Déclarations

Déclaration de la Directrice exécutive de l'UNFPA, Natalia Kanem, sur le décès de l'ancien Secrétaire général Kofi Annan

18 Août 2018
Le secrétaire général Kofi Annan rencontre des mères dans un centre de santé qui dispense des soins prénatals, la planification familiale et des soins de santé génésique à Antananarivo à Madagascar, en 2006. © UN Photo / Eskinder Debebe

Je suis profondément attristée d'apprendre le décès de Kofi Annan, qui, tout au long de sa carrière exemplaire, a travaillé sans relâche pour un monde plus juste et pacifique, fondé sur notre humanité commune et nos valeurs fondamentales ancrées dans les droits de l'homme.

Il a encouragé le dialogue et célébré la diversité - de pensée, de croyance et d'action. Il a inspiré les jeunes du monde entier et a défendu leur leadership.

En tant que Secrétaire général des Nations Unies, il a défendu les droits, la santé et la dignité des femmes et des filles. Il a estimé qu '"il n'y a pas d'outil de développement plus efficace que l'autonomisation des femmes".

Kofi Annan incarnait les principes des Nations Unies. Il a été un mentor, un modèle et une source d’inspiration pour de nombreuses personnes au sein du système des Nations Unies et au-delà, et son héritage se perpétue dans la vie de millions de personnes qu' il a touché.

Au nom de tous les membres de l'UNFPA j'adresse mes sincères condoléances à Nane et à la famille Annan, au Gouvernement et au peuple ghanéens ainsi qu' à toutes les personnes en deuil à travers le monde.

Contenu connexe

Actualités
Le 1er octobre dernier, des responsables politiques se sont rassemblé·e·s pour commémorer le 25e anniversaire de la Quatrième Conférence mondiale sur les femmes, un événement historique qui avait réuni en Chine plus de 30 000 militant·e·s et défenseur·e·s des droits en vue d’adop
Actualités
La violence sexuelle et basée sur le genre affecte une femme ou fille sur trois dans le monde. Dans certaines crises humanitaires, ce chiffre augmente à deux sur trois.
Actualités
Communities around the world are under siege – by the COVID-19 pandemic, violence, faltering economies, natural disasters and climate change.

Pages