Mises à jour

J​​amaïque: réduction des ruptures de stock

20 Sep 2021

J​​amaïque: réduction des ruptures de stock

Au cours de la dernière décennie, le Conseil national de coordination de la planification familiale (National Family Planning Board, NFPB) de la Jamaïque, en partenariat avec l’UNFPA, a investi près de 2 millions USD en vue de diversifier le choix de contraceptifs disponibles sur l’ensemble de l’île.

 « L’introduction de contraceptifs fournis par l’UNFPA dans le cadre du programme de santé sexuelle et reproductive au cours des dix dernières années a amélioré l’accès du pays à des services intégrés et sexospécifiques dans ce domaine, notamment ceux de la prévention du VIH/sida, la maternité sans risque et les produits de santé reproductive », a déclaré Lovette Byfield, directrice principale du NFPB.

 Ce partenariat a permis de diversifier le choix de contraceptifs ainsi que leur innocuité. L’utilisation du financement national en vue de l’investissement dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive a permis au pays de réduire considérablement les ruptures de stock concernant les méthodes de contraception. La Jamaïque est passée d’une prévalence de rupture de stock de 85 % en 2015 à 20 % en 2019, selon une étude portant sur la gestion logistique.

 Depuis 2011, le taux de prévalence des contraceptifs (toutes méthodes confondues) sur l’île n’a cessé de croître pour atteindre 43,1 % en 2021*. Grâce à l’appui technique et aux initiatives de renforcement des capacités proposés par l’UNFPA, les méthodes contraceptives vitales sont à la disposition de femmes désireuses d’accéder aux services de planification familiale. Ces activités comprennent l’amélioration des procédures de prévision en matière de contraception, la normalisation des registres de gestion des stocks, le renforcement des capacités des professionnels de la santé en matière de méthodes de contrôle des stocks, ainsi qu’un suivi et une évaluation solides.

 Alison Drayton, directrice du bureau sous-régional de l’UNFPA pour les Caraïbes, a déclaré, en évoquant le lien qui unit les deux agences : « L’UNFPA est fier de son partenariat long de plusieurs décennies avec le NFPB et nous sommes profondément déterminés à garantir la sécurité des produits destinés à la santé reproductive ».

 Les répercussions sont bien réelles: accès aux choix en matière de santé sexuelle et reproductive. En Jamaïque, la disponibilité de contraceptifs injectables, de pilules orales, de dispositifs intra-utérins, d’implants, de préservatifs masculins et féminins et de lubrifiants abordables et sûrs offre une protection et diversifie le choix des personnes sexuellement actives, indépendamment de leur âge, de leur sexe, de leur capacité physique et de leurs revenus. 

 

* Selon la Division de la population des Nations Unies.

 

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X