Introduction Introduction Chapter 5 Chapitre 5
Chapter 1 Chapitre 1 Chapter 6 Chapitre 6
Chapter 2 Chapitre 2 Notes for Indicators Notes
Chapter 3 Chapitre 3 Notes for boxes Sources des encadrés
Chapter 4 Chapitre 4 Indicators Indicateurs
Chapitre 6 Printer Friendly imprimer cette page
Chapter 1 Pour un avenir urbain durable : politique, information et gouvernance

Que pouvons-nous faire ?

Vision pour un avenir urbain

Une approche gagnante sur tous les tableaux : développement social et croissance urbaine

Améliorer l’information pour améliorer les décisions

Préparation de la transition urbaine : un dernier mot

Préparation de la transition urbaine : un dernier mot

Les politiques anti-urbaines communément mises en œuvre dans le monde en développement au cours du dernier quart de siècle sont le reflet d’une appréciation erronée des défis et des possibilités dont est porteuse la croissance urbaine. La pauvreté urbaine est incontestablement un problème important, qui s’aggrave dans de nombreux pays en développement. Les problèmes environnementaux sont de plus en plus groupés autour des centres urbains et liés à eux. Mais c’est faire fausse route que de considérer les villes comme responsables de la pauvreté et des problèmes de l’environnement. La dispersion ou la déconcentration des populations et des activités économiques, même si elle était possible, ne remédierait pas à la situation.

Pour que l’humanité bénéficie de la transition urbaine, les dirigeants doivent tout d’abord accepter celle-ci comme à la fois inévitable et importante pour le développement. Ils doivent reconnaître le droit des pauvres à ce que la ville a à offrir et le potentiel de la ville de tirer parti de ce que les pauvres ont à apporter.

Au lieu de tenter de s’opposer, en vain, à l’expansion urbaine, les planificateurs doivent examiner objectivement les options politiques disponibles pour y faire face et pour faire fond sur ses possibilités. L’amélioration du milieu urbain et l’aménagement des taudis retiennent une attention appréciable de la part des administrations municipales et des planificateurs urbains et ce sont des mesures nécessaires, mais elles ne suffisent pas : les villes doivent, d’urgence, tourner leurs regards vers l’avenir.

L’expansion prévue de la population urbaine en Asie et en Afrique, de 1,7 milliard d’habitants à 3,4 milliards en l’espace de trois décennies seulement, et la baisse de niveau des ressources disponibles soulignent la nécessité d’une riposte plus imaginative mais de surcroît pragmatique. Ceci exige à son tour l’adoption d’une vision réaliste de l’avenir, de meilleures informations au niveau local et régional, ainsi que l’application d’approches participatives et la conclusion d’accords négociés faisant fond sur les connaissances et l’expérience des pauvres.

Les décisions prises aujourd’hui dans les villes de l’ensemble du monde en développement façonneront non seulement leur propre destinée, mais aussi l’avenir social et environnemental de l’humanité entière. Le millénaire urbain qui s’approche peut soit rendre la pauvreté, l’inégalité et la dégradation de l’environnement plus gérables, soit provoquer leur aggravation exponentielle. Dans ces conditions, les efforts déployés pour relever les défis et saisir les possibilités de la transition urbaine doivent être empreints d’un sentiment d’urgence.


CONTENTS