11 juillet 2003
La Journée mondiale de la population
Santé des adolescents en matière de reproduction
Le VIH/sida et les jeunes
La participation des jeunes
Prière de mettre par écrit votre expérience
Message de Thoraya Ahmed Obaid, Directrice exécutive de l’UNFPA à l’occasion de la Journée mondiale de la population
Message du Secrétaire général à l’occasion de la Journée mondiale de la population



World Population Day 2003
Download Poster in:
| English | Español |
| Français | Arabic |

Concept + Design:
Real Design/NY
Photography:
Abbas/Magnum Photos
State of World Population

Message du Secrétaire général à l’occasion de
la Journée mondiale de la population

Le 11 juillet 2003

Le thème choisi cette année pour la Journée mondiale de la population, « Un milliard d’adolescents : le droit à la santé, à l’information et aux services », met en relief l’importance d’aider les jeunes à mener une vie saine et gratifiante, en contribuant au bien-être de leur famille et de leurs communautés.

Dans le monde, des millions de filles et de garçons sont privés d’éducation, ce qui nuit non seulement à leurs perspectives individuelles mais aussi à celles de la société tout entière. Dans certains pays, la moitié des filles sont mariées avant d’avoir atteint l’âge de 18 ans, ce qui se traduit bien souvent par des naissances précoces qui posent de sérieux problèmes de santé aussi bien pour la mère que pour l’enfant. L’expérience nous apprend que plus une femme est instruite, plus il y a de chances qu’elle se marie plus tardivement et ait des enfants sains et mieux instruits, qui, à leur tour, transmettront ces atouts à la génération suivante. L’instruction et l’information ont également une influence sur le nombre d’enfants qu’une femme aura. Si chaque femme qui a son premier enfant à 18 ans attendait d’avoir 23 ans pour devenir mère, le rythme de l’accroissement de la population s’en trouverait réduit de plus de 40 %.

L’information et les services revêtent aussi une importance vitale dans la lutte contre le sida et, plus généralement, dans la promotion de la santé. Les jeunes devraient être informés au sujet du mode de transmission du virus VIH et devraient savoir comment s’en protéger. C’est important dans tous les pays, mais ce l’est d’autant plus dans les pays où les taux d’infection sont d’ores et déjà élevés ou en hausse rapide. Des services de santé génésique et des informations concrètes en matière de santé de la procréation aideront également les jeunes à éviter les comportements à risque, les grossesses non désirées et la maladie en général. Et dans les zones de conflit, où la violence et les sévices sexuels sont considérablement multipliés, les jeunes ont besoin de services appropriés pour pouvoir se rétablir et aider leur pays à retrouver une vie normale.

Si l’on veut que les objectifs du Millénaire en matière de développement soient atteints et le programme d’action adopté au Caire en 1994 par la Conférence internationale sur la population et le développement exécuté, les interventions devront, pour plus d’efficacité, associer les jeunes eux-mêmes. Ils sont en effet les mieux placés pour définir leurs besoins et pour contribuer à l’élaboration des programmes destinés à y répondre.

Un habitant de la planète sur six est un adolescent. Dans le monde en développement, les moins de 20 ans représentent plus de 40 % de la population. Les décisions que prennent ces jeunes façonneront notre monde et détermineront les perspectives des générations à venir. En cette Journée mondiale de la population, reconnaissons leur droit à la santé, à l’information et aux services dont ils ont besoin et qu’ils méritent.


Back to top