Communiqué de presse

« Que contient mon sac ? » Natalia Vodianova, mannequin, philanthrope et ambassadrice de bonne volonté de l’UNFPA, présente un « kit de dignité » pour sensibiliser à la santé des femmes

28 Mai 2021
  • En situation de crise, un sac de 15 dollars peut faire toute la différence

New York/Paris, le 28 mai 2021 – Internet regorge de vidéos de célébrités qui partagent le contenu de leurs sacs de luxe. Natalia Vodianova et l’UNFPA, l’organisme des Nations Unies chargé de la santé sexuelle et reproductive, se sont associés pour présenter un sac différent : un « kit de dignité » destiné aux femmes et aux jeunes filles, qui contient les produits essentiels dont elles ont besoin pour gérer leur santé menstruelle dans les situations de crise.

Cette vidéo de trois minutes, diffusée à l’occasion de la Journée mondiale de l’hygiène menstruelle, reprend les codes des consommateurs de produits de luxe, à une différence près : plutôt que de vider un sac à main de marque, Mme Vodianova présente un simple sac à dos bleu, qui contient, entre autres, du savon, de la lessive en poudre, un peigne, des sous-vêtements en coton et des serviettes hygiéniques jetables et réutilisables. Ce sont des articles essentiels qu’il est facile de tenir pour acquis, mais qui deviennent souvent indisponibles en situation de crise. 

« Une fille qui ne peut pas gérer sa santé menstruelle est privée de sa dignité. Il est essentiel de rendre les serviettes, les tampons et les coupes menstruelles accessibles pour autonomiser les femmes et les jeunes filles et, ainsi, leur permettre de vivre leurs règles dans la dignité et d’éviter de terribles conséquences sur leur santé mentale et physique », déclare Natalia Vodianova. « Je suis fière de collaborer avec l’UNFPA en tant qu’ambassadrice de bonne volonté pour rappeler au monde que la santé menstruelle est un droit inaliénable, quelles que soient les circonstances. Profitons de la Journée mondiale de la santé menstruelle pour promouvoir la dignité humaine pour les femmes, les jeunes filles et toutes les personnes qui ont leurs règles. »

Chaque jour, 800 millions de personnes ont leurs règles - la menstruation représente donc un défi mensuel pour des milliards de personnes. De nombreux obstacles peuvent entraver leur accès aux produits et aux services d’assainissement dont elles ont besoin, mettre leur santé en péril et les exposer à une vulnérabilité accrue et une exclusion de la vie publique, voire à des négligences mettant leur vie en danger. Ces difficultés sont décuplées en cas de crise humanitaire.

Une réfugiée de 26 ans, déplacée à cause du conflit en cours dans la région éthiopienne du Tigré, a récemment souligné à quel point un kit de dignité peut être précieux : « Le jour de mon arrivée dans ce camp, j’ai commencé à avoir mes règles. Un jour, je suis restée dans mes vêtements tachés et ensanglantés. Puis j’ai décidé de vendre mon seul objet de valeur – mon téléphone Android – pour acheter des sous-vêtements, du coton et du savon, pour être plus à l’aise durant mes menstruations », a-t-elle déclaré à un représentant de l’UNFPA.
 

Un petit prix pour de grands résultats 

En 2020, l’UNFPA a livré 1,4 million de kits de dignité à des femmes et des filles dans le besoin dans 58 pays. Le contenu des kits de dignité varie en fonction de la région dans laquelle ils sont distribués. Ils peuvent par exemple inclure des vêtements culturellement appropriés. Les articles de base restent cependant les mêmes et chaque kit coûte environ 15 dollars. 

Mettre fin à la stigmatisation autour des règles et du corps des femmes et établir fermement leur santé reproductive et menstruelle en tant qu’intervention de santé d’urgence incontournable sont au cœur de la mission de l’UNFPA. Ce dernier fournit non seulement des produits menstruels et des installations sanitaires sûres pour les femmes, mais s’efforce également d’améliorer l’éducation et les connaissances des filles et garçons concernant les menstruations et les droits de la personne qui y sont liés, et de déconstruire les mythes néfastes sur les règles. 

Natalia Vodianova a été nommée Ambassadrice de bonne volonté pour l’UNFPA en février 2021. Elle est résolument engagée en faveur de l’autonomisation des femmes et des jeunes filles. Pour cela, elle s’attaque à la stigmatisation et aux tabous qui entourent leur corps et leur santé et résultent en une discrimination et une exclusion généralisées. Avec cette vidéo, elle cherche à sensibiliser la population aux difficultés que rencontrent de nombreuses personnes dans la gestion de leurs menstruations. Elle incite en outre les spectateurs à faire un don afin d’agir concrètement pour les femmes et les jeunes filles du monde entier.


À l’intention des journalistes:

Pour en savoir plus, veuillez contacter: 

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookies policy.

X