Actualités

En République Dominicaine, un projet assure le bien-être des mères pendant la pandémie de COVID-19

En République Dominicaine, un projet assure le bien-être des mères pendant la pandémie de COVID-19
Lucía García, 19 ans, est enceinte de son troisième enfant. Malgré les difficultés liées à la pandémie, elle se sent mieux préparée à l’accouchement qu’auparavant. © AFP/UNFPA République Dominicaine
  • 29 March 2021

ELÍAS PIÑA, République Dominicaine – Pendant que son mari est parti planter des cacahuètes, Lucía García s’occupe de nourrir les enfants dans leur maison toute simple, au sol d’argile. Âgée de 19 ans, elle est déjà enceinte de son troisième enfant. Cette famille survit difficilement, avec un revenu inférieur à trois dollars par jour.

Elle n’est pas la seule. Près de 83 % des habitant·e·s de la province d’Elías Piña vivaient sous le seuil de pauvreté en 2013, selon le Programme de développement de l’ONU. Les taux de mortalité maternelle dans la province sont également très inquiétants : le ministère de la Santé publique estime qu’on compte 114 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes. Actuellement, la pandémie de COVID-19 aggrave encore la situation, accentuant la pauvreté et perturbant les services de santé.

A red motorcycle ambulance stands ready to deliver women to care.
Des moto-ambulances sont désormais disponibles pour emmener les femmes jusqu’aux services de santé. © AFP/UNFPA République Dominicaine

Malgré ces difficultés, Mme García déclare se sentir mieux soutenue et préparée à l’accouchement que les deux fois précédentes.

Comme la plupart des 350 femmes enceintes de la région, elle a autrefois dû se déplacer à pied sur des routes de montagne pour atteindre l’unité de soins primaires la plus proche. « Pour me rendre à l’hôpital, je marchais et je devais m’asseoir de temps en temps pour me reposer, car j’avais des vertiges », raconte-t-elle.

Mais aujourd’hui, les services de santé sont beaucoup plus accessibles. Mme García peut tout simplement faire un trajet gratuit dans l’une des nouvelles moto-ambulances que le programme Champion Mothers a mises à disposition.

Devenir mère dans des conditions saines et sécurisées

Le programme Champion Mothers a été lancé en pleine pandémie de COVID-19 par l’UNFPA, le ministère de la Santé publique, le service national de la santé, les autorités de santé locales et les organisations communautaires.

« L’objectif de ce projet est de prévenir et réduire la mortalité maternelle. Ce que nous réalisons ici, dans six unités de soins primaires de Comendador et à l’hôpital provincial de Rosa Duarte, c’est un renforcement des services de santé sexuelle et procréative, explique Dulce Chahín, agente de santé procréative à l’UNFPA.

Lucia meets with health workers at a UNFPA-supported health centre.
Les services de santé sont essentiels dans la réduction des taux de mortalité maternelle dans la province. © AFP/UNFPA République Dominicaine

Ces services répondent à un besoin urgent, déclare le Dr Marina Cordero, qui travaille au centre de soins primaires de Rinconcito, à 10 km de Comendador. Au cours des derniers mois de 2020, trois femmes enceintes sont mortes car elles n’ont pas pu avoir accès à des soins d’urgence à temps, déplore-t-elle.

L’accessibilité des services n’est pas le seul problème. La région est également sous-équipée en matériel médical et ne compte pas assez de soignant·e·s.

Champion Mothers travaille sur tous ces aspects. Le programme a mis en place une flotte de six moto-ambulances, a formé plus de 100 soignant·e·s et technicien·ne·s, et a fourni à 10 centres de soins primaires de la municipalité de Comendador des équipements médicaux neufs. 

Les unités de soins primaires ont également reçu des téléphones portables et des tablettes avec des données illimitées, permettant ainsi aux soignant·e·s de surveiller l’état de santé des femmes enceintes, de les conseiller, et de s’adresser à des spécialistes en cas de questions ou de complications.

Pour résoudre le problème de l’insécurité économique en hausse, Champion Mothers livre également des colis de nourriture aux femmes enceintes pour leur assurer une nutrition correcte, et propose aussi 350 kits postnatals contenant des couches, des serviettes hygiéniques, du gel hydroalcoolique et des masques.

S’attaquer au problème des grossesses adolescentes

Lucia has a prenatal check up, with a health worker using a device to listen for a fetal heartbeat.
Mme García lors de l’une de ses dernières consultations prénatales ; on lui assure que la grossesse se passe bien. © AFP/UNFPA République Dominicaine

Le projet souhaite également s’attaquer à une autre préoccupation : des taux de grossesses adolescentes qui continuent d’être élevés, ce qui peut perturber la scolarité des filles et augmenter leur vulnérabilité à la pauvreté et à la violence.

Champion Mothers soutient ainsi des services dédiés aux survivantes de violence, et élargit l’accès à la planification familiale et aux produits de base. Une quantité importante de préservatifs féminins et masculins sont maintenant distribués dans chacune des 17 unités de soins primaires de la province, ainsi que dans les hôpitaux locaux. 17 « centres-clés » ont aussi été mis en place : ce sont des endroits où les responsables communautaires, formé·e·s à la planification familiale et au conseil bienveillant en matière de santé sexuelle et procréative, peuvent distribuer des préservatifs et dispenser d’autres services de planification familiale.

Ces services permettent d’éviter les grossesses non planifiées, mais pas seulement. « Nous allons réduire les infections sexuellement transmissibles », déclare Elsa Fortuna, responsable de la zone de santé n°3 d’Elías Piña.

Un avenir plus radieux

Quant à Lucía García, elle a pu se rendre à l’unité de soins primaires de Pinzón pour l’une de ses dernières consultations prénatales. Le Dr Esterlina Barrientos a mesuré son ventre et lui a assuré que sa grossesse se déroulait bien.

Le Dr Barrientos a aussi bénéficié du programme : elle a récemment assisté à deux ateliers de formation, l’un sur la planification familiale et l’autre sur les soins obstétriques.

« En tant qu’habitante, je suis heureuse de savoir que des projets comme celui-là aident notre communauté », se réjouit-elle.

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X