UNFPAState of World Population 2004
Back to Main Menu
HOME: ÈTAT DE LA POPULATION MONDIAL 2004:Santé maternelle
Ètat de la population mondiale 2003
Sections
Introduction
Population et pauvreté
Population et environnement
Migration et urbanisation
Égalité entre les sexes et affranchissement des femmes
Santé en matière de reproduction et planification familiale
Santé maternelle
Prévention du VIH/sida
Les adolescents et les jeunes
Santé en matière de reproduction pour les communautés en crise
Mesures prioritaires
Notes
Sources des encadrés
Indicateurs
Diagrammes et tableaux

Santé maternelle

De nouvelles approches
Les causes et les conséquences
La morbidité maternelle
La fistule obstétricale
Réduire la mortalité et la morbidité maternelles
Il est difficile de faire des dénombrements exacts
Des réponses globales
Les soins prénatals
Une assistance qualifiée lors de l’accouchement
Les soins obstétricaux d’urgence
Les soins d’après avortement
La qualité des soins de santé maternelle
Les hommes et la santé maternelle
L’UNFPA et la maternité sans risques

Les soins prénatals

Bien que l’attention privilégiée portée aux soins durant la grossesse, quand tel est le cas, ne semble pas avoir un impact direct sur la mortalité maternelle, les soins prénatals assurent aux femmes un accès essentiel au système de soins de santé. Ils offrent une occasion d’évaluer l’état général de la future mère, de diagnostiquer et traiter les infections, de dépister l’anémie et le VIH/sida, d’inscrire les femmes aux programmes visant à prévenir la transmission du VIH aux nourrissons, et de prévenir l’insuffisance pondérale à la naissance. Les femmes qui reçoivent des soins prénatals ont aussi une meilleure chance de bénéficier d’une assistance qualifiée durant l’accouchement.

PROGRÈS ET LIENS NÉCESSAIRES ENTRE LES SERVICES. Certains progrès ont été réalisés dans les taux de couverture prénatale depuis la CIPD. D’après un récent rapport de l’OMS et de l’UNICEF, le nombre de femmes enceintes qui reçoivent des soins prénatals d’un prestataire qualifié a augmenté de 20 % depuis 1990. La plus grande augmentation, soit 31 %, a été enregistrée en Asie, tandis que le nombre des femmes qui reçoivent des soins prénatals en Afrique subsaharienne n’a augmenté que de 4 %.

Dans le monde en développement, plus de la moitié de toutes les femmes bénéficient maintenant d’au moins quatre visites prénatales durant leur grossesse (nombre recommandé par l’OMS), bien que les femmes les moins instruites soient très nettement sous-représentées. Celles qui ont suivi l’enseignement secondaire ont deux à trois fois plus de chances de recevoir des soins prénatals que les femmes sans éducation. Les femmes pauvres, d’autre part, ont beaucoup moins de chances de recevoir des soins prénatals, de même que tous les services de santé(32).

Si des soins prénatals de bonne qualité peuvent améliorer la santé de la femme dans la période qui précède ou suit immédiatement la naissance, ils n’ont pas d’impact notable sur les risques de décès maternel à moins d’être accompagnés de soins lors de l’accouchement(33). De nombreux pays font progresser de concert les soins prénatals et les autres services de maternité sans risques. Par exemple, la Mongolie, vu sa grande étendue et la rigueur du climat, a créé 316 homes de repos maternel où les éleveuses de bétail peuvent résider et recevoir les soins essentiels durant les semaines qui précèdent l’accouchement(34).

 Back to top PreviousNext 
      |      Main Menu      |      Press Kit      |      Charts & Graphs      |      Indicators   |