Le fond d’aide du canada soutient les services durables de la protection et de la santé reproductive en Irak

8 Mai 2018
Un nouveau financement du Canada va soutenir les services de santé sexuelle et génésique pour les femmes et les jeunes filles qui reconstruisent leur vie après le conflit en Irak. © UNFPA Irak

Alors que l'Irak se reconstruit après la fin des opérations militaires, l'UNFPA et le Canada mettent en place un nouveau projet, financé par le gouvernement du Canada, pour une durée de quatre ans. Ce projet va permettre de renforcer la capacité du pays à mettre en place des services solides, pour promouvoir la santé sexuelle et reproductive et lutter contre la violence basée sur le genre. Il permettra également de soutenir les femmes et les jeunes filles dans leur rétablissement, suite au conflit dévastateur qui les a particulièrement ébranlées pendant trois ans.

La subvention de 5 millions de dollars canadiens permettra à l’UNFPA d’aider l’Irak dans la transition de ses activités humanitaires vers des activités de développement à plus long terme. Elle permettra également d’améliorer l’autonomisation des femmes, ainsi que l’accès à des services de qualité, sans distinction de genre.

« L’Irak et son peuple doivent continuer à répondre aux besoins humanitaires immédiats, mais maintenant, il faut aussi se concentrer sur les priorités à plus long terme. Il est important que les décisions et les systèmes gouvernementaux liés à la prestation de services de santé en matière de procréation soient bien informés des besoins des femmes », a déclaré Claude Désilets, chef de la coopération à l'ambassade du Canada en Irak.

En travaillant avec des partenaires du gouvernement et de la société civile – y compris les ministères de la Santé et de l'Intérieur, et la Direction de la lutte contre la violence à l'égard des femmes – le projet renforcera la capacité des décideurs politiques à élaborer et à mettre en œuvre des politiques qui élargissent l'accès à l'information et aux services des agents de santé, pour les délivrer plus efficacement. Du côté de la demande, l’UNFPA et ses partenaires travailleront avec les communautés – en impliquant les femmes et les jeunes filles, ainsi que les hommes et les jeunes garçons – afin de veiller à ce qu’ils disposent des informations nécessaires pour choisir en connaissance de cause leurs droits et leur santé, et s'attaquer aux normes sociales qui encouragent la violence basée sur le genre.

Cette subvention fait partie du solide soutien global du Canada pour le développement et les activités humanitaires de l’UNFPA, qui s’élève à plus de 128 millions de dollars canadiens pour la seule année 2018. Le Canada est également un donateur de longue date aux opérations de l’UNFPA en Irak. Cette dernière contribution porte l’appui financier du Canada, aux programmes du Fonds axés sur les femmes et les hommes en Irak, à hauteur de 30 millions de dollars US depuis décembre 2014. « L’UNFPA est un partenaire fort, compétent et de confiance en Irak », a déclaré M. Désilets.