UNFPAState of World Population 2004
Back to Main Menu
HOME: ÈTAT DE LA POPULATION MONDIAL 2004: Introduction
Ètat de la population mondiale 2003
Sections
Introduction
Population et pauvreté
Population et environnement
Migration et urbanisation
Égalité entre les sexes et affranchissement des femmes
Santé en matière de reproduction et planification familiale
Santé maternelle
Prévention du VIH/sida
Les adolescents et les jeunes
Santé en matière de reproduction pour les communautés en crise
Mesures prioritaires
Notes
Sources des encadrés
Indicateurs
Diagrammes et tableaux

Introduction

Placer la population au centre
Des paroles aux actes
Rapport des pays sur les progrès accomplis
Contrôle national et culture
Naissance d’un nouveau consensus mondial
Un vaste impact
Un long chemin à parcourir
La route à suivre

La route à suivre

Le dixième anniversaire de la CIPD est une occasion pour les États et la communauté internationale de passer en revue les activités de mise en œuvre, de renouveler les engagements et d’identifier les priorités et les difficultés subsistantes. Les examens régionaux et les réponses à l’enquête mondiale de l’UNFPA ont confirmé que les pays ont fait des progrès sensibles et sont fermement résolus à prendre de nouvelles mesures.

Avec son approche globale qui établit un lien entre population et développement – en y comprenant la protection de l’environnement et la gestion de la croissance des zones urbaines et rurales –, l’égalité entre les sexes, enfin la santé et les droits en matière de reproduction, le Programme d’action continuera d’offrir un modèle essentiel aux activités de développement durant la prochaine décennie.

Les récents engagements pris par l’ONU et les donateurs à l’égard des stratégies de réduction de la pauvreté et des objectifs du Millénaire pour le développement (y compris des mesures visant à réduire la mortalité maternelle et à juguler la pandémie du VIH/sida) offrent une chance réelle de dégager le complément de volonté politique et de ressources qui sera nécessaire pour donner pleinement suite au consensus du Caire.

L’objectif de la CIPD d’assurer l’accès de tous aux soins de santé en matière de reproduction d’ici à 2015 est une condition essentielle de la réalisation de la plupart des objectifs du Millénaire pour le développement. Il est capital de veiller à ce que les ressources et les initiatives nécessaires à la santé en matière de reproduction ne soient pas négligées au moment de fixer les priorités de financement. L’appui des donateurs dans ce secteur n’atteint que la moitié environ du niveau convenu à la CIPD et doit continuer d’augmenter.

En outre, il est nécessaire de financer des programmes intégrés et multisectoriels. Cette approche, qui se situe au cœur de la vision de la CIPD, fait contraste avec les approches de programmation sectorielle (et, dans le secteur de la santé, maladie par maladie) que l’orientation des MDG a facilitées.

Il est démontré que les investissements dans l’amélioration de la santé en matière de reproduction sont extrêmement rentables. Il faut davantage de fonds, en particulier, pour rendre plus largement accessibles les services de planification familiale sur demande, pour élargir l’accès aux soins obstétricaux d’urgence et aux autres interventions propres à garantir une maternité sans risques, et pour multiplier les activités de prévention du VIH/sida dans le cadre d’une réaction plus intense à la pandémie. Des efforts particuliers sont nécessaires pour atteindre les adolescents et les jeunes, ainsi que les personnes déplacées par les guerres et les catastrophes naturelles.

Il importe aussi de mettre davantage en relief d’autres conclusions fondamentales de la CIPD : les plans et les politiques de développement doivent prendre en considération la dynamique de la population et son lien avec la santé en matière de reproduction, ainsi que leur impact sur les perspectives de croissance économique durable et de réduction de la pauvreté; les communautés et les bénéficiaires doivent intervenir dans la formulation et l’évaluation des programmes; et les interventions doivent être menées en partenariat avec la société civile et respecter les valeurs culturelles.

Voici 10 ans, le Programme d’action de la CIPD commençait par noter que le monde avait atteint un moment déterminant de l’histoire de la coopération internationale, ce qui offrait une chance sans précédent de faire progresser le bien-être de l’humanité en établissant un lien entre le développement et, d’autre part, la population, la promotion de la femme et la santé en matière de reproduction. Les redoutables problèmes d’aujourd’hui – notamment la sécurité, la diffusion continue du VIH/sida et la persistance de la pauvreté parallèlement à une prospérité sans précédent – rendent encore plus impératif de mener à terme l’agenda du Caire pour que le rêve d’un avenir meilleur puisse se concrétiser.

 Back to top PreviousNext 
      |      Main Menu      |      Press Kit      |      Charts & Graphs      |      Indicators   |