Le Canada accorde une aide financière supplémentaire à l’UNFPA, en réponse à l’appel de fonds contre la pandémie COVID-19

10 Avril 2020
L'UNFPA soutient des campagnes de sensibilisation du public pour stopper la propagation du COVID-19 dans les pays vulnérables, comme la Syrie. © UNFPA Syrie

NATIONS UNIES, New York / OTTAWA, Canada - Le gouvernement Canadien a octroyé une aide financière supplémentaire d’un montant de 1,5 million de dollars canadiens (1,6 million de dollars américains), pour soutenir la réponse communautaire de l’UNFPA face à la pandémie COVID-19. Ce montant s’ajoute à l’aide globale de 159,5 millions de dollars canadiens déjà versés pour lutter contre l’épidémie.

Ces fonds vont permettre d’aider à renforcer les systèmes de santé nationaux dans les pays vulnérables, en fournissant des équipements de protection individuelle aux agents de santé, ainsi que de renforcer la lutte contre la violence basée sur le genre. 

« En ces temps exceptionnellement difficiles, nous avons besoin de ressources supplémentaires de toute urgence pour aider les pays où les systèmes de santé pourraient bientôt s'effondrer. Les besoins des populations vulnérables augmentent rapidement à mesure que la pandémie se répand », a déclaré le Dr Ramiz Alakbarov, directeur exécutif adjoint par intérim de l’UNFPA. « Le Canada a toujours pris les devants et fait preuve de solidarité internationale dans la protection de la santé et des droits sexuels et reproductifs, dans les situations de crise. »

« En ces temps extrêmement difficiles pour tous, le Canada est fermement résolu à unir ses forces à des partenaires internationaux de confiance, y compris l’UNFPA, pour lutter contre l'épidémie », a déclaré Marc-André Blanchard, représentant permanent du Canada auprès des Nations Unies. « Le Canada va appuyer les efforts de l'UNFPA pour protéger les travailleurs de la santé dans les pays où les systèmes de santé sont faibles, et dans lesquels nous ne pouvons pas nous permettre d’exposer les femmes enceintes et leurs bébés au risque d'infection. Nous nous attarderons également sur les effets du virus et son impact, afin de pouvoir aider efficacement les plus vulnérables, y compris ceux qui courent un risque plus élevé de violence domestique et de violence basée sur le genre. »

Le Canada fait partie des premiers donateurs à répondre à l' appel de l'UNFPA à une réponse mondiale au COVID-19, pour un montant de 67,5 millions de dollars américains, afin de garantir l'accès à des services de santé sexuelle et reproductive vitaux, ainsi que de lutter contre la violence basée sur le genre là où les femmes et les filles en ont le plus besoin, au cours des deux prochains mois. La réponse mondiale donne la priorité aux pays dont les systèmes de santé publique et de soutien social sont faibles.

En 2019, le Canada était le plus grand donateur humanitaire de l’UNFPA.

Contenu connexe

Actualités
« Cette pandémie est révélatrice des lacunes de notre société », a déclaré la Directrice exécutive de l'UNFPA, Dr Natalia Kanem.
Reportage photo
Au milieu de la pandémie COVID-19, les jeunes se sont en première ligne de la riposte, en tant qu'activistes et innovateurs.
Actualités
Lors de l’arrivée de la pandémie au Maroc en mars, la peur s’est emparée du pays. « Au début de la pandémie, nous étions très inquiets pour notre santé », raconte à l’UNFPA Halima*, migrante originaire de Madagascar.

Pages