11 Juillet 2005
Journée Mondiale de la population
Domaines d'action
Statistiques
Activités en faveur de l'égalité appuyées par l'UNFPA

Activités suggérées pour la Journée mondiale de la population

Pour Transférer cette
Image >>

Promouvoir l'égalité entre les sexes

Objectifs du Millénaire pour le développement

Années précédents
2004 | 2003




 

Domaines d'action

Éducation : Les investissements dans l'éducation des filles sont généralement reconnus comme le facteur catalytique le plus important de la réduction de la pauvreté et du développement. L'éducation de base pour tous, filles et garçons, est un objectif dont la réalisation peut bénéficier de multiples mesures : autonomisation des femmes, sensibilisation des enseignants aux différences entre les sexes, promotion de la valeur de l'éducation des filles, sécurité dans les établissements scolaires, attente pour éviter les mariages et les grossesses précoces, dispositions permettant aux adolescentes enceintes de poursuivre leurs études, bourses d'étude, accès universel aux soins de santé en matière de reproduction et réduction des taux de fécondité, de morbidité et de mortalité.

Possibilités économiques : L'élimination des obstacles qui s'opposent à la participation égale des femmes à la vie économique en tant que membres de la force de travail apporte à celles-ci des possibilités accrues de se procurer des revenus, ce qui leur bénéficie à elles, à leur famille et, en dernière analyse, à leur pays. Les femmes qui peuvent planifier et espacer les grossesses sont mieux à même de prendre part aux activités économiques. La productivité augmente lorsque les filles et les femmes ont accès aux ressources, telles que la terre et le crédit financier, à des niveaux d'éducation supérieure et à des emplois dans le secteur formel.

Santé et droits en matière de reproduction : La santé et les droits en matière de reproduction, tels que le droit de décider du nombre d'enfants, du moment des grossesses et de l'espacement des naissances, sont essentiels pour l'autonomisation des femmes et pour l'égalité entre les sexes, ainsi que pour la jouissance de tous les autres droits de la personne pour les femmes, notamment des droits à l'éducation, à la santé et à la pleine participation à la vie politique, économique, sociale et culturelle. Les problèmes de santé en matière de reproduction, qui sont souvent évitables, peuvent avoir d'importants effets adverses sur la santé générale, la qualité de la vie et la productivité. L'inégalité est liée à des taux élevés de mortalité durant la grossesse et à l'accouchement, à des pratiques traditionnelles néfastes et à des invalidités graves telles que la fistule obstétricale. La propagation du VIH/sida est accélérée par l'inégalité qui fait que les femmes ne sont pas en mesure de refuser des relations sexuelles ou de négocier des pratiques sexuelles à moindre risque. Pour les filles, le mariage et les grossesses précoces peuvent se traduire par une éducation incomplète, des possibilités limitées et de graves risques pour la santé.

Participation : Le droit des femmes de participer à la vie politique est d'une importance fondamentale pour l'égalité. L'une des multiples raisons qui militent en faveur de l'accroissement de la participation féminine à la politique est la nécessité de prendre en considération les points de vue des femmes comme ceux des hommes, pour assurer le succès des efforts de développement. Les femmes doivent pouvoir prendre part pleinement aux processus décisionnels dans les domaines de la politique et du développement. La violence sexospécifique limite la participation à la vie de la société en ce qu'elle empêche les femmes et les filles de réaliser leur plein potentiel.