UNFPA Logo

UNFPA - United Nations Population Fund

State of World Population 2005

www.unfpa.org

CHAPITRE 6

© David Alan Haviv/VII
Dans un village de l'île de Chacahua, au Mexique, un homme montre fièrement son petit garçon.

Instituer des partenariats avec
les garçons et les hommes

-Les rôles des hommes dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le developpement

-L'impact des rôles sexospécifiques sur les hommes

-Atteindre les garçons et les hommes

-Réinterpreter la masculinité

-Les années de formation

-Accélérer les progrès

"Pour que les hommes et les femmes parviennent à vivre en harmonie, il est indispensable de modifier les connaissances, les attitudes et les comportements de l'un et l'autre sexe. Les hommes ont un rôle décisif à jouer dans le processus d'instauration de l'égalité entre les sexes car, dans la plupart des sociétés, ce sont eux qui exercent l'essentiel du pouvoir dans presque tous les domaines, des décisions personnelles ayant trait à la taille de la famille à l'élaboration des politiques et programmes à tous les niveaux de gouvernement. Il est impératif d'améliorer la communication entre les hommes et les femmes sur les questions concernant la sexualité et la santé en matière de procréation, et de leur faire mieux comprendre leurs responsabilités communes, pour qu'ils soient associés sur un pied d'égalité dans la vie publique et dans la vie privée." - Programme d'action de la CIPD, par. 4.24

Dans le passé, les efforts de développement ont été généralement centrés sur les hommes ou sur les femmes, mais rarement sur les deux sexes. Pendant des décennies, l'aide au développement a souvent consisté à fournir aux hommes technologies, prêts et formation. À partir du début des années 70, les analystes ont signalé la nécessité de prêter plus d'attention aux femmes en tant qu'agents de développement(1). L'effet initial en a été d'acheminer davantage de ressources vers les femmes et, ultérieurement, de centrer l'attention de manière plus générale sur la dynamique des relations et sur les inégalités entre les sexes. Le mouvement pour l'égalité des sexes lui-même s'est de même déplacé avec le temps, l'accent ayant porté initialement sur les femmes et la nécessité de faire participer les hommes au processus ayant été ensuite reconnue.

La Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) de 1994 a lancé aux pays un appel sans précédent à promouvoir le soutien des hommes à la lutte pour l'égalité des sexes et à encourager leur participation et le partage des responsabilités dans tous les domaines de la vie familiale et de la santé en matière de procréation. Les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) prêtent peu d'attention explicite au rôle des hommes, bien que la nécessité de faire participer les hommes à leur réalisation apparaisse clairement. En règle générale, les hommes, surtout ceux qui sont marginalisés par la pauvreté ou d'autres facteurs, ont des besoins et des droits qui appellent une plus grande attention. Dans la pratique, les hommes détiennent l'essentiel du pouvoir dans tous les domaines de la vie publique et privée. Leur coopération est essentielle non seulement aux niveaux familial et communautaire, mais aussi dans la sphère plus vaste de la politique nationale, des finances et de la gouvernance. L'égalité des sexes et la transformation sociale qu'elle implique ont une meilleure chance de se concrétiser quand les hommes reconnaissent qu'hommes et femmes sont interdépendants dans leur vie quotidienne et que chacun tire profit de l'habilitation des femmes.

Les rôles des hommes dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement


Le partenariat avec les hommes est manifestement essentiel à l'instauration de l'égalité des sexes et peut influer sur tous les autres OMD, tant directement qu'indirectement. Le partenariat avec les hommes est une stratégie importante pour faire progresser la santé et les droits en matière de procréation, qui sont si étroitement liés aux OMD. L'épidémie du sida souligne nettement le rôle critique des hommes : en l'absence de vaccin ou de cure, il est capital que le comportement masculin change pour prévenir la diffusion du VIH. Les hommes jouent un rôle décisif à de nombreux autres égards. Les maris prennent souvent les décisions relatives à la planification familiale, aux activités économiques de leur femme et à l'emploi des ressources du ménage, y compris pour payer le médecin et les redevances scolaires. Ces décisions influent sur le bien-être et les perspectives de la famille entière. Les soins et l'appui d'un mari informé améliorent également l'issue de la grossesse et de l'accouchement et peuvent faire la différence entre la vie et la mort en cas de complications, quand les femmes ont besoin de soins médicaux immédiats.

Les pères attentifs peuvent contribuer immensément à donner aux enfants l'amour et les soins qui assurent leur épanouissement. Souvent, ce sont eux qui subviennent en premier lieu aux besoins de leurs familles. Les chercheurs ont commencé à analyser les liens entre absence du père et pauvreté. Le développement psychologique, social et cognitif des enfants peut souffrir de l'abandon du père et du manque de soutien affectif et matériel(2). Les pères qui négligent leurs responsabilités financières laissent les femmes ayant charge d'enfants plus exposées à la pauvreté(3). Certaines mères sont contraintes d'envoyer leurs enfants au travail et non à l'école(4). Les recherches conduites en Amérique centrale et aux États- Unis ont montré que l'abandon du père a des répercussions qui vont de médiocres résultats scolaires et de l'abandon scolaire (y compris pour entrer rapidement dans la main-d'oeuvre afin d'aider les familles à boucler leur budget) aux grossesses d'adolescentes, à la consommation de drogues et d'alcool. Aux États-Unis, les enfants sans père sont plus exposés au suicide(5).

Les nombreux bénéfices de la participation active du père à la vie familiale soulignent la nécessité pressante d'adopter des politiques efficaces. Les normes et les institutions sociales qui posent en principe que les femmes sont en premier lieu responsables du bien-être des enfants et des soins à leur donner peuvent décourager les hommes d'intervenir durant la grossesse et l'accouchement. Pourtant cette intervention précoce est liée aux rôles et responsabilités qu'assumeront plus tard les hommes en leur qualité de pères(6).

Les rôles spécifiques attendus des hommes peuvent les empêcher d'enrichir la vie de leurs enfants et la leur du même coup : les études confirment que la paternité accroît souvent la satisfaction intime des hommes et leur confère le sentiment d'avoir un but dans la vie et d'accomplir leur destin. Certaines études ont établi que la paternité peut aussi limiter en eux un comportement criminel et d'autres formes de risque volontairement assumé(7). En outre, les pères qui ont des attitudes plus responsables et soucieuses d'équité entre les sexes concernant l'éducation des enfants transmettent plus souvent ces valeurs à leurs fils et filles et passent généralement plus de temps avec eux(8).

L'impact des rôles sexospécifiques sur les hommes >>
<< 5. La voyage sans cartes : adolescents, pauvreté et identité sexuelle