Déclarations

Déclaration de la Directrice exécutive à l’occasion de la Journée internationale 2018 contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie

17 Mai 2018

En cette Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) se tient aux côtés de toutes les personnes appartenant aux communautés gays, lesbiennes, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) dans le monde.

Chaque personne, sans aucune distinction que ce soit, dispose du droit à ne pas être victime d’une quelconque forme de violence, de persécution, de discrimination ou de stigmatisation. Les droits de l’homme sont universels. Les croyances et pratiques culturelles, religieuses et morales, ainsi que les comportements sociaux ne peuvent en aucun cas justifier la négation de ces droits à un quelconque groupe de personnes, notamment les personnes appartenant à la communauté LGBTI.

L’UNFPA se félicite des efforts croissants réalisés dans de nombreux pays pour protéger les droits des membres de la communauté LGBTI. Néanmoins, une inquiétude profonde demeure concernant les millions de personnes et familles à travers le monde qui sont victimes de violences et d’atteintes à leurs droits fondamentaux en raison de leur appartenance supposée ou avérée à cette communauté. C’est pourquoi nous nous devons d’agir.

En tant qu’employeur, l’UNFPA s’engage à entretenir un espace professionnel où les personnes LGBTI peuvent s’épanouir et travailler de manière productive, avec le complet soutien et le respect unanime de leurs collègues.

L’UNFPA est prêt à épauler les États Membres de l’Organisation des Nations Unies ainsi que d’autres parties prenantes dans leur lutte contre les nombreuses difficultés auxquelles font face les citoyens LGBTI. En tant que communauté mondiale, nous devons respecter, protéger, promouvoir et garantir les droits fondamentaux de chacune des personnes de la communauté LGBTI.