Comment transformer une norme sociale

Date de publication: 2018

Auteur: UNFPA-UNICEF Joint Programme on Female Genital Mutilation Publication Date: 2018

Publisher: UNFPA, UNICEF

Le Programme conjoint FNUAP-UNICEF sur les mutilations génitales féminines (MGF) vise à transformer une norme sociale bien ancrée, qui a trop longtemps banalisé la violence systémique contre les filles et les jeunes femmes, en une norme selon laquelle elles ont une autonomie sur leur propre corps. En travaillant avec des partenaires aux niveaux mondial, régional, national et communautaire, la Phase II du Programme conjoint (2014-2017) a adopté une approche holistique.

De nouvelles perspectives sur les MGF et les normes sociales qui les soutiennent éclairent l'élaboration des politiques et des programmes dans les pays où cette pratique s'est enracinée au fil des générations. Les principaux résultats obtenus au cours de la Phase II montrent la différence positive que le Programme conjoint a apporté en galvanisant le soutien à l'élimination des MGF : plus de 24,6 millions de personnes ont déclaré publiquement l'abandon des MGF.

Related content

Actualités
Tadelech Ermias se souvient des moqueries qu’elle a subies lorsqu’elle a refusé qu’on lui inflige des mutilations génitales féminines (MGF), ce qui était pourtant une obligation pour toutes les jeunes filles à marier de sa communauté.
Vidéo

Kenza est un médecin dans la vingtaine de Djibouti. Dans la vidéo, elle parle de son expérience avec les mutilations génitales féminines et des conséquences à long terme du traumatisme

Actualités
Souvent vues comme des rites de passage, les MGF peuvent entraîner des complications médicales graves, comme des infections, des douleurs chroniques ou une infertilité. Elles peuvent même s’avérer mortelles.

Pages