autres initiatives déjà engagées, a décidé de relancer les réseaux des communicateurs traditionnels pour renforcer et amplifier les actions de sensibilisation, d’éducation des populations de la sous-région sahélienne. Pour ce faire, UNFPA entend s’attacher les services de consultants pour l’accompagner dans cette tâche.

Objectif de la mission

L’objectif général de la consultation est d’appuyer la relance des réseaux nationaux de communicateurs traditionnels en vue de la mise en place d’une stratégie régionale d’intervention en harmonie avec les initiatives régionales de l’UNFPA en matière de communication sociale. 

Les objectifs spécifiques visés sont de :

  • Dresser un état des lieux de la communication traditionnelle et des réseaux de communicateurs traditionnels dans les pays suivants : Burkina Faso, Cote d‘Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Cameroun, et Benin).
  • Appuyer les communicateurs traditionnels des différents pays dans la définition et la mise en œuvre d’activités de relance des réseaux et de définition de plans d’action nationaux sur les questions de planification familiale, du mariage des enfants, FGM, de la scolarisation et du maintien des filles à l’école, de l’autonomisation des femmes et du dividende démographique
  • Appuyer la redynamisation des réseaux nationaux et la structuration du réseau régional des communicateurs traditionnels
  • Proposer des axes d’interventions et un plan d’action budgétisé pour la promotion du DD dans les communautés
  • Participer à l’organisation et à la facilitation de la conférence régionale des communicateurs traditionnels.

Résultats attendus

  • Etat/Rapport de La situation régionale de la communication traditionnelle disponible
  • Une typologie précise des communicateurs traditionnels est établie
  • Un état des lieux des réseaux des communicateurs traditionnels dans chacun des pays est fait, en plus d’une cartographie de leurs spécialisations.
  • Les réseaux nationaux des communicateurs traditionnels sont relancés et disposent de plans d’action nationaux
  • Une stratégie régionale et un plan d’action sont mis en place

Description des tâches

Les consultants auront à exécuter les tâches suivantes :

  • La définition d’une méthodologie générale de la mission
  • L’établissement de l’état des lieux des réseaux nationaux : création, structuration, actions déjà menées, partenariat avec UNFPA et les autres institutions, moyens d’actions, difficultés et problèmes, projets en cours s’il y en a, projets envisagés, etc.
  • La tenue de séances de travail avec les responsables des réseaux nationaux et ou ceux et celles faisant office, les chargés de communication de UNFPA, de UNICEF et toutes autres institutions pertinentes pour un diagnostic de la situation des réseaux et des besoins.
  • L’élaboration du draft de la stratégie du réseau régional des communicateurs traditionnels
  • La facilitation de la conférence régionale prévue en Guinée

La finalisation du document de stratégie adopté lors de la Conférence régionale de la Guinée

Méthodologie

Les consultants présenteront une méthodologie générale de la mission, ainsi que les outils de collecte des informations sur les réseaux nationaux et un canevas pour l’élaboration des plans d’action nationaux. Les consultants privilégieront les méthodes participatives de manière à garantir la participation des communicateurs traditionnels au diagnostic des réseaux, à la redéfinition de leurs missions et/ou le renforcement de leurs actions, ainsi que la définition de plans d’action national et régional. Les consultants internationaux travailleront étroitement avec le consultant / la consultante national pour l’état des lieux des réseaux, l’élaboration des plans d’action nationaux. Les consultants proposeront aussi une méthodologie d’animation et de facilitation de la conférence régionale et les TDR des ateliers et des soirées de restitution.

Durée

La durée de la mission sera de 26 jours ouvrables, ainsi décomposée :

  • 2 jours de préparation pour une bonne prise en main des dossiers relatifs aux communicateurs, aux programmes et stratégies de UNFPA, notamment le projet SWEDD et la stratégie régionale de communication sociale pour le changement social et de comportement, la première conférence des communicateurs traditionnels du Burkina Faso
  • 7 jours de mission de terrain par pays dans 7 pays
  • 7 jours pour l’élaboration de la proposition de stratégie
  • 5 jours pour la conférence régionale de Conakry
  • 5 jours pour la finalisation, contribution au rapport de l’atelier et l’édition de la stratégie en vue de son édition.

Profil du consultant / de la consultante

  • Avoir au moins un diplôme universitaire en communication, sciences sociales
  • Avoir une expérience, d’au moins 10 ans des réseaux spécialisés sur les questions de santé, de population et développement
  • Avoir une bonne maitrise des questions de santé reproductive et sexuelle, de population et développement et des notions sur le dividende démographique.
  • Avoir une bonne connaissance de la communication sociale et une expérience dans l’appui des communicateurs et leaders traditionnels
  • Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique notamment des logiciels de bureautique (Word, Excel, Powerpoint)
  • Avoir une bonne maîtrise du Français
  • Avoir une bonne capacité de rédaction de rapports
  • Avoir une expérience d’animation d’ateliers, de séminaires
  • Etre disponible pour des missions de terrain dans les pays de la sous-région
  • Une expérience de travail avec le Système des Nations Unies sera un atout

Les candidats devront transmettre un dossier compose d’une lettre de motivation, d’un CV à l’adresse suivante: unfpa.wcaro.recruitment@unfpa.org au plus tard le 24 avril 2018.


 [JY1]Ajouter FGM

 

We are no longer accepting applications for this position.

Guinea
Population : 12.7 mil
Fertility rate
4.8
Maternal Mortality Ratio
679
Contraceptives prevalence rate
8
Population aged 10-24
32%
Youth secondary school enrollment
Boys 38%
Girls 25%