Paquet de services essentiels pour les femmes et les filles victimes de violence

Date de publication: Décembre 2015
Auteur: UN Women, UNFPA, WHO, UNDP & UNODC

TÉLÉCHARGEMENTS

Le Programme conjoint mondial des Nations Unies sur les services essentiels pour les femmes et les filles victimes de violence (le « Programme »), un partenariat entre ONU Femmes, l'UNFPA, l’OMS, le PNUD et l’ONUDC, vise à fournir un meilleur accès à un ensemble coordonné de services multisectoriels essentiels et de qualité pour toutes les femmes et les filles qui ont subi des violences basées sur le genre.

Ce programme identifie les services essentiels que les secteurs de la santé, les services sociaux, de la police et judiciaires (les « services essentiels ») sont tenus de fournir, ainsi que les lignes directrices pour la coordination des services essentiels et pour la gouvernance des processus et des mécanismes de coordination (les « lignes directrices de coordination »).

Des lignes directrices de prestation de services ont été identifiées pour les éléments fondamentaux de chaque service essentiel, en vue de veiller à la prestation de services d’excellente qualité pour les femmes et les filles qui subissent des violences, en particulier dans les pays à revenu faible et à revenu intermédiaire. Collectivement, ces éléments constituent le « paquet de services essentiels ».

Contenu connexe

Actualités
Un nuevo tablero de datos presentado hoy por el UNFPA muestra que las mujeres jóvenes enfrentan los mayores riesgos de sufrir violencia de pareja. No obstante, la violencia de pareja es muy extendida en todo el mundo, y las mujeres de más edad no son inmunes, revela la nueva...
Actualités
La violence basée sur le genre est depuis longtemps un véritable fléau en Ukraine. Environ 75% des femmes du pays ont déclaré avoir subi une forme de violence depuis l'âge de 15 ans, et une sur trois avait subi des violences physiques ou sexuelles selon une enquête de 2019...
Actualités
Karen, une adolescente de 14 ans, vit avec sa famille dans un bidonville de la banlieue de Tegucigalpa au Honduras. Elle a peur de rentrer chez elle après l’école car elle est terrifiée par son oncle, qui a essayé de l’agresser sexuellement.

Pages

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookies policy.

X