Gouvernements, agences des Nations Unies, société civile, jeunes : quels rôles dans le suivi de la CIPD ?

Depuis l’adoption du Programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD), les gouvernements, la société civile et les partenaires des Nations Unies ont travaillé ensemble pour mettre en œuvre le programme de la CIPD et ont évalué les progrès, les lacunes et les difficultés qui émergent dans la réalisation des promesses faites au Caire en 1994.

Cliquez sur les icônes ci-dessous pour en savoir plus

Rôle des différents acteurs dans le suivi de la CIPD

Gouvernements

Governments

Les gouvernements ont continué d’exprimer leur soutien au le Programme d’action de la CIPD depuis sa signature par 179 États membres en 1994. Leur participation a été essentielle pour assurer que ce processus soit solide, que ses résultats soient fondés sur les meilleures données disponibles et que les voix de tous les acteurs concernés soient prises en compte. Lors de la Session extraordinaire 2014 de l'Assemblée générale des Nations Unies, ils ont réaffirmé leur engagement au Programme d’action de la CIPD et à sa réalisation complète au-delà de 2014, et ont lancé des appels forts pour l’inclusion des conclusions et recommandations dans le Cadre d’actions au-delà de 2014 et dans le Programme de développement pour l’après-2015. Les gouvernements ont aussi été des partenaires majeurs des processus de recueil de données et des consultations nationales.

Agences des Nations Unies

UN Agencies

Les buts et objectifs du Programme d’action de la CIPD concernent tous les domaines des politiques de développement, et chaque agence des Nations Unies a son rôle à jouer dans le processus d’examen. Ces agences ont fait partie des mécanismes de gouvernance et de conseil à tous les niveaux d’examen du Programme de la CIPD au-delà de 2014, depuis la planification stratégique jusqu’à la mise en œuvre. De plus, toutes les agences des Nations Unies ont identifié des personnels de liaison pour mener l’évaluation au sein de leurs organisations. L’UNFPA a un rôle et une expertise spécifiques en matière de population et de développement, et a ainsi été mandatée comme organisme coordinateur pour l’examen de la mise en œuvre du Programme d’action, avec des responsabilités particulières au sein du Secrétariat de la CIPD au-delà de 2014.

Parlementaires

Parliamentarians

Parliamentarians are an important and influential partners who played an important role in the ICPD Beyond 2014 review. There are four regional Parliamentarian groups: Forum of African and Arab Parliamentarians on Population and Development, Asian Forum of Parliamentarians on Population and Development, Inter-American Parliamentarian Group on Population and Development and European Parliamentary Forum on Population and Development. Each group brings together parliamentarians in their region with UNFPA support on a regular basis to discuss the ICPD agenda and the 2030 Agenda.

Société civile

Civil Society

La société civile est essentielle à tous les niveaux pour l’élaboration du programme de la CIPD. Elle joue un rôle important de militantisme pour l’avancement du Programme d’action et pour la réalisation de ses objectifs, par la mise en œuvre d’activités sur le terrain. En décembre 2011, l’UNFPA a organisé Voir au-delà de 2014, une réunion mondiale des acteurs de la société civile à Istanbul qui a rassemblé les organisations pour coordonner leurs efforts et faire un suivi de la mise en œuvre du Programme de la CIPD au-delà de 2014. L’UNFPA a également organisé cinq consultations régionales pendant le processus d’examen, qui ont permis aux organisations de la société civile de donner leur avis sur la manière de lier le suivi de la CIPD au-delà de 2014 au Programme de développement des Nations Unies pour l’après-2015.

Les jeunes

Youth

In December 2012, youth, government and civil society representatives participated in the ICPD Global Youth Forum. The Forum addressed key themes of staying healthy, comprehensive education, families, youth rights and well-being - including sexuality, decent employment and fully inclusive civil participation. The resulting ICPD Global Youth Forum Bali Declaration provides recommendations for the future development agenda and a tool for on-going advocacy on global youth priorities.

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X