Commission de la condition de la femme 2021

15 March 2021

UN WebTV

Après une année de restrictions, il paraît opportun que le thème de la 65e session de la Commission de la condition de la femme soit basé au contraire sur l’expansion : « La pleine et entière participation des femmes et leur pouvoir de décision dans la sphère publique, ainsi que l’élimination de la violence, pour parvenir à l’égalité des genres et à l’autonomie de toutes les femmes et de toutes les filles ». La session annuelle de la Commission, l’organisme des Nations Unies entièrement dédié à la promotion de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes, réunit des défenseur·e·s des droits et des militant·e·s, des responsables politiques ainsi que les chercheurs et chercheuses pour progresser vers ses objectifs.

L’UNFPA sera présente à l’événement et y fera la promotion de la sensibilisation sur les thèmes clés du leadership et de la représentation des femmes, de l’autonomie corporelle, de la prise de décision et de la lutte contre la violence basée sur le genre. L’UNFPA proposera également des initiatives contre l’exploitation et la violence sexuelles, ainsi qu’en faveur du soutien psychosocial et de la santé mentale, s’appuyant en cela sur le rôle de sa directrice exécutive, le Dr Natalia Kanem, comme Championne du Comité permanent inter-organisations sur la Protection contre l’exploitation, les abus et le harcèlement sexuels dans les situations de crise humanitaire.

En plus de donner le discours d’ouverture à l’événement pré-Commission « Dialogue interministériel de haut niveau sur l’accélération de l’élimination de la préférence pour les fils et de la sélection sexuelle selon le genre », la vice-directrice de l’UNFPA en charge des programmes Diene Keita s’exprimera également lors de la journée « Autonomie corporelle, santé et droits en matière de sexualité et de procréation pour la Génération Égalité : quel leadership choisir ? » le 16 mars prochain. Cet événement souligne l’importance capitale, dans la progression vers l’égalité des genres, du pouvoir de décision des femmes et des filles sur leur corps, y compris dans le domaine de la santé et des droits en matière de sexualité et de procréation, ce qui leur permet de bénéficier de toutes les opportunités possibles notamment dans la sphère publique. Le vice-président de l’UNFPA en charge de la gestion, Ib Petersen, donnera pour sa part le discours de clôture. 

L’UNFPA participera également à d’autres événements tels que « Génération droits et santé procréative ! » sur l’accès universel à la santé et aux droits en matière de sexualité et de procréation ; « On vous entend ! » sur l’élimination du mariage d’enfants ; et « Exiger une justice de genre : contrer les résistances nationales, régionales et mondiales ».

La pandémie a peut-être mis le monde en pause, mais comme le montre la Commission, la lutte pour l’égalité des genres ne s’arrête jamais.

 

We use cookies and other identifiers to help improve your online experience. By using our website you agree to this. To learn more, including how to change your settings, see our cookie policy

X