UNFPAState of World Population 2004
Back to Main Menu
HOME: ÈTAT DE LA POPULATION MONDIAL 2004:Les adolescents et les jeunes
Ètat de la population mondiale 2004
Sections
Introduction
Population et pauvreté
Population et environnement
Migration et urbanisation
Égalité entre les sexes et affranchissement des femmes
Santé en matière de reproduction et planification familiale
Santé maternelle
Prévention du VIH/sida
Les adolescents et les jeunes
Santé en matière de reproduction pour les communautés en crise
Mesures prioritaires
Notes
Sources des encadrés
Indicateurs
Diagrammes et tableaux

Les adolescents et les jeunes

Donner suite au consensus de la CIPD
Une seconde génération de programmes
Les constatations de l’enquête mondiale de l’UNFPA
Le rôle des ONG
Les préoccupations clefs en matière de santé et de développement
Répondre aux besoins des jeunes
Promouvoir un comportement plus sain
Des services accueillants à la jeunesse
Les progrès sur le plan juridique
Des tâches d’importance majeure

Des tâches d’importance majeure

AMPLIFIER LES ACTIVITÉS. Partout dans le monde, un grand nombre de programmes positifs ont été mis en route depuis la CIPD afin de répondre aux problèmes de santé des adolescents en matière de reproduction, mais la plupart opèrent sur une échelle relativement limitée. Une difficulté majeure est d’obtenir les ressources et l’engagement nécessaires pour amplifier ces programmes.

Une organisation qui a connu le succès à cet égard est Action Health Incorporated, au Nigéria, dont les expériences ont aidé à mettre en forme un programme national d’éducation à la santé en matière de reproduction(26). Des initiatives du Gouvernement sont également en cours d’exécution.

Après la CIPD, le Mozambique s’est engagé à investir dans les jeunes. Il a adopté une Politique nationale multisectorielle de la jeunesse qui fait intervenir différents ministères centraux, des ONG et des organisations communautaires en vue d’accroître la participation des jeunes à l’élaboration des politiques et d’améliorer leur santé en matière de reproduction. Conçu et exécuté par des jeunes, le projet national, Geração Biz, encourage un changement de comportement et dessert un large éventail de groupes d’adolescents, notamment les étudiants et les jeunes non scolarisés.

PARTICIPATION ET PARTENARIAT. Il faut institutionnaliser la participation des jeunes au processus d’élaboration des programmes et des politiques, et ces processus doivent les faire accéder à l’autonomie. Une initiative mise au point par l’UNICEF, l’OMS et l’UNFPA, Répondre aux droits des adolescentes sur le plan du développement et de la participation, s’efforce de placer l’adolescence au premier plan de l’agenda du développement grâce à la participation des jeunes au processus d’exécution des politiques.

Avec l’aide de l’UNFPA et de l’UNICEF, le Nicaragua a mis au point et appliqué une politique nationale de la jeunesse qui intègre la santé en matière de reproduction dans un cadre plus large d’éducation par les pairs et de participation politique. À la suite d’une consultation d’ampleur nationale avec les adolescents, le Gouvernement a explicitement intégré les besoins des adolescents sur le plan de la santé en matière de reproduction dans son document de stratégie pour la réduction de la pauvreté, et il est le premier pays du monde à le faire(27).

Avec l’appui de la Finlande, l’UNFPA est en train de créer un panel consultatif de jeunes pour garantir que ses politiques font une place aux jeunes et répondent à leurs besoins, préoccupations et aspirations. Ce panel comprendra des membres tant de pays développés que de pays en développement et centrera d’abord son activité sur trois thèmes : le VIH/sida, les besoins des adolescents mariés, et le rôle de la culture ambiante dans la santé des adolescents en matière de reproduction(28).

32 ATTEINDRE LES ADOLESCENTES DANS LES ZONES RURALES DU BANGLADESH

Au Bangladesh, plus de la moitié des filles se marient et commencent à avoir des enfants avant d’atteindre 20 ans. L’UNFPA et l’UNICEF ont uni leurs efforts pour aider les adolescentes célibataires à retarder l’âge du mariage et les adolescentes mariées à connaître leurs droits. L’intervention de l’UNICEF, Kishori Abjijan, encourage l’apparition de dirigeantes et de rôles modèles pour adolescentes et agit en partenariat avec le Gouvernement et des ONG (Population Council, BRAC, et Centre for Mass Education in Science). Les filles sont des partenaires actives et participent à des programmes d’acquisition de savoir-faire rémunérateurs non traditionnels, comme les métiers du journalisme et de la photographie, afin d’acquérir plus de confiance en soi et une visibilité accrue dans la communauté. L’UNFPA appuie les efforts qui tendent à faire mieux prendre conscience aux adolescentes de leurs droits dans le domaine de la santé en matière de reproduction. Les deux projets se préoccupent avant tout d’affranchir les adolescentes, mais aussi aident le Gouvernement, les familles et les communautés à favoriser le développement des filles. Source

APPROCHES STRATÉGIQUES. Une récente évaluation des contributions de l’UNFPA et de la FIPF à la promotion de la santé et des droits des adolescents dans six pays bénéficiaires de programmes a constaté que les initiatives prises jusqu’ici auraient été plus efficaces si l’on s’était davantage soucié de recourir à des approches de la programmation fondées sur les droits et soucieuses d’égalité des sexes(29). Peu d’activités atteignent efficacement les groupes marginalisés de jeunes, et il faut faire davantage pour mettre à la portée des jeunes en général des services de santé en matière de reproduction qui soient de bonne qualité. Les conclusions de l’évaluation, qu’un certain nombre de donateurs bilatéraux ont financée, serviront dans les années à venir à l’action de l’UNFPA au service des jeunes du monde entier.

 Back to top PreviousNext 
      |      Main Menu      |      Press Kit      |      Charts & Graphs      |      Indicators   |