Accélérer le changement

Programme conjoint UNFPA-UNICEF sur l’élimination des mutilations génitales féminines rapport annuel 2018

Date de publication: Août 2019

Auteur: UNFPA, UNICEF

La pratique des mutilations génitales féminines (MGF) a continué de reculer à travers le monde, notamment dans les pays à forte prévalence dans lesquels le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) mettent en oeuvre le Programme conjoint sur les mutilations génitales féminines : Accélérer le changement. Le programme vise à éliminer les MGF en une génération. Dans les 30 pays disposant de données représentatives sur la prévalence des MGF, environ une fille sur trois âgées de 15 à 19 ans a subi cette pratique contre une fille sur deux au milieu des années 80. Les mutilations génitales féminines chez les filles âgées de 15 à 19 ans a reculé dans des pays ayant différents niveaux de prévalence des MGF, notamment au Burkina Faso, en Égypte et au Kenya.

Toutefois, avec des taux de croissance démographique particulièrement élevés en Afrique, et une estimation de 50 millions de filles potentiellement en danger de MGF en Afrique d’ici 2030, des efforts concertés sont nécessaires pour faire en sorte que les taux de mutilations génitales féminines (MGF) continuent de baisser afin de renverser cette tendance.

Related content

Actualités
Âgée de 41 ans, Asha Ali Ibrahim pratique depuis 1997 des mutilations génitales féminines (MGF) à Diaami, à Hargeisa et dans d'autres régions de la Somalie. Les mois de juillet et d'août sont pour elle les plus chargés de toute l'année.
Cover image By the Numbers
Publications

The 2016 Annual Report for the UNFPA-UNICEF Joint Programme on Female Genital Mutilation/Cutting analyses the progress being made towards abandoning female genital mutilation. 

Actualités

NATIONS UNIES, New York –  « La culture ne devrait pas nous exclure, mais au contraire nous placer au centre de la société », explique Betty Naisenya Lolgisoi, une activiste kenyane, lors d’une rencontre sur l’éradication des pratiques néfastes pour les femmes et les filles...

Pages