Introduction Introduction Chapter 5 Chapitre 5
Chapter 1 Chapitre 1 Chapter 6 Chapitre 6
Chapter 2 Chapitre 2 Notes for Indicators Notes
Chapter 3 Chapitre 3 Notes for boxes Sources des encadrés
Chapter 4 Chapitre 4 Indicators Indicateurs
Chapitre 5 Printer Friendly imprimer cette page
Chapter 1 Urbanisation et durabilité au XXIe siècle

Les villes : fardeau ou bénédiction ?

Importance d’une perspective plus large

Importance d’une visée au-delà du niveau local

Changements de couverture des terres

Les villes et les changements climatiques

Pauvreté et vulnérabilité aux catastrophes naturelles

La montée du niveau des mers. Deux questions : quand et de combien?

Adaptation aux changements climatiques

Action locale, conséquences mondiales; changement mondial, impact local

Importance d’une perspective plus large(2)

Les populations font déjà beaucoup au niveau local pour rendre le milieu urbain plus habitable et plus respectueux de l’environnement(3). Les villes peuvent s’apporter mutuellement des enseignements et tirer des avantages de leurs expériences positives. Toutefois, l’élaboration de solutions locales aux problèmes actuels ne suffit pas, étant donné le rapide accroissement et le doublement à brève échéance de la population urbaine des pays en développement dans le contexte de la mondialisation économique. Il s’agira d’intégrer les stratégies locales dans un cadre spatial et temporel inclusif axé sur la prise en compte des problèmes de plus grande envergure et sur la durabilité à long terme.

La notion de changements environnementaux mondiaux, définie comme la somme de toute la gamme des problèmes climatiques locaux, nationaux et régionaux(4), offre un tel cadre. Elle dénote également les impacts de ces problèmes, tels que les changements de température et de régime des précipitations susceptibles d’accroître la fréquence des crues et des sécheresses, de faire monter le niveau des mers ou d’influer sur la propagation de maladies et d’espèces invasives.

Les zones urbaines contribuent aux changements environnementaux mondiaux par la consom­­­mation de ressources, l’utilisation des sols et la production de déchets et en subissent simultanément les impacts. Les conséquences de ces changements ne se feront sentir qu’à moyen ou à long terme. Du fait de ce décalage temporel, elles sont souvent reléguées au second rang en faveur de problèmes environnementaux plus pressants tels que l’alimentation en eau, l’assainissement et l’évacuation des déchets.

Les décideurs doivent cependant se rendre compte que les décisions qu’ils prennent au niveau local ont des répercussions considérables et qu’inversement, les changements climatiques ou les modifications des écosystèmes peuvent avoir des impacts locaux. Il faut disposer de meilleures informations et adopter une vision à plus long terme pour apprécier pleinement ces deux aspects de la question. Les décisions prises aujourd’hui sur les sources d’énergie, les systèmes de transports et la planification spatiale auront des effets à long terme sur les processus biophysiques régionaux et mondiaux qui contribuent aux changements environnementaux mondiaux. La résolution des problèmes actuels peut contribuer à atténuer l’impact de ces changementts, mais à condition que les rapports entre les problèmes urbains locaux et les processus régionaux et mondiaux soient explicitement pris en considération.

Une pensée et une planification ainsi intégrées peuvent renforcer la capacité de résistance des zones urbaines aux chocs liés aux changements environnementaux mondiaux. Elles peuvent, par exemple, contribuer à préserver les écosystèmes sains ou veiller à ce que les systèmes d’alimentation en eau et en énergie soient construits pour résister aux dangers liés au climat. Réciproquement, les mesures visant à la résolution à long terme des problèmes mondiaux peuvent contribuer à résoudre les problèmes environnementaux plus immédiats au niveau local.


CONTENTS