Une crise
dévoilée

50 pour cent.

C’est le pourcentage de grossesses qui n’ont pas été délibérément choisies. Que nous apprend ce constat sur nos valeurs, nos priorités, notre avenir ?

Grossesse non intentionnelle (n)

Grossesse inopportune, survenant plus tôt que souhaité, ou alors que la femme n’a pas prévu d’avoir (davantage) d’enfants.

elle peut être désirée
ou non désirée

On compte 121 millions

de grossesses non intentionnelles chaque année.

Rien n’est plus fondamental, en termes d’autonomie corporelle, que la capacité à décider ou non de porter la vie.

Mais pour beaucoup de femmes, ce choix, susceptible de bouleverser leur existence, n’en est pas véritablement un.

23 pour cent des femmes rapportent ne pas pouvoir refuser un rapport sexuel

(dans les pays pour lesquels on dispose de données)

Seuls 57 pour cent des femmes sont capables de faire valoir leurs choix à l’égard de leur santé et de leurs droits en matière de sexualité et de procréation

(dans les pays pour lesquels on dispose de données)

Oui, ma sœur. La République fédérative du Brésil, 46 years old

J’en vis une en ce moment même. USA, 39 years old

Oui. J’avais 18 ans. Nigéria, 37 years old

Oui, une de mes amies proches. Tanzanie, 53 years old

Non. Lao PDR, 58 years old

J’ai interrompu ma troisième grossesse, car elle n’était pas désirée. Inde, 62 years old

Oui, lorsque j’avais une vingtaine, puis une trentaine d’années. Aucune de mes grossesses n’était planifiée. Ukraine, 39 years old

Oui. Jordanie, 44 years old

Remarque : un questionnaire informel a permis de recueillir une soixantaine de réponses issues de près de 30 pays à la fin de l’année 2021. Nous en présentons ici les principaux échantillons, adaptés à des fins de concision.

Cet état de fait, qui vient nous rappeler que la discrimination basée sur le genre affecte chaque aspect de nos vies,

Cet état de fait, qui vient nous rappeler que la discrimination basée sur le genre affecte chaque aspect de nos vies,

nous pousse également à nous interroger sur les différents phénomènes à l’œuvre derrière cette tendance.

nous pousse également à nous interroger sur les différents phénomènes à l’œuvre derrière cette tendance.

Une corrélation a pu être établie entre la prévalence des grossesses non intentionnelles et :

  • les inégalités de genre
  • un faible développement socioéconomique
  • un taux élevé de mortalité maternelle

En outre, les grossesses non intentionnelles sont favorisées par des facteurs tels que :

  • la pauvreté
  • de faibles taux d’emploi et d’instruction
  • l’exposition à la violence et à la coercition

Ainsi, les femmes sont plus susceptibles d’être confrontées à une grossesse non intentionnelle lorsque leurs choix et leur pouvoir sont limités.

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X