Actualités

Un engagement en faveur de l’accouchement dans des conditions de sécurité menacées

Un engagement en faveur de l’accouchement dans des conditions de sécurité menacées
Une sage-femme d'une maison de santé familiale s'occupe d'un bébé. Image prise en 2020. © UNFPA Afghanistan
  • 27 Octobre 2021

DAIKUNDI, Afghanistan – Avec la détérioration des conditions de sécurité en Afghanistan ces dernières semaines, la prestation de services de santé reproductive, notamment d’accouchements sans danger, a été très affectée. Najaba, âgée de 36 ans, a fait la douloureuse expérience de la conjonction des dangers de la grossesse et de l’insécurité grandissante.

Cette mère de quatre enfants originaire du village de Zaradnay s’est rendue à l’hôpital le 17 août dernier pour surveiller sa cinquième grossesse. L’échographie a révélé une présentation transverse du fœtus (c’est-à-dire une position horizontale au lieu d’une présentation par la tête), une dangereuse complication.

Le médecin lui a indiqué qu’une césarienne serait nécessaire, mais Najaba avait très peur de cette opération. Elle a quitté l’hôpital pour y réfléchir et a même envisagé d’accoucher à domicile. « Lorsque l’hôpital du district m’a autorisée à partir, j’ai décidé d’accoucher chez moi avec l’aide de ma mère », explique-t-elle. 

Dans les jours qui ont suivi, l’insécurité toujours croissante a forcé certains établissements de santé à fermer, dont l’hôpital du district.

Najaba s’est rendu compte que si l’accouchement présentait des complications, elle ne serait pas en mesure de trouver une aide d’urgence.

Une recherche désespérée de soins

Elle a appelé sa mère et l’a suppliée de l’aider. Celle-ci a appelé à l’aide plusieurs femmes âgées de leur communauté pour qu’elles la conseillent. Najaba se souvient que finalement, « l’une de mes proches m’a appelée et m’a parlé d’une petite clinique ».

Il s’agissait de la Maison de santé familiale de Ghuchan, une structure soutenue par l’UNFPA, où une sage-femme communautaire proposait encore ses services aux femmes enceintes. 

Peu après, l’accouchement s’est déclenché. Najaba s’est précipitée à la maison familiale avec sa mère et son mari. À son arrivée, la sage-femme l’a interrogée sur ses antécédents, pratiqué un examen physique et écouté les préoccupations de sa patiente. Lorsque Najaba lui a fait part de ses craintes vis-à-vis de l’accouchement, la sage-femme l’a rassurée et lui a expliqué qu’elle ferait de son mieux pour que l’accouchement ait lieu sans opération chirurgicale.

Quatre heures plus tard, Mme Najaba a donné naissance à un bébé en parfaite santé.

La sage-femme qualifiée qui s’est occupée d’elle a pu éviter une césarienne, et Najaba et son bébé présentaient tous deux un état de santé satisfaisant qui leur a permis de sortir de la clinique rapidement.

Laisser la porte ouverte

Najaba était vraiment soulagée d’avoir pu mettre au monde son cinquième enfant en toute sécurité, et sa famille était également très heureuse. La sage-femme l’a par la suite accueillie pour un suivi postnatal et des soins néonatals pour son enfant. 

Une femme fournit un service de santé à une autre femme.
Une sage-femme d'une maison de santé familiale prodigue des soins à une femme. Image prise en 2020. © UNFPA Afghanistan

Najaba et sa famille comptent recommander la Maison de santé familiale à toutes les femmes enceintes qu’elles rencontreront. 

La maison de santé familiale de Ghuchan se trouve dans le district du Shahristan, dans la province orientale de Daikundi. Elle propose des services essentiels de santé maternelle et infantile. C’est l’un des 172 établissements similaires qui s’adressent à des patient·e·s de villages isolés où la population n’a que peu accès aux services de santé en général.

Grâce au soutien de l’UNFPA et des communautés locales, ces structures ont pu rester ouvertes et continuer leur prise en charge, ou bien ont pu rouvrir après une courte période de fermeture, et ce malgré les conditions de sécurité précaires. Les services proposés regroupent les soins prénatals, l’accouchement médicalisé, la planification familiale, la nutrition ainsi que la prise en charge intégrée des maladies infantiles pour les enfants de moins de cinq ans

 

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X