UNFPAState of World Population 2004
Back to Main Menu
HOME: ÈTAT DE LA POPULATION MONDIAL 2004:Les adolescents et les jeunes
Ètat de la population mondiale 2004
Sections
Introduction
Population et pauvreté
Population et environnement
Migration et urbanisation
Égalité entre les sexes et affranchissement des femmes
Santé en matière de reproduction et planification familiale
Santé maternelle
Prévention du VIH/sida
Les adolescents et les jeunes
Santé en matière de reproduction pour les communautés en crise
Mesures prioritaires
Notes
Sources des encadrés
Indicateurs
Diagrammes et tableaux

Les adolescents et les jeunes

Donner suite au consensus de la CIPD
Une seconde génération de programmes
Les constatations de l’enquête mondiale de l’UNFPA
Le rôle des ONG
Les préoccupations clefs en matière de santé et de développement
Répondre aux besoins des jeunes
Promouvoir un comportement plus sain
Des services accueillants à la jeunesse
Les progrès sur le plan juridique
Des tâches d’importance majeure

Les progrès sur le plan juridique

Ces dernières années, un certain nombre de pays ont adopté des lois, rédigé de nouvelles constitutions ou approuvé des amendements à leurs codes aux fins de protéger et promouvoir les droits des adolescents, notamment leur droit à des soins de santé en matière de reproduction, aussi bien que d’éliminer les disparités dans le traitement accordé et la valeur reconnue aux garçons et aux filles, tant au sein de la famille que par la société.

Le Pérou a approuvé une législation garantissant aux jeunes des deux sexes le droit à une éducation assortie de chances égales. Une autre loi vise à permettre aux filles des zones rurales d’achever leur scolarité secondaire et exige qu’il soit mis fin à la discrimination contre les fillettes et les adolescentes. Elle impose aussi l’installation de services sanitaires distincts pour les deux sexes dans les établissements d’enseignement. La Tunisie a également adopté une législation garantissant le droit à l’éducation – sans aucune discrimination fondée sur le sexe ou d’autres facteurs.

En Argentine et au Panama, la législation garantit aux adolescentes enceintes le droit de poursuivre leurs études. La loi panaméenne stipule que celles-ci ont droit à recevoir des soins de santé complets durant la grossesse, l’accouchement et la période post-partum (les services seront fournis gratuitement si les jeunes femmes ne peuvent en acquitter le prix). Le Ministère de la santé formera les enseignants à conseiller les étudiantes sur le plan de la santé en matière de reproduction et à décourager toute discrimination.

Le Nicaragua a adopté une loi d’ensemble sur le développement des jeunes (défini comme le groupe d’âge 18-30 ans), qui dresse une liste de leurs droits à l’information sur la santé en matière de reproduction, à l’éducation sexuelle et aux droits dans le même domaine, notamment l’accès aux services de planification familiale et l’information sur les IST, les grossesses non désirées, l’avortement pratiqué dans des conditions dangereuses et le VIH/sida.

 Back to top PreviousNext 
      |      Main Menu      |      Press Kit      |      Charts & Graphs      |      Indicators   |