Contenu connexe

Actualités
Tadelech Ermias se souvient des moqueries qu’elle a subies lorsqu’elle a refusé qu’on lui inflige des mutilations génitales féminines (MGF), ce qui était pourtant une obligation pour toutes les jeunes filles à marier de sa communauté.
Interactif
D’ici à 2030, on estime que 68 millions de filles dans le monde subiront des mutilations génitales féminines si l’on n’accélère pas les efforts visant à éliminer ces pratiques néfastes.
Actualités
Souvent vues comme des rites de passage, les MGF peuvent entraîner des complications médicales graves, comme des infections, des douleurs chroniques ou une infertilité. Elles peuvent même s’avérer mortelles.

Pages