11 Juillet 2005
Journée Mondiale de la population
Domaines d'action
Statistiques
Activités en faveur de l'égalité appuyées par l'UNFPA

Activités suggérées pour la Journée mondiale de la population

Pour Transférer cette
Image >>

Promouvoir l'égalité entre les sexes

Objectifs du Millénaire pour le développement

Années précédents
2004 | 2003




 

Activités en faveur de l'égalité appuyées par l'UNFPA

L'UNFPA a contribué à susciter un large intérêt des médias en Inde pour le déséquilibre croissant du ratio garçons-filles, en travaillant avec des organisations non gouvernementales nationales et locales pour faire uvre de sensibilisation. Il a aussi appuyé les efforts visant à sensibiliser les travailleurs de la santé et, avec les groupes de base, à modifier les attitudes et les pratiques locales. Il a soutenu l'action de la Fédération pan-chinoise des femmes pour faire connaître le niveau excessif du taux de masculinité en Chine et a aidé à lancer un projet dans 13 districts pour promouvoir le respect des droits des fillettes dans les communautés pauvres.

En Bolivie, un projet d'alphabétisation bilingue (quechua-espagnol) soutenu par l'UNFPA qui se concentre sur l'éducation à la santé en matière de reproduction a accru le taux d'alphabétisation des femmes et des hommes dans 35 municipalités. Le projet s'est vu octroyer un prix par l'UNESCO en raison de sa programmation progressiste et de sa sensibilité à la problématique hommes-femmes et aux réalités culturelles.

Dans une communauté agricole du nord du Viet Nam, un projet de l'UNFPA allie les services de microcrédit et d'épargne aux services de santé en matière de reproduction. Mis en uvre par l'Union des femmes du Viet Nam, ce projet a pour objectif de démontrer que les familles pauvres peuvent échapper au piège de la pauvreté à condition que les femmes aient le contrôle des ressources et aient accès au crédit ainsi qu'aux services de santé en matière de reproduction. Les 30 membres de l'Union ont vu leur revenu familial doubler en l'espace de deux ans.

Une initiative régionale visant à surveiller l'application de la CIPD au niveau national, exécutée par le Réseau de santé des femmes d'Amérique latine et des Caraïbes avec l'appui de l'UNFPA, est en cours depuis une décennie. Les données analysées par le réseau ont été utilisées par les parlementaires pour instaurer des réformes juridiques, par des représentants lors des conférences des Nations Unies et par des décideurs politiques au Suriname. Au Chili, au Nicaragua, au Pérou et au Suriname, les travaux du réseau ont fourni la base de rapports indépendants sur l'application de la CEDAW.

En collaboration avec UNIFEM, l'UNFPA a organisé la sixième conférence régionale du Réseau des femmes africaines ministres et parlementaires à Libreville (Gabon) en novembre 2004. Cette conférence a permis aux femmes parlementaires et ministres de pays d'Afrique subsaharienne de s'informer et de débattre des moyens de lutter contre la violence sexospécifique en tant qu'action clé en vue de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement. Un dossier de plaidoyer traitant du problème de la violence sexospécifique dans les contextes nationaux a été remis aux participantes lors de la réunion.

Dans les États arabes, l'UNFPA a fait équipe avec le Centre de formation et de recherche pour les femmes arabes aux fins de former des dirigeantes à la promotion de stratégies de réduction de la pauvreté, des services de santé en matière de reproduction et des droits à ces services. Le renforcement d'ONG nationales de manière à inclure les questions de parité hommes-femmes dans les plates-formes électorales a accru la responsabilisation en ce qui concerne les droits des femmes et l'égalité des sexes.

En Uruguay, une Commission sur la population, le développement et l'inclusion a été formée récemment au sein du Sénat, à l'initiative d'un parlementaire qui avait participé activement à la Conférence internationale des parlementaires (CIP) sur la mise en uvre du Programme d'action de la CIPD.